Stratégies pour gérer l'agressivité chez les enfants

L'activité physique est un bon moyen d'aider les enfants à libérer de l'énergie et à mieux gérer leur agressivité. Nous vous proposons d'autres stratégies utiles.
Stratégies pour gérer l'agressivité chez les enfants

Dernière mise à jour : 28 mai, 2022

Donner des coups de pied, insulter, mordre, crier ou lancer des jouets sont quelques-unes des nombreuses façons dont l’agressivité se manifeste chez les enfants. Cette situation est fréquente et nécessite une double approche : comprendre ce qui arrive à ce petit et l’accompagner pour identifier et gérer ses émotions de manière saine.

Nous savons qu’en pratique, atteindre cet objectif est beaucoup plus difficile que vous ne le pensez, nous allons donc partager quelques stratégies utiles pour ces moments de tension.

Qu’est-ce que l’agressivité chez les enfants ?

Pour ce genre de questions, nous ne trouverons jamais une seule réponse. Il convient plutôt d’essayer de comprendre la situation dans toute sa complexité et à la lumière de cet enfant en particulier. Autrement dit, en tenant compte de sa personnalité, du contexte et de son histoire. De plus, il est essentiel d’éviter de cataloguer l’enfant, de faire des analyses ou des diagnostics à la légère ou de lui apposer des étiquettes nuisibles.

Un autre aspect important à considérer est que le cerveau n’est pas encore complètement mature dans l’enfance et acquiert progressivement de nouvelles capacités.

Pour le dire simplement, au début, les enfants “sont tous des émotions” parce que le cerveau inférieur domine leur comportement. Au fil du temps, le cerveau supérieur se consolide et à partir de ce moment, il devient capable d’intégrer les expériences et de donner des réponses plus appropriées aux stimuli.

En attendant, il est illogique d’attendre d’un enfant qu’il réagisse comme un adulte. Il faut effectivement comprendre l’importance de notre accompagnement dans le développement de ses habiletés.

Un enfant en colère devant ses devoirs scolaires.

5 stratégies pour gérer l’agressivité chez les enfants

Au-delà de la technique parentale que nous décidons de mettre en œuvre avec vos enfants, la gestion des émotions est un chapitre clé et un outil fondamental pour leur vie.

Si nous accompagnons les enfants pour qu’ils soient capables de comprendre ce qui leur arrive, pourquoi cela leur arrive et ce qu’ils peuvent faire pour changer cette situation, ils atteindront le bien-être émotionnel que nous souhaitons pour eux.

Découvrez ci-dessous quelles sont les stratégies pour gérer l’agressivité chez les enfants.

1. Utiliser la technique des feux de circulation

Bien qu’elle comporte des variantes, la technique des feux tricolores est un outil très utile pour accompagner le comportement des enfants et des leçons de leurs actions.

Dessinez et peignez un grand feu de circulation ensemble. De sorte que vous puissiez le mettre en place ou le coller sur un mur. Une fois qu’il est prêt, demandez à votre enfant de signaler des situations qui l’agacent, le frustrent et le mettent en colère. Vous pouvez en parler ou les écrire sur du papier et puis les coller ensuite à côté du feu rouge.

Ensuite, demandez-lui de décrire les situations qui le mettent mal à l’aise ou le déconcertent. Répétez l’étape précédente, mais placez cette fois les affiches sur le feu couleur orange.

Enfin, demandez-lui quelles sont les situations qui le rendent heureux, qu’il aime et qui lui font du bien. Dans ce cas, placez-les sur le feu vert.

Pour finir, aidez votre enfant à réfléchir à la façon dont les situations difficiles pourraient être résolues et quels seraient les meilleurs comportements pour y parvenir, sans blesser personne.

2. Apprendre à se détendre et à respirer

Donnez à votre enfant des instructions pour respirer et gonfler comme un ballon. Laissez-le ensuite se dégonfler et regonfler. Vous pouvez alors lui proposer de fermer les poings et d’y mettre beaucoup de force. Puis de les desserrer petit à petit et de sentir ses mains aussi légères que du papier.

Dans les deux sens, vous aiderez l’enfant à respirer et à se détendre et ainsi, vous contribuerez à réduire son agressivité.

3. Utiliser la musique comme distraction pendant le conflit

De cette façon, vous parvenez à réguler les émotions. Cependant, il est alors nécessaire de réfléchir à ce qui s’est passé puis d’essayer d’identifier ce qui l’a amené à agir ainsi. Cela facilitera le processus de compréhension des sentiments.

4. Proposer des activités artistiques

L’un des slogans qui sont également utilisés pour travailler sur l’agressivité est de dessiner des émotions. Ainsi, quand quelqu’un a l’air en colère, il peut avoir les cheveux ébouriffés, les dents serrées et le visage rouge.

C’est aussi un moyen de désamorcer les conflits et d’aider les enfants à réfléchir à la façon dont ils se voient (et à ce que les autres voient) dans ces moments de tension. Bien sûr, il est important de les accompagner lors de l’analyse de la situation et des apprentissages.

5. Favoriser l’exercice physique

L’activité physique est un moyen de libérer de l’énergie et des tensions, de produire les hormones du bonheur et d’atteindre un plus grand bien-être.

Enfants jouant au football.

Quelques recommandations supplémentaires pour gérer l’agressivité chez les enfants

Une autre façon d’aider les enfants à parler de leurs émotions est de socialiser et de partager les nôtres. Ils peuvent se sentir identifiés à elles et être motivés à nous demander plus de choses qui servent d’expérience. De plus, apprendre à mettre un nom sur ce que nous ressentons nous aide aussi à nous détendre.

En revanche, il ne faut pas attendre que l’agression se produise : il faut intervenir en amont. Autrement dit, si nous pouvons anticiper un conflit, il est important de le faire.

Enfin, il est essentiel que les adultes soient de bons modèles. Nous sommes la principale source d’apprentissage pour les enfants. S’ils nous voient dépassés, ils penseront donc que c’est la bonne façon d’agir. Cherchons à rester calme dans les situations adverses et évitons d’agir de manière agressive. Que ce soit avec des cris ou avec un autre type de violence.

La colère n’est pas la même chose que l’agressivité

La colère fait partie de notre gamme émotionnelle et nous devons lui permettre de faire surface. En effet, les enfants ont besoin d’expériences variées pour apprendre à reconnaître ce qu’ils aiment, ce qu’ils n’aiment pas, ce qu’ils ressentent et quand ils se sentent bien ou mal.

Cependant, il est important de différencier la colère ou la rage de l’agressivité et de la violence. Cette dernière doit être comprise comme une difficulté à gérer ses émotions et doit être réorientée. Il est nécessaire d’intervenir tôt pour donner aux enfants les ressources nécessaires afin qu’ils puissent trouver des solutions alternatives à leurs problèmes.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les disputes des parents doivent se faire loin des enfants
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Les disputes des parents doivent se faire loin des enfants

Il est toujours préférable que les disputes des parents aient lieu loin des enfants car elles peuvent les affecter sur le plan émotionnel.



  • Parra, M. D. P. G. (2009). Intervención musicoterapéutica para promover la prosocialidad y reducir el riesgo de agresividad en niños de básica primaria y preescolar en Bogotá, Colombia. International Journal of psychological research2(2), 128-136.
  • Noroño Morales, N. V., Cruz Segundo, R., Cadalso Sorroche, R., & Fernández Benítez, O. (2002). Influencia del medio familiar en niños con conductas agresivas. Revista cubana de Pediatria74(2), 138-144.

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.