Traitement de l'anxiété chez les enfants

Lorsque les enfants affichent des peurs excessives ou des préoccupations fréquentes, nous pouvons nous trouver face à un trouble anxieux. Découvrez les traitements les plus efficaces pour traiter l'anxiété.
Traitement de l'anxiété chez les enfants
Elena Sanz Martín

Rédigé et vérifié par la psychologue Elena Sanz Martín.

Dernière mise à jour : 15 décembre, 2022

On pense souvent que la santé mentale est un problème d’adulte, que les enfants ont une vie simple et heureuse et que toutes leurs peurs sont passagères. Or, l’anxiété chez les enfants est beaucoup plus présente qu’on ne le pense. Ces symptômes peuvent même affecter leur bien-être, leurs performances scolaires et leurs relations sociales. De plus, s’ils ne sont pas traités à temps, ils risquent de devenir chroniques. Par conséquent, nous voulons vous parler des principaux traitements disponibles.

Les troubles anxieux chez l’enfant sont le premier diagnostic psychiatrique dans cette tranche d’âge et touchent entre 3 % et 31 % des enfants. Si votre enfant a des peurs ou des inquiétudes inappropriées qui lui causent un grand mal-être, il peut avoir besoin d’un soutien professionnel. Heureusement, il existe des stratégies thérapeutiques très efficaces.

Les principaux troubles anxieux chez les enfants

Tout d’abord, il est important de se rappeler qu’il existe différents troubles anxieux avec des causes, des symptômes et des approches différents. Les principaux troubles anxieux pouvant survenir dans la population enfantine sont les suivants :

  • Trouble d’anxiété généralisée (TAG) : il se caractérise par une inquiétude excessive et persistante qui est très difficile à contrôler pour les enfants. L’enfant éprouve de l’inquiétude et de l’anxiété à propos d’une grande variété de problèmes, mais à un degré disproportionné.
  • Trouble d’anxiété de séparation (TAS) : face à l’idée de devoir se séparer de ses parents ou de ses tuteurs, l’enfant éprouve une grande angoisse qui interfère avec sa vie quotidienne. De plus, il présente une peur récurrente que quelque chose arrive à ces adultes.
  • Phobies spécifiques : elles se définissent comme une peur intense et disproportionnée de certains stimuli (animaux, situations ou événements). L’enfant fait tout pour les éviter ou les subit au prix d’un grand mal-être.
  • Phobie sociale : dans ce cas, ce sont les interactions sociales qui stimulent l’anxiété. Une grande peur d’être jugé apparaît, qui empêche l’enfant de fonctionner adéquatement sur le plan social.
  • Trouble obsessionnel-compulsif : il se caractérise par la présence de pensées intrusives qui provoquent de la peur et de l’angoisse (obsessions) et des comportements visant à atténuer cet inconfort (compulsions).
  • Trouble de stress post-traumatique : il survient en réponse à une expérience traumatisante et se manifeste par des cauchemars et des flashbacks incontrôlables de l’événement, ainsi qu’une présence constante d’émotions négatives et un besoin d’éviter tout ce qui est lié au traumatisme.
L’anxiété chez les enfants peut affecter la façon dont ils pensent, ressentent, se comportent et interagissent avec les autres. Il ne s’agit pas simplement d’enfants craintifs, nerveux ou timides : il est donc essentiel d’être accompagné et de demander l’aide d’un professionnel.

En savoir plus sur les traitements de l’anxiété chez les enfants

Comme vous pouvez le constater, de nombreux troubles anxieux peuvent survenir chez les enfants. Pour cette raison, l’approche sera différente selon chaque cas. Cependant, il existe des directives générales qui s’appliquent à toutes les conditions.

Plusieurs enquêtes ont montré que la thérapie cognitivo-comportementale était la plus efficace pour traiter les troubles anxieux chez les enfants. Cette dernière se base sur le fait que les pensées et les comportements sont directement liés aux émotions. De cette façon, en modifiant les premières, nous pouvons obtenir des changements dans les seconds. Ainsi, les interventions cognitivo-comportementales se concentrent sur trois niveaux que nous verrons plus bas.

