Pourquoi les cheveux des enfants tombent-ils ?

Bien que la perte de cheveux chez les enfants soit courante, il existe certaines conditions qui ne sont généralement pas normales. Découvrez les raisons pour lesquelles les cheveux des enfants tombent.
Pourquoi les cheveux des enfants tombent-ils ?
Maria del Carmen Hernandez

Rédigé et vérifié par la dermatologue Maria del Carmen Hernandez.

Dernière mise à jour : 19 décembre, 2022

La perte de cheveux chez les enfants est un problème courant dans les consultations de dermatologie et peut être déclenchée par diverses conditions. Les enfants perdent leurs cheveux pour des raisons différentes de celles observées chez les adultes. Cependant, dans la population pédiatrique, cette pathologie revêt une importance particulière en raison des conséquences psychologiques qu’elle entraîne.

Pourquoi les cheveux des enfants tombent-ils ?

Il existe diverses raisons pour lesquelles les cheveux des enfants tombent, des coiffures très serrées qui génèrent une traction sur les cheveux aux troubles obsessionnels compulsifs qui conduisent à se tirer les cheveux. Nous allons ici détailler certaines des caractéristiques les plus fréquentes.

La pelade

La pelade est une pathologie auto-immune qui affecte le follicule pileux de la zone touchée. Bien qu’elle soit l’une des principales causes de perte de cheveux chez les enfants, elle peut également survenir chez les adultes.

La pelade est l'une des causes de la perte de cheveux chez les enfants.

Les régions touchées, après avoir résolu le cadre clinique, ne présentent pas de cicatrices ou de manifestations résiduelles. Il faut savoir que la pelade est l’une des pathologies qui se résout spontanément.

L’enfant présente des plaques d’alopécie sur le cuir chevelu. De plus, dans le domaine pédiatrique, cette pathologie est liée à la maladie atopique et aux troubles unguéaux.

La consultation avec le médecin spécialiste doit se faire dès l’observation des premiers signes. En effet, des études publiées dans le Journal of the American Academy of Dermatology concluent que la sévérité de la pelade au moment de la première consultation est un facteur pronostique pertinent.

Options thérapeutiques pour la pelade

La rémission spontanée est courante. Cependant, il existe différentes options thérapeutiques pour accélérer le processus :

  1. Corticoïdes topiques : ce type de prise en charge est efficace dans les modalités modérées et sévères. On considère les corticoïdes comme le traitement de première ligne en raison de leur facilité d’utilisation, de leur commodité et de leur caractère indolore.
  2. Minoxidil topique : le minoxidil topique à 2 % ou 5 % est souvent utilisé comme traitement d’appoint, en association avec des stéroïdes topiques ou intralésionnels. L’hypertrichose du visage et du cou peut être plus fréquente chez les enfants.
  3. Corticoïdes intralésionnels : l’utilisation de cette option est limitée chez l’enfant en raison du coût des injections et de la douleur.
  4. Immunothérapie topique : elle module l’attaque auto-immune locale sur les follicules pileux.

Les carences nutritionnelles, l’une des causes de la chute des cheveux des enfants

Selon les données de Clinics in Dermatology, une carence nutritionnelle peut entraîner une altération à la fois de la structure du cheveu, de sa croissance et de sa chute. Les effets sur la croissance des cheveux comprennent un effluvium télogène aigu et une alopécie diffuse causée par un manque de niacine.

Le manque de fer est la carence nutritionnelle la plus courante et la plus connue pour la perte de cheveux. D’autres facteurs de risque comprennent les troubles de malabsorption (comme la maladie cœliaque) car le fer nécessite un pH acide pour être absorbé.

Actuellement, il existe de nouveaux styles alimentaires qui sont en plein essor. Parmi eux, les végétaliens et les végétariens sont plus à risque de souffrir d’une carence en fer car leurs besoins en fer sont considérés comme plus élevés que ceux des mangeurs de viande.

La carence en zinc est une autre cause de perte de cheveux. Cette carence s’observe également dans le végétarianisme, puisque la biodisponibilité du zinc est plus faible dans les légumes que dans la viande.

Teigne

La teigne est une infection du cuir chevelu causée par les dermatophytes Microsporum et Trichophyton. Elle se caractérise par le fait qu’elle se présente chez les enfants entre 3 et 14 ans. Cependant, elle peut apparaître à n’importe quel âge. La teigne a un bon pronostic, grâce à un traitement avec des médicaments antifongiques systémiques.

Enfant avec alopécie.

La griséofulvine est l’option de choix, d’une durée de 4 à 8 semaines. Les traitements topiques ne sont pas recommandés en raison de leur faible efficacité. Cette pathologie peut se classer en deux types, inflammatoire ou non inflammatoire.

Non inflammatoire

Elle ne développe généralement pas de complications telles que l’alopécie cicatricielle. Elle se présente comme une squame blanche adhérente, fine, diffuse ou inégale qui affecte la région du cuir chevelu. Son diagnostic est complexe en raison de sa similitude avec les pellicules.

Inflammatoire

Cette variante de la teigne peut entraîner un kérion (nodules douloureux avec du pus) ainsi qu’une alopécie cicatricielle. On observe souvent des adénopathies cervicales, de la fièvre, une leucocytose et même une éruption morbilliforme diffuse.

Chute de cheveux chez les enfants et consultation du pédiatre

Bien que la perte de cheveux chez les enfants puisse être considérée comme quelque chose d’insignifiant, on ne doit pas retarder la consultation du pédiatre. En effet, plus le diagnostic sera posé rapidement par le spécialiste, plus le traitement commencera rapidement. De plus, on déconseille d’utiliser des remèdes maison, sous quelque forme que ce soit, ou de recourir à l’automédication.

Cela pourrait vous intéresser ...
Pourquoi mon bébé perd-il ses cheveux ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Pourquoi mon bébé perd-il ses cheveux ?

Un bébé peut perdre ses cheveux dans des zones spécifiques. Connaissez-vous les causes de ce phénomène ? Découvrez-le ici.



  • Tosti A, Bellavista S, Iorizzo M. Alopecia areata: a long term follow-up study of 191 patients. J Am Acad Dermatol. 2006 Sep;55(3):438-41. doi: 10.1016/j.jaad.2006.05.008. Epub 2006 Jun 27. PMID: 16908349.
  • Goldberg LJ, Lenzy Y. Nutrition and hair. Clin Dermatol. 2010 Jul-Aug;28(4):412-9. doi: 10.1016/j.clindermatol.2010.03.038. PMID: 20620758.
  • Trumbo P, Yates AA, Schlicker S, Poos M. Dietary reference intakes: vitamin A, vitamin K, arsenic, boron, chromium, copper, iodine, iron, manganese, molybdenum, nickel, silicon, vanadium, and zinc. J Am Diet Assoc. 2001 Mar;101(3):294-301. doi: 10.1016/S0002-8223(01)00078-5. PMID: 11269606.
  • Gupta AK, Summerbell RC. Tinea capitis. Med Mycol. 2000 Aug;38(4):255-87. doi: 10.1080/mmy.38.4.255.287. PMID: 10975696.

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.