Toucher vaginal pendant la grossesse: ce qu'il faut savoir

Le toucher vaginal est un test invasif mais tout à fait nécessaire pendant le travail. Avec toutes les précautions, il est possible de minimiser les risques.
Toucher vaginal pendant la grossesse: ce qu'il faut savoir

Dernière mise à jour : 06 novembre, 2021

Le toucher vaginal est une procédure exploratoire que le spécialiste réalise pendant le travail de naissance afin d’évaluer l’évolution et l’état des organes génitaux.

Etant donné qu’il s’agit d’un test invasif, son application doit suivre des critères cliniques stricts et être réalisée par des professionnels formés. De même, la fréquence des examens pendant le processus d’accouchement doit être moindre.

Voyons plus en détail ce test de diagnostic, ses indications, la procédure et dans quelles conditions il est nécessaire de l’éviter.

Pour quelles raisons effectuer cet examen gynécologique?

Bien qu’inconfortable, le toucher vaginal est un examen physique qui fournit des informations importantes sur l’état des tissus maternels et fœtaux pendant le travail. Il permet de déterminer les paramètres suivants:

  • Consistance du col de l’utérus: s’il est mou, moyen ou dur.
  • Effacement ou amincissement du col de l’utérus.
  • La dilatation utérine: elle se fait par palpation du diamètre du col de l’utérus.
  • Présentation du bébé: s’il se présente par la tête ou par le siège.
  • Hauteur de présentation: c’est la position du bébé par rapport à la structure osseuse du bassin maternel.
  • Abaissement et rotation de la tête du bébé dans le canal de naissance.
  • Complications liées au travail: telles qu’une présentation transversale, un prolapsus du cordon ou toute autre anomalie pouvant mettre en danger le bien-être du bébé.
Schéma d'un bébé qui se présente par la tête dans le canal de naissance.

Comment se passe le toucher vaginal?

Étant donné qu’il s’agit d’un test invasif et risqué, il ne doit être effectué que par du personnel qualifié conformément aux directives d’asepsie correctes. Par exemple, avoir les mains propres et couvertes de gants stériles.

Avant d’effectuer le toucher, le spécialiste vous demandera votre autorisation et vous expliquera comment cela se passera. Ensuite, il vous demandera de vous allonger sur la table sur le dos, les genoux pliés et les jambes écartées.

Le médecin insérera alors son index et son majeur dans votre vagin pour palper le col de l’utérus et faire son bilan respectif. Il est possible que cela soit quelque peu inconfortable, en raison de la pression qui s’exerce sur une zone aussi sensible à ces moments-là.

A quel moment le toucher vaginal est-il judicieux?

Cette procédure est généralement effectuée pendant le travail pour évaluer la progression. La chose normale est que le premier contact soit effectué en arrivant à la maternité. Dans le cadre de l’évaluation initiale, pour établir à quel stade vous en êtes.

Cependant, il peut également être nécessaire de le réaliser pendant la grossesse afin d’évaluer l’état des tissus en cas de menace d’avortement ou d’insuffisance cervicale.

Combien de fois est-il autorisé d’effectuer un examen vaginal?

Bien qu’il n’y ait pas de nombre exact de fois, il est préférable d’effectuer peu d’examens pendant le travail. Premièrement, parce que c’est gênant et deuxièmement, parce que cela peut augmenter le risque d’infections.

Selon l’OMS, la fréquence des examens vaginaux devrait être réduite au minimum pour éviter ces conséquences. En ce sens, il est préférable d’effectuer un examen vaginal à quatre heures d’intervalle pour évaluer la progression du travail.

De même, il est normal que cette procédure soit effectuée uniquement avec l’approbation de la femme enceinte. Qui peut également exiger que cet examen soit effectué par son médecin de famille ou une sage-femme de confiance.

Une femme enceinte en examen clinique.

Quelles sont les contre-indications du toucher vaginal?

Ce test exploratoire est contre-indiqué dans certaines situations telles que:

  • Placenta praevia.
  • Saignement vaginal.
  • Présentation fœtale transversale ou de siège.

Quelques considérations finales

Comme vous l’avez vu, le toucher vaginal est une procédure très utile pour les professionnels de la santé lors de l’accouchement. Cependant, ce n’est pas une pratique adéquate pendant la grossesse. En raison du risque de blessure et d’infection.

Pour votre tranquillité d’esprit, c’est un sujet dont vous pouvez discuter avec votre médecin ou votre sage-femme avant d’accoucher. Ils vous guideront sur la fréquence recommandée et la nécessité de cet examen. Enfin, rappelez-vous qu’au cas où vous ne l’accepteriez pas, il est essentiel d’informer l’équipe médicale.

Cela pourrait vous intéresser ...
10 conseils pour le jour de la naissance
Être parents
Lisez-le dans Être parents
10 conseils pour le jour de la naissance

L'arrivée de l'amour de votre vie approche..Vous commencez à être nerveuse et devez vous préparer pour le jour de la naissance..Voici quelques cons...



  • Carvajal, J (2017). Manual de obstetricia y ginecología. VIII edición 2017. Escuela de medicina de la universidad pontificia de Chile.
  • Gonzales, C (2010). Conducta del Cuello Uterino Durante el Embarazo, Parto y Puerperio. Ginecol Obstet Mex 2010;78(2):121-127
  • Organización Mundial de la Salud (2015). Recomendaciones de la OMS para la conducción del trabajo de parto. Recuperado de: https://www.who.int/topics/maternal_health/directrices_OMS_parto_es.pdf