Dermatite atopique chez les enfants : prévenir l’éruption

· 24 janvier 2019
Si votre bébé présente des éruptions rougeâtres sur sa peau accompagnées de prurit, il souffre peut-être de dermatite atopique. Dans cet article, nous vous aidons à tout savoir sur cette pathologie.

La dermatite atopique est une pathologie dermatologique qui touche environ 20 % des enfants dans leurs premières années de vie. Il s’agit d’une maladie assez courante qui dure quelques années chez l’enfant. Mais qui disparaît au fur et à mesure qu’il grandit.

Apprendre à identifier la dermatite atopique

Les symptômes

La dermatite atopique se manifeste par des rougeurs sur la peau, des démangeaisons, des douleurs, une inflammation de la zone affectée et une suppuration, entre autres.

Ainsi, le fait d’identifier le début des éruptions et d’administrer des crèmes hydratantes spécifiques pour les zones touchées peut empêcher l’apparition complète des symptômes.

A quel âge apparaît cette maladie ?

Cette pathologie peut apparaître sur divers types de peaux et la plupart du temps au plus jeune âge. Elle se manifeste de différentes manières chez les bébés et les enfants. On peut observer sa présence sur le visage, la région de la tête, les mains ainsi que dans les plis des coudes et des genoux.

Le site de santé Pédiatrie Intégrale explique cela: « 60 % des enfants sont atteints de cette affection au cours de la première année de leur vie, principalement durant les six premiers mois. Dans 85 % des cas au cours des 5 premières années et seulement dans 10 % des cas, la maladie commence après l’âge de 7 ans ».

Par conséquent, chez les bébés elle survient à partir de l’âge de 3 ou 4 mois. En général, les problèmes de peau sont visibles sur les joues, la zone de la tête et les extrémités. 

Certaines mères ont tendance à confondre l’érythème fessier avec la dermatite atopique. Néanmoins, cette affection n’a pas lieu dans les régions qui sont constamment humides.

La dermatite atopique n'est pas une maladie contagieuse.

Au cours de l’enfance, cette pathologie peut apparaître à partir de deux ans. Elle est visible dans le cou, le devant des mains, les chevilles, les plis des coudes et des fesses. 

Chez les enfants à la peau blanche, les éruptions apparaissent dans les plis internes aux extrémités. En revanche, chez les enfants asiatiques et africains, elles se présentent généralement sur la pointe du coude et des genoux.

Il est important de signaler que la manière dont se manifeste la dermatite atopique passe par trois étapes : nourrisson, enfant et adulte.

Quels sont les stades de la dermatite atopique ?

La dermatite atopique présente deux phases :

  • Inactive : La peau devient très sèche et squameuse, en plus d’être sensible. Pendant cette phase, on peut appliquer tous les moyens de prévention afin d’éviter d’autres complications. Comme nous l’avons indiqué auparavant, il faut apporter une hydratation abondante avec des crèmes spécifiques sur la zone affectée.
  • Active : L’inflammation est plus intense. Les suppurations ou même les saignements dus aux égratignures sont fréquents. La peau peut également s’enflammer et durcir.

Comment prévenir l’éruption ?

Les déclencheurs

Pour prévenir les éruptions de dermatite atopique, il est judicieux de connaître les éléments déclencheurs. Tout d’abord, il faut savoir que cette maladie n’est pas contagieuse. 

Le site Pédiatrie Intégrale, souligne que « chez 70-80 % des enfants, on trouve des antécédents familiaux et personnels de pathologies atopiques ». Le facteur génétique doit donc être pris en compte.

Les facteurs qui entraînent la dermatite atopique sont :

  1. La peau sèche
  2. L’utilisation de crèmes avec des produits chimiques qui provoquent des irritations
  3. Herpès et mycoses
  4. Un contact avec des allergènes, du pollen ou des fleurs, de la poussière, des poils ou des animaux, intoxication alimentaire…
  5. Contact avec des tissus qui ont été lavés avec des lessives abrasives et l’usage de tissus synthétiques comme le nylon ou la viscose.

Les manifestations cliniques de la dermatite atopique constituent la base de son diagnostic. En effet, il n’existe pas de changements microscopiques ni de recherches laboratoires spécifiques.

-M. Ridao Redondo, pédiatre-

  Pour prévenir la dermatite atopique, il est important d'habiller le bébé ou l'enfant avec des vêtements sans tissus synthétiques.

Moyens de prévention

Actuellement, il existe un traitement avec des corticoïdes et des antibiotiques pour contrôler l’éruption. Toutefois, le médecin déterminera les causes particulières de l’enfant et choisira le traitement le plus approprié à ses besoins.

Voici certaines mesures visant à prévenir l’apparition des symptômes :

  • Contrôler la température ambiante : éviter la chaleur excessive
  • Maintenir un niveau d’humidité considérable à l’endroit où se trouve l’enfant
  • Donner des bains courts et rafraîchissants pour arrêter la transpiration, avec de l’eau qui ne soit pas trop chaude
  • Laver la peau avec des savons de pH acide sans détergent
  • Sécher la peau en la tapotant, sans frotter
  • Eviter de mettre des vêtements avec des tissus qui peuvent irriter la peau
  • Appliquer de la crème tous les jours
  • Eviter que l’enfant se gratte, lui couper les ongles correctement
  • Eviter les bains à la piscine à cause de la quantité de chlore qu’elle contient

L’Association Espagnole de Pédiatrie recommande de prendre les mesures suivantes : « Réduire le contact de la peau avec des aliments acides (tomates, agrumes, etc.), changer fréquemment la couche et rincer soigneusement les habits ».

N’oubliez pas qu’au moindre doute, vous devez toujours consulter un médecin ou un dermatologue. Vous obtiendrez donc un meilleur accompagnement ainsi qu’un traitement ajusté aux besoins de votre enfant.