Types de vomissements chez les enfants : causes et traitements

Les vomissements chez les enfants sont courants, il est donc important de différencier les vomissements physiologiques de ceux qui sont cliniquement importants. On vous dit tout dans cet article.
Types de vomissements chez les enfants : causes et traitements

Dernière mise à jour : 30 juin, 2022

Il existe différents types de vomissements chez les enfants, qui se distinguent par les caractéristiques qu’ils présentent. Bien qu’il s’agisse d’un symptôme gênant, c’est l’un des plus fréquents de l’enfance. Il survient comme une réaction de défense physiologique à des stimuli de toutes sortes.

Aujourd’hui, nous vous parlerons des types de vomissements chez les enfants, des causes qui les génèrent le plus fréquemment et du traitement pour atténuer cette manifestation digestive inconfortable.

Qu’est-ce que le vomissement?

Les vomissements sont l’expulsion soudaine du contenu de l’estomac par la bouche. Chez les enfants, c’est un symptôme assez fréquent. Tout comme la régurgitation, qui est une expulsion lente, rare et répétée du contenu gastrique.

Bien que les vomissements ne soient pas le problème en soi, c’est une indication que quelque chose ne fonctionne pas correctement. Les causes qui les provoquent sont variées et pour nous orienter un peu plus sur l’origine il faut évaluer leurs caractéristiques : couleur, quantité, fréquence et symptômes qui l’accompagnent.

En particulier, les vomissements chez les bébés sont rares, parfois fréquents et apparaissent généralement après les repas. Ils ne s’accompagnent généralement pas de signes de maladie et disparaissent à mesure que le système digestif mûrit. En effet, le terme vomissements est souvent utilisé à tort, alors qu’il s’agit en fait de régurgitations.

Chez les enfants plus âgés, les vomissements ne sont pas normaux. Chaque fois qu’ils se produisent, il faut en rechercher la source. Bien que le plus courant soit qu’il s’agisse de troubles digestifs ou respiratoires (comme l’expulsion du mucus avalé), il ne faut pas négliger d’autres causes possibles : infections, lésions intracrâniennes, intoxications ou obstructions mécaniques de l’intestin, entre autres.

Types de vomissements chez les enfants

Selon la nature des vomissements, on peut déterminer deux types généraux :

  • Vomissements fonctionnels : sont ceux de type physiologique, liés à une immaturité digestive, qui ne s’accompagnent pas d’autres symptômes ou d’une maladie préexistante. En général, ils n’affectent pas le poids ou l’état de santé de l’enfant.
  • Vomissements organiques : ce type comprend les vomissements liés à une maladie ou un problème anatomique. Ils s’accompagnent généralement d’autres manifestations typiques de chaque affection, telles que diarrhée, malaise ou fièvre. Ils doivent être identifiés et traités le plus tôt possible pour éviter d’autres complications chez l’enfant, comme la déshydratation.

Lorsque les vomissements se répètent, ne s’atténuent pas avec les mesures habituelles et s’accompagnent d’autres symptômes chez l’enfant, il est important de demander une évaluation pédiatrique pour débuter le traitement le plus tôt possible.

Un bébé qui vient de régurgiter.

Causes des vomissements chez les enfants

Il existe de nombreuses conditions qui peuvent déclencher des vomissements. Celles-ci vont de la simple indigestion aux problèmes cérébraux.

Pour évaluer si le vomissement est fonctionnel ou organique, il faut d’abord évaluer ses caractéristiques. L’un des signes distinctifs les plus importants est la couleur.

Blanc

Il s’agit généralement d’un vomissement fonctionnel typique des bébés. Il acquiert cette couleur en raison du lait qui est ingéré avant qu’il ne se produise. L’une des raisons est le reflux gastro-oesophagien (souvent physiologique) et d’autres, la suralimentation.

Verdâtre ou jaunâtre

Ce type de vomissements est généralement le résultat du retour de nourriture des intestins. Il est associé à des infections, des occlusions intestinales, des allergies, des intoxications alimentaires ou des lésions crâniennes. Même ainsi, ces vomissements peuvent également être le résultat de conditions moins graves, telles que le rhume, la grippe ou après avoir mangé des aliments avec ces nuances.

Rouge

C’est un autre des vomissements auxquels il faut faire attention. Car ils sont le résultat d’un saignement actif dans l’estomac ou l’œsophage. Ils peuvent être le résultat d’irritations des muqueuses, telles qu’une œsophagite ou une gastrite, ou d’ulcères d’estomac.

Selon l’ampleur du saignement, ce sera le degré d’urgence. Cependant, chaque fois qu’ils apparaissent, vous devez vous rendre au centre d’urgence afin que l’enfant soit évalué par un professionnel.

Le noir

Le vomi noir est également le résultat d’un saignement gastro-intestinal, supérieur ou inférieur. Sa coloration implique que le sang a été en contact avec de l’acide gastrique. Il correspond donc généralement à une blessure passée ou à une petite quantité.

Comment traite-t-on les vomissements ?

Les vomissements chez les enfants doivent être évalués par le pédiatre afin d’en déterminer la cause et de proposer le traitement le plus approprié à chaque situation. S’ils sont sporadiques, rares et n’affectent ni le poids ni l’état d’hydratation, ils ne nécessitent pas de traitement spécifique. Dans le cas des jeunes bébés, il est possible d’apporter quelques modifications aux habitudes alimentaires afin de les améliorer.

Cependant, lorsque les vomissements sont secondaires à une infection gastro-intestinale, le pédiatre indiquera les mesures qu’il juge pertinentes. Les antiémétiques, tels que l’ondansétron ou le métoclopramide, ne doivent être administrés que dans les cas qui le justifient. De même, s’ils sont intenses et s’accompagnent de diarrhées, il conviendra de recourir à des solutions de réhydratation orale pour éviter la déshydratation.

Après la consultation, il est important de suivre à la lettre les consignes du pédiatre et de savoir qu’en général, les vomissements disparaissent généralement en 1 ou 2 jours.

Une jeune fille qui veut vomir.

Quand considère-t-on les vomissements comme un signe d’alarme chez les enfants?

Les vomissements sont généralement légers et disparaissent rapidement. Cependant, il faut faire attention et se rendre à un examen pédiatrique urgent en cas d’une des situations suivantes :

  • Si le bébé a moins de 3 mois et vomit pendant plus de 2 tétées.
  • Si le vomi est vert, rouge, brun ou noirâtre.
  • Lorsque l’enfant présente des signes de déshydratation, tels que faiblesse, sécheresse de la bouche et des yeux, soif, faible débit urinaire ou yeux enfoncés.
  • Si l’enfant vomit fréquemment et ne tolère pas les liquides que l’on essaie de remplacer par la bouche.
  • Lorsque les vomissements s’accompagnent de douleurs abdominales constantes et intenses, qui augmentent avec le temps.
  • Si des vomissements surviennent dans un contexte de fièvre, de maux de tête, de vertiges ou de raideur de la nuque.

Il est important de maintenir l’hygiène des aliments proposés aux enfants puis de favoriser une alimentation équilibrée. De cette façon, nous pouvons prévenir de nombreuses maladies qui favorisent ce symptôme gênant.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les causes des vomissements chez les enfants
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Les causes des vomissements chez les enfants

Les vomissements sont fréquents chez les enfants et peuvent avoir pour origine plusieurs causes qu'il faut savoir identifier.