Teneur en enzymes du lait maternel

L'organisme de la mère est conçu pour que le bébé grandisse correctement. Découvrez-en plus sur les enzymes du lait maternel....
Teneur en enzymes du lait maternel
Luz Eduviges Thomas-Romero

Rédigé et vérifié par la biochimiste Luz Eduviges Thomas-Romero.

Dernière mise à jour : 30 septembre, 2022

En général, les enzymes du lait maternel sont des composants mal connus. Cependant, savoir quelles enzymes existent dans le lait et quelles fonctions elles remplissent peut ouvrir la voie à la compréhension de la digestion par votre bébé.

Saviez-vous que le système digestif de votre bébé met environ un an à devenir mature? L’activité de certaines enzymes et bactéries qui agissent pour décomposer et digérer les substrats tels que les protéines, les graisses et les sucres ne fonctionne pas à la naissance. Pour cette raison, tout bébé en parfaite santé, heureux et prospère doit encore lutter contre une mauvaise digestion. C’est la cause des maux d’estomac courants comme les gaz, la constipation et le reflux.

A quoi fait référence l’immaturité gastro-intestinale du bébé?

La première chose est de comprendre que l’immaturité du système digestif du bébé n’est pas un inconvénient, bien au contraire. La digestion douce du bébé permet aux facteurs du lait de passer intacts et de remplir des fonctions spécifiques dans l’organisme du bébé.

Il est intéressant de savoir que l’épithélium intestinal du bébé est un épithélium « ouvert ». Cela signifie qu’il est perméable. Par conséquent, il laissera passer dans la circulation sanguine les composants du lait qui lui sont très précieux. C’est le cas, par exemple, des anticorps présents dans le lait, mais aussi des cellules immunitaires que la mère “donne” au bébé via le lait. Ces cellules sont connues pour rester dans le corps du bébé jusqu’à 60 jours.

Une maman qui allaite son bébé au lit.

Composants et enzymes du lait maternel qui favorisent la maturation intestinale

Le lait maternel contient un large répertoire d’enzymes qui remplissent diverses fonctions. Jusqu’à présent, environ 50 enzymes différentes ont été détectées dans le lait maternel. Par ailleurs, le lait maternel contient des facteurs de croissance, des bactéries probiotiques et des composés prébiotiques. Ensemble, ces composants du lait et d’autres induisent la maturation du système gastro-intestinal.

Maintenant que vous savez que le système digestif de votre tout-petit est encore en train de prendre forme, on comprend mieux pourquoi il faut attendre 6 mois pour introduire des aliments solides. Si le bébé commence à les manger trop tôt, il ne pourra pas les digérer correctement.

Qu’est-ce qu’une enzyme ?

Une enzyme est un type particulier de protéine qui agit en accélérant une réaction chimique spécifique. Ainsi, chaque enzyme n’a qu’un seul travail et est spécifique au type de réaction chimique qu’elle produit.

Les enzymes remplissent des fonctions importantes nécessaires à la survie. Notamment celles liées à la digestion et au métabolisme. En l’absence d’un pancréas fonctionnel, le bébé reçoit les enzymes dont il a besoin du lait maternel et de sa propre salive. Voici donc quelques enzymes du lait maternel.

Amylase

L’amylase est la principale enzyme qui digère ou décompose les sucres complexes (polysaccharides, tels que l’amidon). Les bébés ont très peu d’amylase. Ils l’obtiennent essentiellement par le lait maternel. Il est important de savoir que ce n’est qu’après l’âge de six mois que le pancréas de le petit commence à libérer sa propre amylase. En deux ans, il produira la quantité d’amylase dont il a besoin.

Lipase, une des enzymes du lait

Les nouveau-nés peuvent pleinement digérer et utiliser les graisses du lait maternel grâce à l’action de l’enzyme lipase. Cette enzyme se trouve également dans la salive du bébé. Ainsi, la lipase décompose la matière grasse du lait et la sépare en acides gras libres et en glycérol. Cette tâche est très importante, car les nouveau-nés tirent leur énergie des acides gras libres.

