Qu'est-ce que la colère sportive et comment affecte-t-elle les enfants ?

Apprenez-en plus sur la colère sportive, l'une des émotions les plus couramment vécues par les athlètes de tous âges.
Qu'est-ce que la colère sportive et comment affecte-t-elle les enfants ?

Dernière mise à jour : 14 septembre, 2021

Avez-vous déjà entendu parler de la colère sportive ? Pensez-vous que vos enfants l’ont déjà ressentie ? C’est possible, car toutes les émotions font partie de la nature humaine et personne ne leur est étranger. Encore moins les enfants.

En tant que mère, vous devez comprendre que vos enfants faire l’expérience de toutes sortes d’émotions et de sensations tout au long de leur vie. Les limiter uniquement au bonheur peut être assez contre-productif.

Pour cette raison, nous souhaitons vous expliquer comment gérer ces épisodes de colère sportive afin que vous puissiez accompagner au mieux votre enfant.

Qu’est-ce que la colère ?

De manière générale, la colère est l’un des sentiments les plus courants chez les humains. C’est une émotion primaire, qui survient lorsque nous sommes incapables d’atteindre nos objectifs. Elle se manifeste généralement par l’irritabilité ou l’indifférence envers les personnes qui nous entourent.

De nombreuses circonstances peuvent déclencher de la rage ou de la colère, même les problèmes les plus simples de la vie, car chaque personne a un seuil différent pour ses émotions.

Cela s’applique aussi bien aux adultes qu’aux enfants et il est essentiel d’apprendre à reconnaître ces sentiments à partir de l’enfance.

La colère sportive chez les enfants

colère sportive chez un enfant qui joue au foot

La colère apparaît dans n’importe quel contexte de la vie de l’enfant : dans les activités quotidiennes à la maison, à l’école ou au club.

Le terrain de sport est un environnement propice à la colère et aux frustrations car c’est un endroit où nous sommes constamment confrontés à des défis et à la possibilité de perdre ou d’échouer.

Chez les enfants, la colère sportive n’est pas très différente de celle des adultes ; la différence est que les enfants peuvent ne pas comprendre pleinement le type de sentiment auquel ils sont confrontés.

Quelle que soit la discipline sportive, la colère est à l’ordre du jour. Les premières fois, cette émotion peut naître d’événements traumatisants que l’on n’a pas su gérer. Mais avec le temps qui passe et un accompagnement correct, il est possible de la contrôler.

La colère affecte-t-elle les enfants ?

Le désir de destruction accompagne souvent les épisodes de colère et est souvent la cause de bagarres ou de disputes.

La colère sportive touche définitivement les enfants, dans une plus ou moins large mesure. Les agressions verbales ou physiques, à la fois envers eux-mêmes et envers leurs pairs, en sont un parfait exemple.

Au-delà de motiver la violence, la colère sportive affecte également les performances sportives car elle conduit à une perte de concentration et à une perte du contrôle souhaité dans le sport.

Parents et colère sportive

Dans la plupart des cas, les parents sont les principaux coupables de la mauvaise gestion de la colère de leurs enfants. Il s’agit souvent de parents surprotecteurs, qui font tout leur possible pour que leurs enfants vivent dans un monde de bonheur et de confort.

Nous vous déconseillons de créer une bulle dans la vie de vos enfants car lorsqu’elle éclate, cela peut être assez dangereux.

Essayez d’accompagner vos enfants pour qu’ils apprennent à reconnaître, accepter et exprimer leurs émotions. Et en ce qui concerne la colère, regardez ce qui la déclenche et quelles sont les ressources dont ils disposent pour la gérer.

Selon une étude publiée dans l’European Scientific Journal, les enfants manifestent la colère à travers l’irritabilité et des réactions agressives. Par conséquent, grâce à ces comportements, vous pouvez identifier plus facilement leur colère.

Une bonne façon de guider les enfants est d’encourager ces types d’épisodes à se produire dans le contexte de la maison. Profitez d’environnements contrôlés et apprenez à vos enfants à reconnaître leurs propres limites et à trouver un moyen de canaliser leurs émotions de manière saine pour retrouver leur calme.

Avec le temps, les plus petits pourront transférer cet apprentissage dans l’environnement sportif. N’oubliez pas qu’il s’agit d’un travail dur et intense, dans lequel votre patience sera mise à l’épreuve.

Découvrez aussi : Le sport améliore les compétences sociales des enfants

La colère sportive, quelque chose dont vous devriez profiter

Quel que soit le type d’émotion que ressentent les enfants, les qualifier d’emblée de bonnes ou de mauvaises est une erreur. Les émotions existent pour être vécues et chacune d’elles a un sens valable.

En ce qui concerne la colère sportive, de nombreux athlètes en profitent généralement comme stimulus de motivation pour améliorer leurs performances sportives.

Selon une étude sur les sports de combat, la colère sportive est une composante fondamentale au sein de la pratique pour améliorer les résultats. Cependant, il est conseillé de remplacer le terme colère par intensité sportive, pour éviter sa connotation négative.

Il est à noter que la colère sportive chez les enfants doit se concentrer sur eux-mêmes et non sur l’adversaire. La concurrence avec des tiers passe au deuxième rang pendant l’enfance.

rivalité entre enfants

Colère sportive, soutien professionnel et social

En tant que mère, vous devriez être la première personne à soutenir et à apprendre à vos enfants à gérer la colère sportive. Mais il existe d’autres ressources humaines qui peuvent être d’une grande aide.

Les membres de la famille, les amis et les proches devraient fonctionner comme une deuxième ligne de soutien dans l’éducation des enfants.

Enfin, un accompagnement professionnel doit être pris en compte lorsque l’entourage de l’enfant ne dispose pas de suffisamment d’outils pour lui apprendre à maîtriser sa colère.

N’oubliez pas que les émotions ne doivent pas être prises à la légère, surtout dans une étape aussi sensible que l’enfance.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment éviter les crises de colère des enfants ?
Être parentsLisez-le dans Être parents
Comment éviter les crises de colère des enfants ?

Il est très probable que lorsque les enfants sont au milieu d'une crise de colère, les parents finissent également par perdre la tête. Apprenez à l...



  • Oliva Mendoza, F., Calleja Bello, N., & Hernández Pozo, R. (2012). Escala de creencias sobre la ira en el deporte de combate con atletas Mexicanos. Revista Internacional de Medicina y Ciencias de La Actividad Fisica y Del Deporte. http://cdeporte.rediris.es/revista/revista45/artescala276.pdf
  • Ortega-Andrade, N. A., Viramontes-Martínez, L. M., & Jiménez-Rodríguez, D. (2021). El enojo desde la perspectiva de un grupo de niños y niñas mexicanos. European Scientific Journal ESJ. https://doi.org/10.19044/esj.2021.v17n5p51