Les meilleures positions pour l’accouchement

· 4 mai 2018
Saviez-vous que la position classique d'accouchement est déconseillée pour de nombreuses raisons ? Voici une liste des meilleures positions pour l'accouchement afin que vous puissiez faire le point entre les avantages et les complications de chacune.

Tout au long de l’histoire, les positions dans lesquelles les femmes accouchent ont changé. La plus courante actuellement, appelée position de lithotomie, a été introduite en 1668 par le docteur François Mauriceau. Néanmoins, son usage est déconseillé pour de nombreuses raisons. Alors, quelles sont les meilleures positions pour l’accouchement ?

Beaucoup d’académiciens et de professionnels en gynécologie ont énormément critiqué la posture typique de l’accouchement. La femme est allongée sur le dos avec les jambes surélevées. Ces dernières sont, à leur tour, placées sur des supports pour éviter leur mouvement.

Son utilisation repose sur deux principes fondamentaux. D’une part, la surveillance constante de la fréquence cardiaque du bébé, ce qui, selon l’Organisation Mondiale de la Santé n’est pas nécessaire dans bon nombre de cas.

D’autre part, et bien que cela soit étrange, c’est pour le confort du personnel médical. Etant donné qu’il serait très difficile d’assister une femme qui bouge et change de position, cette méthode a été mise en place. Curieusement, c’est le patient qui s’adapte aux besoins des médicaux, alors que ce devrait être l’inverse.

Les risques de la position horizontale sur le dos

Après cette nécessaire introduction, il vaut la peine de souligner les risques de cette position d’accouchement :

  • Risques possibles pour le bébé, car les vaisseaux sanguins qui fournissent le sang oxygéné sont comprimés.
  • Cette position augmente la douleur de la mère.
  • Elle annule l’effet possible de la gravité pour favoriser l’accouchement et allonger le chemin du bébé jusqu’à la sortie.
  • Immobilisation de la femme, ce qui retarde la dilatation et prolonge le processus.
  • Augmentation des risques de lésions périnéales graves.
  • Cela implique une médicalisation invasive de l’accouchement qui n’est pas toujours nécessaire.

Les meilleures positions pour l’accouchement

Compte tenu ce qui précède, nous allons détailler une liste des meilleures positions pour l’accouchement. Le choix de certaines d’entre elles dépendra des préférences et des besoins spécifiques de chaque femme.

 Les meilleures positions pour l'accouchement ne comprennent pas la posture la plus courante où la femme est allongée sur le dos

1. La position debout

Ce paragraphe inclut les positions de pieds et de chevilles. Les principaux avantages sont l’utilisation de la force de gravité en faveur de la descente du bébé et également l’alignement fœtus-pelvis correct.

De plus, les principaux vaisseaux sanguins ne sont pas comprimés. Par conséquent, il n’y a pas de risque pour le bébé et pour la maman de souffrir d’hypertension artérielle. Les contractions, quant à elles, seront plus intenses et efficaces, mais moins douloureuses.

L’inconvénient est que la poussée est moins contrôlée. Si l’expulsion se produit trop rapidement, il existe la possibilité de déchirure. Cette position rend aussi plus difficile l’assistance d’une autre personne.

2. La position assise

Cela peut être au lit, sur le sol, sur une balle ou même sur une chaise, en regardant vers le dossier. Elle présente les mêmes avantages que la précédente en termes de gravité et d’alignement.

Lorsque la tête du bébé sort, la femme doit adopter une autre position car l’appui rendrait impossible l’expulsion du bébé. Cependant, le bon côté de la position assise est qu’elle permet la surveillance et l’application de la périduraleDe plus, la femme peut faire des pauses.

« Beaucoup d’académiciens et de professionnels en gynécologie ont énormément critiqué la posture typique de l’accouchement ».

3. La position couchée sur le côté

Cela détend la zone des lombaires et favorise la circulation sanguine dans les jambes. Elle est recommandée en cas d’hypertension ou d’hypotension, car les vaisseaux sanguins ne sont pas comprimés.

Les contractions sont plus longues mais aussi plus efficaces. Elle est considérée comme l’une des positions les plus efficaces, car elle permet à la femme de se reposer et réduit considérablement le risque de lésions périnéales.

4. La position à genoux

Elle se pratique généralement sur un lit. Le poids du corps doit être sur les talons, tandis que les genoux sont séparés au maximum et les doigts de pieds se rapprochent. Cela favorise la dilatation.

Être assise sur un gros ballon est une des meilleures positions pour l'accouchement

Bien que cela ralentisse légèrement le travail, la gravité ne présente pas de difficultés dans cette position. En outre, elle permet une oxygénation optimale et supprime les charges dans le dos.

Elle peut être trop fatigante pour un accouchement long, mais on peut parfois utiliser un gros ballon pour appuyer le tronc par moment. Cela permet des massages du dos.

Finalement, il est nécessaire de noter qu’il n’existe pas de position parfaite. Idéalement, dans tous les cas, la femme devrait être libre de bouger et de choisir ce que son corps lui demande de faire sur le moment. 

Toutefois, cela est difficile parce que l’assistance médicale est quasiment impossible. Par conséquent, il faut trouver un équilibre où la femme se sente libre et où il y a la possibilité de l’aider.

De nombreux hôpitaux prennent des mesures dans ce sens; ce qui facilité l’adoption des meilleures positions pour l’accouchement.