Questions et réponses sur l'accouchement

Lorsque l'arrivée du bébé approche, il est normal que des doutes surgissent par rapport à l'accouchement. Nous allons ici répondre aux questions les plus fréquentes.
Questions et réponses sur l'accouchement

Dernière mise à jour : 10 septembre, 2021

Bien que nous nous préparions pendant des mois, à mesure que nous nous rapprochons de l’accouchement, des inquiétudes le concernant commencent à surgir. Est-ce que ça fera très mal ? Quand dois-je commencer à pousser ? Aurai-je besoin d’une épisiotomie ? Ces doutes sont plus fréquents qu’on ne le pense, surtout lorsque l’on va accoucher pour la première fois.

Il est tout à fait normal d’avoir peur et de vouloir plus d’informations pour se sentir mieux préparées. Par conséquent, dans cet article, nous allons répondre à quelques questions liées à la douleur, à l’anesthésie, à l’épisiotomie et bien plus encore !

Est-ce que l’accouchement fait très mal ?

Oui, l’accouchement est douloureux. Cependant, le seuil de douleur de chaque femme est différent et chaque mère vit sa propre expérience.

Quoi qu’il en soit, il faut savoir que, pendant le travail, il y a aussi des moments de détente. En général, les contractions exercent une tension intense sur l’abdomen pendant 90 secondes puis l’utérus se détend pendant quelques minutes avant de se contracter à nouveau.

Lors des moments de relâchement, le corps de la mère libère des endorphines et des enképhalines qui neutralisent l’inconfort. Ce sont des substances sécrétées par le cerveau, capables de soulager la douleur et de générer une sensation de bien-être.

Il est à noter que la perception de la douleur dépend, dans une large mesure, de la préparation physique et psychologique de la femme. Certaines mères pratiquent le yoga ou d’autres exercices prénataux pour réduire et gérer le stress pendant ce processus.

accouchement

Est-ce que je pourrai supporter l’accouchement ?

L’accouchement est un processus naturel extrêmement parfait et c’est pour cela que vous pourrez certainement le supporter. Votre corps se prépare pendant 9 mois pour mener à bien ce processus, grâce à l’action des hormones de la grossesse.

De plus, lors de la naissance du bébé, vous serez accompagné en permanence par des professionnels formés pour vous apporter un soutien chaque fois que vous en aurez besoin.

Les déchirures peuvent-elles être évitées ?

Les déchirures sont des complications très fréquentes chez les mères qui accouchent pour la première fois, en particulier au cours de la phase d’expulsion. Vous pouvez néanmoins les prévenir grâce à une série d’exercices spéciaux, tels que des massages périnéaux.

Vous pouvez aussi adopter certaines positions pendant le travail qui réduisent le risque d’en souffrir, comme la position verticale ou accroupie. Discutez-en avec votre sage-femme, qui pourra mieux vous conseiller.

Comment savoir si j’ai besoin d’une césarienne ?

La nécessité d’une césarienne dépend, en partie, du déroulement du travail. Dans le cas où des inconvénients surviendraient au cours du processus, cette voie d’interruption de grossesse pourra être choisie.

Dans certains cas, les obstétriciens indiquent cette procédure au préalable, soit en raison de complications survenues pendant la grossesse, soit parce que l’on soupçonne que le bébé est plus gros que le pelvis de la mère (disproportion fœto-pelvienne).

L’anesthésie péridurale est-elle dangereuse lors de l’accouchement ?

L’anesthésie péridurale est sans danger pour la mère et le bébé. Néanmoins, elle peut conditionner certains processus de l’accouchement si elle est administrée en dehors du moment optimal.

Ces médicaments soulagent les douleurs des contractions mais peuvent entraîner une diminution de la force musculaire de la mère et limiter sa réponse à la poussée.

Idéalement, avant l’accouchement, vous devriez en parler avec votre médecin ou votre sage-femme afin qu’ils puissent mieux vous renseigner sur son utilisation pendant le travail.

De combien de centimètres dois-je être dilatée ?

Pour que le bébé passe par le canal de naissance, celui-ci doit se dilater de 10 centimètres. Si le bébé est plus petit, ce peut être un peu moins mais, en général, c’est l’objectif que l’on cherche à atteindre.

Comment saurai-je à quel moment je dois pousser ?

Les poussées sont des efforts musculaires effectués lors des contractions utérines, dans le but d’aider le bébé à sortir par le canal vaginal. Vous ne devriez pas vous en soucier car elles surviennent spontanément lors de la phase d’expulsion.

Quelle est la meilleure position lors de l’accouchement ?

La recommandation des spécialistes est d’offrir à la mère la plus grande liberté de mouvement possible et de lui permettre d’adopter sa position de préférence. L’une des plus appropriées est la position accroupie car les os du bassin s’écartent et cela favorise l’expulsion du bébé.

En cas de besoin d’anesthésie péridurale, la mère doit adopter la position allongée sur le dos (position de lithotomie) ou sur le côté.

naissance d'un bébé

À quoi sert l’ocytocine ?

L’ocytocine est une hormone sécrétée par l’hypothalamus, qui remplit différentes fonctions pendant la grossesse, l’accouchement et le post-partum.

Pendant le travail, elle est chargée de stimuler les fibres musculaires utérines pour améliorer l’intensité, la durée et la fréquence des contractions.

Lorsque la libération d’ocytocine est affectée par le stress et la nervosité de l’accouchement, le médecin peut administrer une variante artificielle. Ce médicament remplit la même fonction que l’ocytocine naturelle et aide à reprendre l’activité utérine.

L’épisiotomie est-elle indispensable lors de l’accouchement ?

Pas dans tous les cas. En fait, l’épisiotomie n’est pas une pratique recommandée lorsque le bébé a suffisamment d’espace pour sortir par le canal de naissance.

Ainsi, l’OMS recommande de ne la pratiquer que dans des circonstances qui la justifient.

Parlez-en à votre obstétricien !

Idéalement, toutes ces questions liées à l’accouchement devraient être résolues par votre médecin ou votre sage-femme, en particulier celles qui vous préoccupent le plus.

N’oubliez pas d’essayer de rester calme pendant l’accouchement et faites confiance à l’accompagnement des professionnels qui s’occuperont constamment de vous et de votre bébé.

Cela pourrait vous intéresser ...
L’accouchement dans différentes cultures
Être parentsLisez-le dans Être parents
L’accouchement dans différentes cultures

La naissance d'un bébé est une bénédiction. Dans toutes cultures, le fruit de l'accouchement apportera la même joie, même si la technique est diffé...