L'impact émotionnel d'un traumatisme sur les enfants

Vivre une expérience traumatisante dans l'enfance provoque un fort impact émotionnel et peut avoir de graves conséquences. Découvrez-en davantage sur le traumatisme de l'enfance et son approche.
L'impact émotionnel d'un traumatisme sur les enfants
Elena Sanz Martín

Rédigé et vérifié par la psychologue Elena Sanz Martín.

Dernière mise à jour : 20 décembre, 2022

Vivre un événement traumatisant est extrêmement difficile pour n’importe qui, mais cela l’est encore plus pour les enfants. En effet, ils ne possèdent pas autant de ressources de gestion que l’adulte. Étant vulnérables et dépendants, l’impact peut être plus important et plus durable sur eux. Le traumatisme chez les enfants ébranle le sentiment de sécurité et de bien-être dans leur vie. Ils auront donc besoin de soutien pour s’en sortir.

L’enfance est une étape où nous avons besoin de nous sentir aimés, en sécurité et protégés. C’est dans ces années que se forge notre confiance dans les autres et dans la vie. Vivre un revers majeur peut faire s’effondrer toutes ces fondations. En conséquence, l’insécurité, la peur et l’anxiété peuvent s’installer dans la vie de l’enfant et il est possible que ses réactions et ses comportements ne soient pas non plus les plus appropriés, car ils surgiront en fonction de cet événement qui a tout changé.

Qu’est-ce qu’un traumatisme chez les enfants?

Quand on parle de traumatisme, on fait référence à un événement qui a été vécu avec beaucoup de peur ou d’angoisse. On considère qu’il peut menacer notre intégrité physique ou psychologique. Autrement dit, c’est une expérience négative vécue avec une grande intensité, perçue comme très menaçante et face à laquelle on sent que les ressources nécessaires ne sont pas disponibles.

Ainsi, on peut parler de catastrophes naturelles, d’attentats, d’accidents ou d’abus. Mais aussi de situations apparemment moins dramatiques. En effet, un traumatisme ne se caractérise pas tant par le fait lui-même, mais par la manière dont la personne le vit. Par exemple, un enfant qui a subi une négligence parentale, qui a été témoin de bagarres dans le milieu familial ou qui a subi des séparations peut vivre cela comme un traumatisme.

La gravité de l’impact émotionnel dépendra de plusieurs facteurs. Parmi eux, l’âge de l’enfant, sa propre personnalité et les ressources d’adaptation dont il dispose. Nous savons aussi que l’impact est plus important lorsque la situation négative se répète, est continue. Ou lorsque le mineur n’a pas de réseau de soutien social.

Un jeune garçon triste, allongé sur le sol.

Comment un traumatisme affecte-t-il les émotions des enfants?

Les traumatismes ont des impacts différents. Lorsqu’une expérience aussi menaçante et négative est vécue, le cerveau encourage ce souvenir à ne pas être oublié et la forte réponse de combat-fuite qui fut déclenchée au début peut persister ensuite. Voici donc quelques-unes des principales conséquences que l’enfant peut subir :

Être en alerte constante

L’hypervigilance peut survenir. Une tendance à être constamment en alerte et conscient de l’environnement. Ceci afin d’éviter de futures situations négatives. L’enfant semble incapable d’être calme et s’occupe de tout stimulus extérieur avec anxiété.

Besoin de contrôle

Le contrôle nous donne un sentiment de calme. C’est à ce moment-là qu’ils ont le plus besoin de sentir que leur monde est prévisible. Pour cette raison, ils peuvent avoir des difficultés à faire face aux changements et réagir de manière extrême lorsqu’ils se produisent.

Réactions inappropriées

Certaines situations ou stimuli peuvent déclencher des réactions inappropriées. Certains endroits, personnes, sons, odeurs ou sensations rappellent le traumatisme. Lorsqu’ils surviennent, ils activent à nouveau ces réactions de panique et de défense. Les enfants essaient généralement d’éviter ces déclencheurs, mais peuvent réagir par des crises de colère ou de l’agressivité.

Difficulté à gérer les émotions

Il y a une grande difficulté à gérer des émotions accablantes. Une grande tristesse et une apathie ou un engourdissement affectif peuvent apparaître. C’est-à-dire que l’enfant peut se sentir émotionnellement paralysé. De plus, il peut avoir tendance à s’isoler.

Une jeune fille qui a peur dans son lit.

Episodes de cauchemars

Il est très courant que l’enfant revive l’événement à travers des flashbacks, des cauchemars, des images mentales ou des souvenirs très pénibles.

Attachement désordonné

Si le traumatisme est vécu par les principales références, le nourrisson ou l’enfant développera probablement un attachement désordonné. Par conséquent, il aura du mal à faire confiance aux autres. Ce qui affectera son bien-être et ses relations.

Comment agir face à un traumatisme chez les enfants?

Les traumatismes chez les enfants déclenchent généralement un trouble de stress aigu. C’est une condition qui comprend les symptômes ci-dessus. Elle apparaît immédiatement après l’événement et dure entre trois jours et un mois. Dans d’autres cas, un trouble de stress post-traumatique peut se développer.

Lorsqu’un enfant subit un traumatisme, il aura besoin du soutien d’un adulte pour surmonter cette expérience et ses conséquences. La meilleure chose que l’on puisse faire pour eux est de leur offrir stabilité et prévisibilité, avec des routines respectées et un amour toujours disponible. Leur permettre de choisir certains aspects de leur quotidien (par exemple, quoi manger ou comment s’habiller) leur donnera également le sentiment de contrôle dont ils ont besoin.

Enfin, et surtout, il est important d’être patient et de travailler l’expression émotionnelle. L’enfant a besoin d’apprendre à exprimer et à canaliser ce qu’il ressent. Pour tout cela, il sera d’une grande importance de rechercher une aide professionnelle afin d’éviter que l’impact du traumatisme ne se prolonge dans le temps.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment reconnaître une crise de panique chez les enfants ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Comment reconnaître une crise de panique chez les enfants ?

Savez-vous reconnaître une crise de panique chez les enfants ? Voici quelques clés pour l'identifier le plus tôt possible...



Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.