10 techniques et clés d'étude pour les enfants atteints de TDAH

Les techniques d'étude pour les enfants atteints de TDAH les aident à s'organiser et à optimiser le temps qu'ils consacrent aux devoirs. Voulez-vous en savoir plus ?
10 techniques et clés d'étude pour les enfants atteints de TDAH
Elena Sanz Martín

Rédigé et vérifié par le psychologue Elena Sanz Martín.

Dernière mise à jour : 23 septembre, 2022

Étudier, faire ses devoirs ou se préparer à un examen ne sont des tâches agréables pour aucun enfant. Tous nécessitent de bons outils et techniques pour que leurs efforts ne soient pas vains. Cependant, les enfants atteints du trouble du déficit de l’attention avec/sans hyperactivité font face à des défis plus importants que les autres car leur nature les empêche de rester assis et de se concentrer sur la leçon. Pour cette raison, nous vous proposons ci-dessous quelques clés d’étude pour les enfants atteints de TDAH qui peuvent vous être très utiles.

Tout d’abord, il faut savoir que la famille doit s’impliquer activement auprès de l’enfant atteint de TDAH, le soutenir, le guider et l’accompagner jusqu’à ce qu’il puisse se prendre en charge de manière autonome. À cet égard, la patience et l’empathie sont essentielles. Ne désespérez pas car avec de la persévérance et les bonnes techniques, votre enfant réussira ses tâches scolaires.

Dans cet esprit, nous allons vous parler de certaines des stratégies les plus efficaces que vous pouvez mettre en pratique.

Clés d’étude pour les enfants atteints de TDAH

Avant de choisir une technique d’étude, il est important de parler de certaines étapes préalables qui doivent être assurées pour que la session d’étude soit utile et fructueuse.

Le lieu où se déroulera la session d’étude doit être propre, ordonné, aéré et avec tous les éléments nécessaires à portée de main. De même, il doit être dépourvu d’objets gênants, tels que des écrans ou des jouets.

1. Assurez un environnement approprié

Le lieu d’étude doit être le plus calme de la maison et être uniquement destiné à cette fin (dans la mesure du possible). Il est essentiel que l’espace environnant soit propre et rangé, qu’il dispose d’un bon éclairage et d’une ventilation adéquate.

Chaque objet nécessaire doit y avoir sa place et tout doit être prêt avant de commencer la session d’étude. De cette façon, il n’y aura pas d’interruption pour se lever et aller les chercher.

De plus, il est essentiel de limiter la présence d’ éléments pouvant détourner l’attention. Les jouets doivent être correctement rangés et les éléments technologiques qui ne sont pas nécessaires doivent être retirés de la pièce.

2. Instaurez de la cohérence et des routines

Pour tous les enfants, mais surtout ceux atteints de TDAH, les routines sont de formidables alliées. Ils doivent savoir quelles étapes suivre, dans quel ordre et quand.

Si possible, essayez de les faire étudier tous les jours à la même heure et pendant une période de temps similaire. La structure de l’étude devrait toujours suivre le même ordre. À cet égard, il convient de commencer par les tâches de difficulté moyenne, de poursuivre par les plus exigeantes et de terminer par les plus simples. Ainsi, vous pourrez augmenter et maintenir la motivation.

Pour adopter une habitude et la pérenniser, il est conseillé de se faire un planning ou un calendrier et d’allouer à l’avance un jour et une heure à chaque tâche.

3. Éveillez l’attention et la motivation de votre enfant

L’une des clés d’étude les plus efficaces pour les enfants atteints de TDAH est de faire une activité intéressante et agréable pendant 5 à 10 minutes avant de commencer les devoirs.

Jouer à un jeu de société ou technologique avec des parties courtes, faire des mots croisés ou un sudoku sont quelques-unes des alternatives valables. Ainsi, on éveille l’attention de l’enfant et on vainc la paresse qui apparaît au début des devoirs.

Techniques d’étude pour les enfants atteints de TDAH

Une fois les étapes précédentes franchies, il est temps de choisir les techniques d’étude à suivre. Il faut souligner que chaque enfant est différent et ce qui marche pour l’un ne marchera pas forcément pour l’autre. Ainsi, essayez différentes stratégies jusqu’à ce que vous trouviez celles qui sont les plus pratiques et fonctionnelles.

1. Lecture complète et soulignage

C’est l’une des techniques d’étude les plus simples et les plus utilisées, mais pas la plus pratique.

Elle consiste en une première lecture du texte complet puis une analyse de sa structure et de ses parties et une nouvelle lecture intégrale de chaque paragraphe. Il est même recommandé d’écrire les idées principales de chacun de ces derniers.

On doit ici souligner les idées centrales afin d’intégrer l’information et de faciliter la relecture. Avec de la pratique, on pourra utiliser différentes couleurs ou traits pour distinguer les concepts principaux des concepts secondaires.

2. Préparation de résumés

Une lecture complète ne devrait vraiment être qu’une étape préliminaire. Ensuite, il convient de préparer un résumé du sujet, qui est un bref document avec les principaux termes et idées, exprimés avec les propres mots de l’enfant.