Manifestations physiologiques de l’anxiété

L’anxiété se manifeste bien souvent par des symptômes physiologiques et corporels tels que la transpiration, la tachycardie, les nausées ou les douleurs psychosomatiques. La formation aux techniques de relaxation, telles que la respiration diaphragmatique ou la relaxation musculaire progressive, est utilisée pour apprendre aux enfants à réguler leur niveau d’anxiété.

Pensées et cognitions

Pour les plus jeunes, il est difficile d’identifier leurs pensées, de les exprimer et de les modifier. Cependant, dès l’âge de 9 ans, il est possible d’utiliser des techniques telles que la restructuration cognitive, qui permettent aux jeunes d’ajuster les pensées irrationnelles qui causent de l’anxiété et de les remplacer par des pensées plus fonctionnelles.

Comportements

L’exposition est l’une des techniques les plus utilisées. Elle consiste à rapprocher les enfants des situations génératrices d’anxiété, de façon progressive, pour que l’inconfort commence à diminuer.

L’anxiété conduit souvent les enfants et les adolescents à éviter certains stimuli. Cependant, cela ne fait qu’augmenter leur peur car cela les empêche de vérifier que la situation est vraiment anodine.

Autres aspects à considérer dans le traitement de l’anxiété chez les enfants

Outre l’application des techniques susmentionnées, la psychoéducation est essentielle, c’est -à-dire expliquer à l’enfant et à sa famille ce qui se passe et pourquoi, comment fonctionne l’anxiété et comment nous allons y faire face. De cette façon, non seulement la compréhension est atteinte mais aussi l’implication des parents et leur collaboration pendant le traitement.

En revanche, dans certains cas, il peut être nécessaire d’accompagner une psychothérapie médicamenteuse. Plusieurs études ont montré que les médicaments les plus efficaces pour réduire les symptômes d’anxiété étaient les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS). Cependant, la psychothérapie est nécessaire pour apprendre aux enfants à faire face à leurs difficultés à long terme et leur fournir de nouvelles façons de penser et d’interpréter la réalité.

Les troubles anxieux sont fréquents chez les enfants

En conclusion, les troubles anxieux chez les enfants sont plus fréquents qu’on ne le pense. Si vous identifiez des signes possibles chez vos enfants, ne les ignorez pas et demandez conseil à un professionnel. Il existe des traitements efficaces et, s’ils ne sont pas appliqués, le problème peut perdurer jusqu’à l’âge adulte.

Cela pourrait vous intéresser ...
Signes d’anxiété chez les enfants qui peuvent passer inaperçus
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Signes d’anxiété chez les enfants qui peuvent passer inaperçus

Connaître les signes d'anxiété chez les enfants nous aidera à identifier quand ils sont submergés par leurs émotions et ont besoin d'aide.



  • Ochando, G., & Peris, S. (2012). Actualización de la ansiedad en la edad pediátrica. Pediatría Integral, 16(9), 707-714.
  • Cárdenas, E. M., Feria, M., Palacios, L., & De la Peña, F. (2010). Guía clínica para los trastornos de ansiedad en niños y adolescentes. México: Instituto Nacional de Psiquiatría Ramón de la Fuente y Secretaría de Salud.
  • Orgilés, M., Méndez, F. X., Rosa, A. I. e Inglés, C. (2003).La terapia cognitivo-conductual en problemas de ansiedad generalizada y ansiedad por separación: un análisis de su eficacia. Anales de Psicología, 19, 193-204
  • Ballesteros-Cabrera, M. P., & Sarmiento-López, J. (2012). Trastornos de ansiedad en niños y adolescentes: Comparación entre tratamientos farmacológicos y terapias psicológicas. Revista Vanguardia Psicológica Clínica Teórica y Práctica3(2), 184-195.

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.