Le sport améliore les compétences sociales des enfants

Avez-vous pensé au sport comme un outil pour améliorer les compétences sociales des enfants ? Essayez de les motiver à choisir celui qu'ils aiment le plus et à en profiter.
Le sport améliore les compétences sociales des enfants

Dernière mise à jour : 14 juillet, 2021

Il est indéniable que le sport offre de nombreux avantages psychophysiques pour les enfants, dont le développement des compétences sociales. Mais pour profiter de ces avantages, il faudra d’abord inciter vos enfants à choisir un sport qui leur convient.

Sport et compétences sociales chez les enfants.

L’acquisition de compétences sociales est l’un des aspects les plus importants du développement humain.

Effectivement, ce type de compétences nous permet de socialiser avec d’autres personnes et d’être en relation avec notre environnement. Il s’agit d’un aspect fondamental pendant l’enfance.

Pour cette raison, il est important de mettre l’accent sur les stratégies qui favorisent le développement des habiletés sociales dès le plus jeune âge, comme le sport.

Peu importe la pratique choisie, le plus important est que l’enfant en profite.

Il est également fondamental d’évaluer l’environnement dans lequel votre enfant l’exécute, car le contexte peut influencer de manière significative la façon dont ses habiletés sociales se développent.

Quelles compétences sociales le sport favorise-t-il ?

Pratiquer un sport peut offrir d’énormes avantages physiques, psychologiques et sociaux à vos enfants, mais le plus important est qu’ils se sentent à l’aise et heureux de la discipline qu’ils choisissent.

Ci-dessous, nous allons vous montrer les principales compétences sociales que votre enfant peut développer grâce au sport :

Travail en équipe

L’une des compétences sociales les plus pertinentes pour notre vie est le travail d’équipe. Grâce à cela, ils renforcent non seulement les relations interpersonnelles, mais apprennent également à partager et à respecter.

Les enfants se donnent la main en équipe
Le sport influence la camaraderie et la coopération entre les individus. Ces disciplines de groupe favorisent le travail d’équipe, car à travers elles la notion est inculquée que le bien de l’un est le bien de tous.

Ces valeurs doivent être enseignées et renforcées tout au long de la vie. Mais il ne faut pas oublier que l’enfance est l’une des étapes les plus sensibles de l’apprentissage, où chaque chose laisse une empreinte profonde.

Conformité aux normes

L’un des aspects les plus complexes à comprendre dans le sport sont les règles qui correspondent aux limites de l’activité.

La pratique sportive régulière dès le plus jeune âge favorise cet apprentissage chez les enfants. Bien sûr, chaque enfant y parviendra à son rythme, mais finalement tout le monde comprendra.

Le sport est un bon moyen pour apprendre des concepts tels que la discipline et le respect des autres. Ainsi que pour renforcer notre figure d’autorité. Le contexte approprié fera que l’enfant ne ressentira pas ce processus d’apprentissage comme rigide et autoritaire, mais comme une leçon de vie pour son avenir.

L’attente et la reprise

Avez-vous déjà rencontré un enfant impatient? La réponse est probablement oui. Car, de manière générale, les enfants ont tendance à être assez impatients et parfois quelque peu capricieux.

Cela est probablement dû au type d’éducation qu’ils ont reçu. Cependant, ne vous en faites pas si c’est votre cas. Il vous suffit de repenser comment améliorer l’approche éducative et de trouver un outil pour vous aider dans cette démarche.

Le sport peut être une excellente solution pour cela, puisqu’il peut aider votre enfant à travailler la patience, les limites et le respect de l’autre. Bien sûr, cela prendra du temps. Vous devez donc faire preuve de patience si vous souhaitez de bons résultats.

Respect de soi et des autres

Le respect est l’une des compétences sociales les plus importantes, car c’est le pilier fondamental de la vie en communauté.

Dans le cas des sports individuels, les enfants commenceront à comprendre la notion de respect à travers la figure du rival. Cependant, dans le sport, l’adversaire n’est pas quelqu’un de mauvais, mais plutôt un élément nécessaire pour pouvoir jouer. Quelqu’un avec qui rivaliser et, surtout, qu’il faut valoriser.

S’il s’agit d’un sport d’équipe, l’enfant fera preuve de respect envers ses coéquipiers, puis envers ses rivaux.

Grâce à cela, les enfants seront ensuite en mesure d’appliquer les compétences sociales à leur vie quotidienne. Ils comprendront bientôt qu’en respectant les autres, ils pourront se respecter eux-mêmes pour le reste de leur vie.

Gestion de la tolérance à la frustration

Les concepts de gagner ou de perdre sont très pertinents dans la vie d’une personne. Même de nombreux adultes ne tolèrent pas la défaite et se frustrent lorsqu’ils n’obtiennent pas la victoire.

Chez les enfants, il est nécessaire de travailler sur cette question dès le plus jeune âge. Afin que la frustration ne se transforme pas en souffrance. Heureusement, le sport favorise cet apprentissage puisque dès le départ les enfants sont aux prises avec la notion de gagner ou de perdre. Ils sont ainsi initiés aux notions de compétitivité.

Une équipe de football junior qui soulève une coupe.

Compétences sociales à travers le sport : un plaisir pour eux, un travail pour vous

Vos enfants ne doivent pas considérer le sport comme un travail, car il est souhaitable qu’ils apprécient cette activité qu’ils ont librement choisie.

De votre côté, le travail consiste à les soutenir, les accompagner, les écouter et les encourager. De cette façon, vous pourrez vous rendre compte de l’avancement et de l’acquisition de nouvelles compétences sociales.

Cela pourrait vous intéresser ...
Activités physiques pour les enfants qui ne veulent pas faire de sport
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Activités physiques pour les enfants qui ne veulent pas faire de sport

Pourquoi certains enfants ne veulent pas faire de sport? Comment les soutenir, les motiver et les comprendre en tant que parents?..Voici quelques c...



  • Lacunza, A., & Contini de González, N. (2009). Las habilidades sociales en niños preescolares en contextos de pobreza. Ciencias Psicológicas. https://doi.org/10.22235/cp.v3i1.137
  • Izzedin Bouquet, R., & Pachajoa Londoño, A. (2009). Pautas, prácticas y creencias acerca de crianza… ayer y hoy. Liberabit. Revista de Psicología.