Quel est le processus de l'ovulation ?

L'ovulation est essentielle à la conception et à la grossesse, elle dépend donc de facteurs très bien régulés dans le corps féminin. Nous expliquons ci-dessous l'essentiel du processus.
Quel est le processus de l'ovulation ?

Dernière mise à jour : 15 juin, 2021

L’ovulation est un processus connu, mais les détails sont souvent méconnus de la population générale. C’est pourquoi nous consacrons cet article à l’ovulation, aux facteurs qui la déclenchent, à l’avant, à l’après, etc.

Les facteurs hormonaux et anatomiques mis en jeu sont très variés et sont influencés par un grand nombre d’éléments. Dans ce cas, des problèmes de fertilité pourraient apparaître, donc si un problème de ce type est suspecté, il est important de consulter un médecin au plus vite.

Qu’est-ce que l’ovulation et de quels facteurs dépend-elle?

Anatomie du système reproducteur féminin pour expliquer l'ovulation.

L’ovulation est un processus complexe caractérisé par la libération d’ovocytes par les ovaires à chaque cycle menstruel. Ce processus dépend à la fois de facteurs anatomiques et de facteurs hormonaux. Loin d’être une procédure limitée aux ovaires, en réalité de nombreuses substances sont impliquées qui agissent également sur d’autres zones du système reproducteur féminin.

D’un point de vue anatomique, l’ovulation se produit à partir de structures appelées follicules ovariens. Ces derniers sont en réalité les gonades féminines et il y en a une de chaque côté de l’utérus. Lorsque les follicules se brisent, ils libèrent une cellule qui va progressivement se différencier en ovule.

Les facteurs hormonaux sont nombreux et, d’un point de vue fonctionnel, l’axe hypothalamo-hypophyso-ovarien est très important. Chacun de ces organes sont des glandes capables de libérer des hormones directement impliquées dans le cycle menstruel. Certaines d’entre elles sont également pertinentes pendant la grossesse.

Comment se passe l’ovulation ?

Pour des raisons pratiques, nous expliquerons ce qui se passe avant, pendant et après l’ovulation. Tout au long de ce processus, le rôle des hormones est fondamental, notamment celles que nous décrivons dans l’axe précité.

Avant l’ovulation

Saviez-vous que dès leur naissance, les filles disposent de millions de cellules sexuelles immatures ? Bien sûr, il s’agit d’une mesure pour préserver au mieux la fertilité de l’espèce. Cependant, toutes ces cellules ne pourront jamais être utiles.

Par conséquent, au fil des années, la plupart de ces cellules subissent un processus de dégénérescence ou de mort appelé atrésie. Ainsi, seuls quelques ovocytes capables de se développer adéquatement resteront dans chaque ovaire. Mais dans la plupart des cas ils sont suffisants pendant la vie fertile.

Pendant l’ovulation

Lorsque les femmes entrent en âge de procréer, les effets des hormones commencent à se faire sentir. La même chose se produit quasiment à chaque cycle menstruel et la phase pré-ovulatoire est causée par des augmentations de la concentration sanguine d’hormones lutéinisantes (LH) et folliculostimulantes (FSH).

C’est l’hypophyse qui libère ces substances grâce à la stimulation de la gonadolibérine (GnRH) de l’hypothalamus. L’action de la LH et de la FSH induit des modifications au niveau des ovaires, qui vont progressivement provoquer la rupture du follicule ovarien.

Ce dernier processus est ce qu’on appelle réellement l’ovulation. L’ovocyte va progressivement se déplacer dans les trompes utérines, “en attendant” l’arrivée d’un spermatozoïde pour la fécondation.

Femme chez le gynécologue.

Après

Lorsque le follicule ovarien a réalisé la libération de l’ovocyte, le processus de formation du corps jaune commence progressivement à la surface de l’ovaire. Celui-ci, loin d’être un vestige du processus d’ovulation, est une structure active capable de sécréter des hormones importantes pour une éventuelle grossesse.

Ces dernières sont la progestérone et les œstrogènes, qui sont très importants pour préparer l’utérus à la croissance de l’embryon dans les semaines à venir, en cas de fécondation.

Recommandations finales

En raison de sa complexité, l’ovulation peut être influencée par une grande variété de facteurs, tels que le syndrome des ovaires polykystiques. C’est pourquoi, il est important d’avoir une santé gynécologique adéquate quand on veut avoir des enfants. En cas de doute, il est préférable de prendre rendez-vous avec un gynécologue de confiance en plus de suivre des habitudes de vie saines.

It might interest you...
Ovulation : les symptômes les plus courants
Être parentsLisez-le dans Être parents
Ovulation : les symptômes les plus courants

Le corps de chaque femme est différent. Par conséquent, il répondra à sa manière face aux symptômes de l'ovulation et autres changements hormonaux.