Les résumés nous obligent, en quelque sorte, à élaborer la matière et à la faire nôtre. Nous ne lisons plus simplement passivement ce qui est écrit : nous construisons la connaissance dans notre esprit. Ainsi, ce processus permet de consolider les informations dans la mémoire.

Cependant, il est important de veiller à ce que le résumé soit rigoureux : il ne faut pas omettre des parties importantes ou y inscrire trop de données. Par conséquent, un adulte doit accompagner l’enfant dans ce processus.

3. Schémas et cartes conceptuelles

Pour certains enfants, les résumés suffiront ; cependant, pour la majorité d’entre eux, il faudra aller plus loin. Dans ces cas, des schémas conceptuels et des cartes aideront à synthétiser l’information et à l’organiser visuellement, afin de faciliter sa compréhension et son apprentissage.

Il est important qu’ils soient basés sur des mots-clés (c’est-à-dire, utiliser peu de texte) et qu’ils suivent une hiérarchie, afin de se rappeler quels concepts sont subordonnés aux autres. On peut ici utiliser des flèches, clés et autres symboles pour indiquer ces liens.

À cet égard, l’une des clés d’étude les plus utiles pour les enfants atteints de TDAH est la dénommée étude en mouvement. Ces petits ont du mal à rester immobiles et assis pendant de longues périodes ; ainsi, ils peuvent apprécier de lire le texte en se tenant debout ou en traversant la pièce. De plus, ils peuvent trouver plus agréable d’avoir un tableau blanc ou un écran sur lequel dessiner leurs schémas en mouvement, plutôt que dans un cahier.

4. Flashcards

notes techniques d'étude d'aide-mémoire
Les aide-mémoires sont des éléments clés pour mémoriser et évoquer des données « dures » et importantes dans une matière. Bien sûr, il est essentiel d’y inscrire des informations concises et concrètes pour que cela fonctionne.

Les flashcards sont de petites cartes en papier ou en carton que nous pouvons utiliser à différentes fins.

Au moment d’étudier, on peut les élaborer avec les concepts clés de la leçon, afin que l’enfant prépare le matériel d’étude. Pour réviser, on peut inscrire une question au recto et la réponse au verso. Ainsi, l’enfant pourra tester ses connaissances avant l’examen.

De plus, on peut les utiliser en guise d’auto-instructions. Les enfants atteints de TDAH ont du mal à suivre les étapes et à terminer leurs devoirs sans être distraits. Par conséquent, une bonne proposition est de faire une série de cartes pour les aider à se souvenir de ce qu’il faut faire à tout moment.

Par exemple, ces cartes peuvent contenir les étapes nécessaires pour résoudre un problème mathématique ou une analyse. Elles peuvent aussi être plus générales et les aider à se rappeler comment aborder un devoir : lire l’énoncé, s’arrêter, se demander ce qu’on nous demande, analyser les options de réponse et répondre.

5. Enregistrements

Nous avons tous des styles d’apprentissage différents. Certains sont plus visuels, d’autres plus auditifs ou plus sensoriels. Si nous adaptons les stratégies d’étude à cette caractéristique personnelle, tout sera beaucoup plus facile.

Ainsi, les enfants qui apprennent mieux en écoutant peuvent tirer profit d’un enregistrement vocal de la leçon qu’ils doivent apprendre et mieux l’apprendre en l’écoutant plusieurs fois.

Cet enregistrement peut également être réalisé par une autre personne mais, idéalement, il devrait s’agir d’une adaptation résumée de la leçon, créée et exprimée par soi-même.

6. Présentation à voix haute

Les enfants atteints de TDAH se sentent plus à l’aise en agissant et en bougeant qu’en recevant passivement des informations. Par conséquent, il peut être utile pour eux de réviser la leçon à travers des présentations à voix haute. Ainsi, après avoir lu, résumé et compris la leçon, ils peuvent la présenter à voix haute comme s’ils donnaient un cours.

7. Règles mnémotechniques

Enfin, l’utilisation de règles mnémotechniques est un moyen simple et ludique de faciliter le processus de mémorisation. Il en existe différents types : les acronymes, les acrostiches, les chansons, la méthode Loci et plus encore.

Les parents peuvent les expliquer à leur enfant et l’aider à créer les siennes, jusqu’à ce qu’il soit suffisamment à l’aise pour les faire lui-même.

Les techniques d’étude pour les enfants atteints de TDAH sont de grandes alliées

Ce ne sont là que quelques suggestions mais, en réalité, chaque enfant ou chaque famille peut découvrir sa propre technique d’étude. La clé est d’encourager la constance, la persévérance et, surtout, l’orientation et l’aide.

Les parents qui s’impliquent dans l’accomplissement des devoirs scolaires facilitent grandement la tâche à leurs enfants atteints de TDAH. Ils les aident non seulement à terminer leurs devoirs mais, surtout, ils leur « apprennent à apprendre ». Une fois que l’enfant maîtrisera et saura appliquer ces techniques, il sera beaucoup plus autonome dans ses études.

Cela pourrait vous intéresser ...
7 exercices pour les enfants atteints de TDAH
Être parents
Lisez-le dans Être parents
7 exercices pour les enfants atteints de TDAH

Les exercices pour les enfants atteints de TDAH servent à atténuer les symptômes liés à l'hyperactivité et au manque de concentration.