Comment prévenir l'alopécie chez les jeunes

La chute des cheveux est l'un des motifs de consultation dermatologique les plus fréquents aujourd'hui. Nous vous détaillons ici quelques astuces pour prévenir son apparition.
Comment prévenir l'alopécie chez les jeunes

Dernière mise à jour : 25 avril, 2022

La perte de cheveux était autrefois un problème pour les personnes âgées. Cependant, aujourd’hui, elle apparaît de plus en plus à un âge précoce de la vie et c’est ce qu’on appelle l’alopécie chez les jeunes.

Bien que cette condition puisse survenir chez des personnes en bonne santé, il est important d’y prêter attention lorsqu’elle se produit de façon répétée car elle pourrait être le signe d’une pathologie hormonale sous-jacente.

Nous allons ici vous expliquer tout ce que vous devez savoir sur cette maladie.

Qu’est-ce que l’alopécie chez les jeunes ?

Comme nous avons commencé à le voir, l’alopécie chez les jeunes est la perte précoce des cheveux. Ce problème est plus fréquent chez les hommes que chez les femmes et survient avant l’âge de 30 ans. Cependant, la plupart des consultations pour cette affection se font vers l’âge de 20 ans.

Les manifestations cliniques de l’alopécie peuvent varier en intensité, allant d’un degré très subtil (comme le fameux « front dégarni ») à la chute totale des cheveux en quelques années.

En général, les personnes en bonne santé perdent environ 100 à 200 cheveux par jour. Mais avec l’alopécie juvénile, cette quantité augmente de manière disproportionnée.

concept de perte de cheveux
La perte de cheveux peut être un signe de maladie. Par conséquent, lorsque vous remarquez que vos cheveux ont perdu leur aspect sain, consultez immédiatement votre médecin.

Causes de l’alopécie chez les jeunes

L’alopécie juvénile peut avoir de multiples causes et il est nécessaire de les connaître pour initier le plus tôt possible un traitement approprié et efficace. Bien que des facteurs génétiques influencent son apparition, il en existe d’autres encore plus pertinents et décisifs.

Parmi les causes les plus fréquentes, on distingue les suivantes :

  • L’utilisation de produits capillaires très agressifs.
  • La pollution de l’environnement.
  • Un séchage ou un lissage excessif des cheveux.
  • Les teintures capillaires.
  • Le stress.
  • De mauvaises habitudes alimentaires.

La cause de l’alopécie chez les jeunes déterminera si le tableau clinique est réversible ou non. Chez les hommes de plus de 30 ans et chez certaines femmes, l’alopécie androgénétique est le principal diagnostic. Cette maladie variable est causée par une combinaison de déséquilibres hormonaux et de facteurs héréditaires.

En règle générale, on recommande d’éliminer ou au moins de restreindre les habitudes toxiques (comme la consommation d’alcool ou de tabac) afin de préserver la santé de la peau et des cheveux.

Options thérapeutiques pour l’alopécie chez les jeunes

En cas de chute de cheveux, l’essentiel est d’arriver au bon diagnostic et de commencer un traitement spécifique et adapté.

En fait, le moment optimal pour consulter le dermatologue n’est pas lorsque la perte de cheveux est perceptible, mais lorsque l’on constate que les cheveux ont perdu leur apparence saine, c’est-à-dire qu’ils deviennent plus fragiles, plus fins ou plus cassants.

Comment prévenir l’alopécie ?

Tous les traitements ou procédures indiqués pour la chute et la régénération des cheveux tentent de modifier les conditions de croissance des cheveux. Les voici.

Plasma riche en plaquettes (PRP)

Cette procédure de stimulation biologique de la fibre capillaire aide à stopper la chute des cheveux et stimule leur croissance avec plus de force. De plus, elle aide à augmenter la tige capillaire et à améliorer la vascularisation du cuir chevelu.

