La dilatation : la première étape de l’accouchement

30 janvier 2018
La dilatation est la première étape de l'accouchement. Saviez-vous que vous pouvez dilater jusqu'à 10 centimètres ? Sans aucun doute, c'est incroyable ce que votre corps peut faire pour permettre à votre bébé de naître. Si vous voulez en savoir plus sur la dilatation, continuez votre lecture.

La dilatation est le processus par lequel l’ouverture du cervix ou col de l’utérus, un canal qui communique directement avec le vagin, se produit. C’est un processus lent et douloureux, mais il entame ce que vous attendiez depuis 9 mois, l’accouchement.

Beaucoup de femmes trouvent le processus de dilatation absolument exaspérant. Surtout pour les nouvelles mère, qui mettent beaucoup, beaucoup de temps à être assez dilatées. Et il est vraiment difficile de supporter cette douleur pendant de longues heures.

Si vous n’avez pas encore vécu ce moment, vous avez probablement très peur de la douleur dont nous vous parlons. Ne vous inquiétez pas, c’est normal. Nous allons vous dire tout ce que vous devez savoir sur la dilatation.

Comment se produit la dilatation ?

Les contractions utérines commencent à étirer les fibres musculaires du col de l’utérus, les obligeant à s’ouvrir. Ces contractions provoquent des douleurs dont l’intensité varie à l’approche de l’accouchement.

L'accouchement eutocique est celui pendant lequel tout se déroule avec normalité.

Nous pouvons parler de deux phases majeures :

  • La dilatation passive. Première partie de la dilatation. C’est habituellement celle qui prend le plus longtemps, même si elle ne consiste qu’à se dilater jusqu’à 3 centimètres. Cette dilatation se produit avec des contractions irrégulières, qui s’intensifient et durent progressivement moins longtemps.
  • La dilatation active. La dernière partie de la dilatation, c’est celle qui va de 3 à 10 centimètres. Cette phase est plus rapide que la précédente, car les contractions sont moins fréquentes et plus intenses. Après avoir atteint 10 centimètres, on commence le travail de l’accouchement tant attendu.

« Laissez votre corps faire ce pour à il est préparé »

Que puis-je faire pour promouvoir la dilatation ?

Bien que ce soit compliqué, cela aide de rester aussi calme que possible. Cela ne va pas accélérer le processus d’une manière significative, mais vous laisserez votre corps prendre le dessus et faire ce à quoi il est préparé.

Si vous êtes excessivement nerveuse ou que vous avez peur, vos muscles auront tendance à se contracter, ce qui est plus inconfortable et entrave le processus de dilatation.

Une simple marche peut aider votre bébé à se positionner correctement pour avancer dans le canal de naissance. L’ouverture du col de l’utérus est favorisée et, pendant les longues heures d’attente dans la première phase, elle peut soulager la douleur et l’engourdissement.

Il y a aussi différentes positions que vous pouvez adopter et qui sont sûres de vous aider :

  • Allongez-vous sur le côté sur le lit et placez un oreiller entre vos jambes. Cette position favorise l’ouverture du col de l’utérus, mais surtout, elle vous aide à reposer le bas du dos.
  • Asseyez-vous sur une chaise face au dossier. Cela va détendre votre dos et accélérer le processus de dilatation.
  • Placez-vous à quatre pattes sur le lit. Balancez-vous doucement d’avant en arrière.

Enfin, vous pouvez utiliser le célèbre balle de pilates ou « swiss ball ». Cette balle, pendant la grossesse et aussi pendant les longues heures de dilatation, est bénéfique. Asseyez-vous dessus et laissez-vous porter en vous balançant doucement ou en sautant dessus.

Le yoga prénatal est l'un des meilleurs moyens de se préparer physiquement et psychologiquement à l'accouchement.

Péridurale et dilatation

La péridurale consiste en une injection réalisée au niveau du canal rachidien ou la colonne vertébrale. On vous injecte un analgésique local, dont la fonction est d’engourdir le corps de la taille vers le bas.

Lorsque nous parlons de péridurale et de dilatation, plusieurs doutes surgissent :

  • Est-ce que ça fait mal ? C’est une piqûre effectuée dans une zone sensible, il est donc possible qu’elle dérange au moment où ils vous la font.
  • Je ne vais rien sentir ? Une fois que cela prend effet, vous ne perdrez pas la sensibilité totale de votre corps, mais vous remarquerez un soulagement considérable de la douleur des contractions. Le travail se fera de la même façon, mais pas avec autant de douleur.
  • Combien de centimètres dois-je dilater ? De 3-4 centimètres il est temps de l’appliquer. Si vous atteignez 7-8 centimètres, ce ne sera plus nécessaire, car la pire partie sera déjà passée.
  • Est-ce qu’on se dilate plus lentement avec la péridurale ? Des recherches récentes indiquent qu’elle ne ralentira pas la dilatation.

Si vous avez d’autres questions, demandez à votre sage-femme. Elle vous aidera à tout savoir sur la péridurale et son application pendant l’accouchement.

 

 

A découvrir aussi