Protéases

Il existe dans le lait maternel tout un répertoire de protéases qui accélèrent la dégradation des protéines. Ainsi, le lait fournit de grandes quantités de différentes protéases qui agissent sur différentes portions au sein de la même protéine.

Il existe de nombreuses autres enzymes dans le lait maternel, certaines bien définies. Telles que la trypsine, la plasmine, la pepsine et l’élastase. Cependant, d’autres restent à découvrir.

Une mère qui allaite son enfant;

Récemment, la présence d’un type d’anticorps très particulier a été mise en évidence. Un anticorps capable de digérer les protéines du lait. Cet anticorps spécial pourrait également couper un récepteur sur la cellule intestinale et déclencher un signal dans les cellules qui les ont fait mûrir. Fascinant, non ?

Autres enzymes du lait maternel

Il existe plus de 40 enzymes identifiées dans le lait maternel. Certaines des autres enzymes actives comprennent les nucléases, la diastase et la lactoperoxidase.

Y a-t-il des enzymes dans le lait en poudre?

Les préparations pour nourrissons contiennent des enzymes. Mais bon nombre des enzymes présentes dans le lait maternel humain ne se trouvent pas dans le lait en poudre. Certaines enzymes sont ajoutées par les fabricants de lait maternisé et certaines se trouvent naturellement dans le lait de vache.

Il est important de savoir que les enzymes présentes dans le lait sont spécifiques à chaque espèce qui le produit. Par exemple, le lait maternel humain contient des enzymes conçues pour les bébés humains et le lait de vache contient des enzymes conçues pour le bon fonctionnement du veau.

Par conséquent, il est un fait que les préparations pour nourrissons à base de lait de vache ne contiennent pas les mêmes enzymes que le lait maternel humain. Même lorsque les entreprises ajoutent des enzymes aux préparations pour nourrissons, cela ne peut pas correspondre à la variété d’enzymes fournies par le lait maternel.

Enfin, les formulations commerciales complètent souvent leur produit avec des enzymes provenant d’autres sources. Par exemple, des protéases de papaye, d’ananas et de grains entiers sont ajoutées. La lipase et l’amylase peuvent également être complétées. N’oubliez pas que le lait contient des dizaines d’enzymes différentes.

Cela pourrait vous intéresser ...
La composition du lait maternel varie selon le sexe du bébé
Être parents
Lisez-le dans Être parents
La composition du lait maternel varie selon le sexe du bébé

Des études scientifiques révèlent que la composition du lait maternel varie selon le sexe du bébé. Comment se manifeste ce phénomène?



  • Khaldi, N., Vijayakumar, V., Dallas, D. C., Guerrero, A., Wickramasinghe, S., Smilowitz, J. T., … & German, J. B. (2014). Predicting the important enzymes in human breast milk digestion. Journal of agricultural and food chemistry62(29), 7225-7232.
  • Ochert.A. (2009). The Science of Mother’s Milk. New Beginnings, Vol. 28, No. 3. Published on http://www.llli.org/nb/nbiss3-09p28.html
  •  Dallas, D. C., & German, J. B. (2017). Enzymes in human milk. In Intestinal microbiome: functional aspects in health and disease (Vol. 88, pp. 129-136). Karger Publishers. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5486212/
  • O’Mahony, J. A., Fox, P. F., & Kelly, A. L. (2013). Indigenous enzymes of milk. In Advanced dairy chemistry (pp. 337-385). Springer, Boston, MA.
  • Barrera, G. J., Portillo, R., Mijares, A., Rocafull, M. A., del Castillo, J. R., & Thomas, L. E. (2009). Immunoglobulin A with protease activity secreted in human milk activates PAR-2 receptors, of intestinal epithelial cells HT-29, and promotes beta-defensin-2 expression. Immunology letters, 123(1), 52-59.