La technique consiste à prélever un échantillon de sang de la personne et, après centrifugation, à lui administrer des facteurs de stimulation plaquettaire. Enfin, on injecte ce fluide dans le cuir chevelu pour obtenir l’effet souhaité.

L’un des avantages du traitement est qu’il ne présente pas d’effets indésirables et ne génère pas d’allergies car il utilise les propres plaquettes de l’organisme.

Mésothérapie capillaire

Les cheveux préservés peuvent être renforcés grâce à des procédures telles que la mésothérapie capillaire, qui fournit les nutriments nécessaires au follicule affaibli.

Ce type de procédure est également utile pour améliorer la récupération après une alopécie diffuse ou temporaire.

Pharmacothérapie

Il existe des médicaments assez efficaces pour stopper l’évolution de l’alopécie androgénique, assez fréquente chez les jeunes. Actuellement, nous avons deux médicaments efficaces : le finastéride et le minoxidil.

Malgré leur utilité, ce sera le personnel médical qui décidera de l’utilisation de ces médicaments en fonction d’un équilibre bénéfice/risque favorable pour la personne.

Alimentation équilibrée et complète

Une alimentation équilibrée, sans excès de graisses, de charcuterie ou d’aliments ultra-transformés, est une habitude importante dans la prévention de l’alopécie juvénile. Le manque de nutriments peut altérer les propriétés saines de la fibre capillaire.

jeune fille manger salade de légumes heureux en bonne santé
Réduisez le stress, maintenez une alimentation variée et complète et buvez suffisamment d’eau chaque jour. Ainsi, vous prendrez soin de vos cheveux et de votre santé générale.

Mesures de soins et d’hygiène

On recommande de ne pas utiliser de produits ou de procédés cosmétiques agressifs pour les cheveux, comme une chaleur excessive, des teintures ou des chignons très serrés.

Il est préférable de sécher vos cheveux à l’air libre ou délicatement avec une serviette. Cependant, si vous souhaitez utiliser le sèche-cheveux, faites-le à une certaine distance pour éviter les agressions thermiques.

Le maintien d’une bonne hygiène est également essentiel car l’excès de sébum sur le cuir chevelu agit négativement et endommage le follicule pileux. Il est néanmoins préférable de ne pas se laver les cheveux tous les jours.

Contrôler les facteurs environnementaux pour prévenir l’alopécie chez les jeunes

En conclusion, bien que le facteur génétique de l’alopécie ne soit pas un aspect contrôlable, vous pouvez essayer de conserver des cheveux forts et sains avec quelques mesures simples. Des mesures qui, même au moment où les premiers symptômes apparaissent, pourraient en ralentir la perte.

Par conséquent, évitez le stress, ayez une alimentation saine et menez une vie équilibrée !

Cela pourrait vous intéresser ...
10 clés pour prévenir la chute des cheveux chez les enfants
Être parents
Lisez-le dans Être parents
10 clés pour prévenir la chute des cheveux chez les enfants

La chute des cheveux chez les enfants est une affection assez courante. Voici quelques clés pour la prévenir et changer les habitudes de soin.



    • Al Aboud AM, Zito PM. Alopecia. [Updated 2021 Nov 15]. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2022 Jan-. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK538178/
    • Phillips TG, Slomiany WP, Allison R. Hair Loss: Common Causes and Treatment. Am Fam Physician. 2017 Sep 15;96(6):371-378. PMID: 28925637.
    • Gentile P, Garcovich S. Systematic Review of Platelet-Rich Plasma Use in Androgenetic Alopecia Compared with Minoxidil®, Finasteride®, and Adult Stem Cell-Based Therapy. Int J Mol Sci. 2020 Apr 13;21(8):2702. doi: 10.3390/ijms21082702. PMID: 32295047; PMCID: PMC7216252.
    • Guo, Emily L, and Rajani Katta. “Diet and hair loss: effects of nutrient deficiency and supplement use”. Dermatology practical & conceptual vol. 7,1 1-10. 31 Jan. 2017, doi:10.5826/dpc.0701a01