Voyager avec des enfants à forte demande

Voyager avec des enfants à forte demande est effrayant et met la patience à rude épreuve. Cependant, la planification, la flexibilité et le calme peuvent vous aider à transformer l'expérience en quelque chose de plus positif.
Voyager avec des enfants à forte demande

Dernière mise à jour : 05 juin, 2022

Partir en voyage avec un enfant est très différent de le faire seul, en couple ou avec des amis adultes. Mais la situation se complique davantage si le bébé a un tempérament difficile ou est très exigeant. Des pleurs inconsolables, des nuits blanches, l’incertitude quant à son comportement ou l’embarras quant à ce que les autres penseront peuvent vous décourager lorsque vous quittez la maison avec votre enfant. Cependant, il existe quelques conseils pour voyager avec des enfants à forte demande, qui pourraient vous être utiles.

Tout d’abord, rappelez-vous que vous n’êtes pas seuls : de nombreux pères et mères sont confrontés quotidiennement à des situations similaires. En effet, on estime que les bébés à forte demande représentent entre 10 et 15 % du total des bébés. Ainsi, l’enjeu est de les comprendre, de les accompagner et de les aider à se développer au mieux.

Les bébés à forte demande sont extrêmement sensibles et vivent le monde plus intensément et profondément que les autres. Mais cela n’implique pas que la famille doive se priver de certaines expériences enrichissantes comme les voyages ; il faut juste savoir comment faire.

Quelques clés pour voyager avec des enfants à forte demande

Si vous avez un bébé ou un enfant à forte demande, les conseils suivants peuvent aider à rendre les voyages en famille plus satisfaisants pour tout le monde.

Voyagez quand vous êtes prête

Il est indéniable que voyager avec des enfants à forte demande est effrayant car il est possible que, pendant le voyage, il y ait plusieurs moments tendus ou désespérants pour lesquels vous n’êtes pas toujours préparée. Ne vous forcez pas à voyager jusqu’à ce que vous vous sentiez à la hauteur et que vous vouliez réellement le faire.

Cela peut prendre plusieurs mois avant que vous puissiez vous habituer à la maternité et vous adapter aux besoins et aux exigences de votre tout-petit. Lorsque vous le comprendrez et que vous vous sentirez plus confiant dans ses soins, voyager ensemble sera plus facile pour vous.

Il y a des pères et des mères qui essaient même d’éviter de voyager pendant les premières années de leurs enfants. Lorsque les enfants savent déjà parler et sont un peu plus âgés, les déplacements sont plus supportables. Cependant, vous n’avez pas à attendre si longtemps : écoutez-vous simplement et décidez de votre moment.

Pour de nombreuses familles, les voyages en voiture peuvent être une véritable odyssée. Essayez de les transformer en un moment agréable et ne cherchez pas à atteindre la destination rapidement et transmettez de la sérénité à votre bout de chou à forte demande.

Choisir une bonne destination

Surtout pour les premières fois, il peut être pratique de choisir une destination proche et bien connue, où vous savez que vous vous sentirez à l’aise. De même, essayez de commencer par des escapades de quelques jours, afin de pouvoir vous acclimater et prévoir un voyage plus important avec votre bébé.

Optez de préférence pour des destinations ouvertes, calmes et en pleine nature. Les enfants à forte demande peuvent se sentir anxieux ou trop stimulés, donc une grande ville bruyante ou une plage touristique bondée peuvent ne pas leur convenir.

Décidez à l’avance comment affronter le voyage

Le choix du moyen de transport est également un enjeu important, car de nombreux bébés à forte demande détestent les trajets en voiture. Nous devons nous mettre à leur place et comprendre qu’ils sont attachés à un siège, sans liberté de mouvement et sans le divertissement dont ils ont besoin. Et même, dans de nombreux cas, sans la compagnie de leurs parents, si ceux-ci doivent conduire.

Ainsi, si vous décidez de voyager en voiture, essayez de vous asseoir à l’arrière avec votre bébé afin qu’il puisse vous voir, vous toucher et vous sentir proche. Faites le plein de livres, de jouets ou de livres de coloriage qui peuvent le divertir pendant le voyage ; chantez-lui une chanson ou jouez à un jeu. Il est possible que dès que vous arrêtez de vous en occuper et de le stimuler, il se mette à pleurer, alors soyez patient.

D’autres moyens de transport comme le train peuvent être plus supportables car l’enfant est libre et vous pouvez vous déplacer dans les couloirs et les voitures. Cependant, vous pouvez vous sentir oppressé de déranger les autres passagers si votre bébé se met à pleurer de façon inconsolable. Dans ces moments-là, essayez de rester calme afin de détendre votre bébé.

Dans la mesure du possible, essayez de faire coïncider les trajets avec les moments habituels de leurs siestes. Dormir aidera à rendre le voyage plus court et moins compliqué pour tout le monde. Cependant, il pourra être nécessaire de s’arrêter (en cas de conduite), de se lever et de changer d’activité à plusieurs reprises.

Organiser le voyage et les routines

Les enfants à forte demande ont du mal à s’adapter à de nouvelles personnes, situations et environnements ; par conséquent, voyager peut être un vrai problème au début.

Pour faciliter leur adaptation, il est important de respecter leurs horaires et leurs besoins. Comme vous le savez, les petits sont assez irréguliers et imprévisibles et n’ont pas de routines fixes d’alimentation ou de sommeil. Cependant, il est sage de ne pas reporter leurs réclamations une fois qu’elles apparaissent.

Poursuivre une visite culturelle quand le bébé a faim ou se promener dehors avec le petit quand il a sommeil peut se terminer de manière très désagréable pour tout le monde. Alors, partez du principe que ces déplacements vont être différents, moins programmés et plus spontanés et adaptez-vous aux rythmes de votre bout de chou.

Enfin, il ne s’agit plus désormais de découvrir ou de profiter de la destination, mais de vivre cette expérience en famille. Modifiez vos attentes.

la mère ne sait pas quoi faire pour calmer le bébé qui pleure
Si vous allez voyager avec un bébé ou un petit enfant, vous devez tenir compte de leurs caractéristiques et de leurs possibilités lors de l’organisation du voyage. Souvent, il est préférable de réduire les attentes et de vous permettre de profiter du moment en famille.

Patience et encouragement positif pour voyager avec des enfants à forte demande

La chose la plus importante lorsque vous voyagez avec des enfants à forte demande est de maintenir un état d’esprit calme et positif. Ce sera vraiment une expérience difficile et votre patience sera souvent mise à l’épreuve. Cependant, rappelez-vous que les nourrissons sont particulièrement sensibles aux humeurs de leurs parents et sont plus influencés par eux que les autres enfants.

Si vous vous sentez submergé, désespéré ou perdez votre sang-froid, vous ne ferez qu’accroître l’anxiété et l’inconfort de votre enfant. Essayez d’adopter une attitude sereine, souple et compréhensive pendant le voyage ; concentrez-vous sur le plaisir des petits moments et ne fixez pas d’attentes rigides. Au fil du temps, vous vous adapterez tous au voyage en famille et l’expérience sera de plus en plus enrichissante.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment voyager avec des jumeaux sans stress
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Comment voyager avec des jumeaux sans stress

Suivez ces conseils pour voyager avec des jumeaux sans stress et profiter de vos prochaines vacances ou week-end en famille.