Pourquoi une femme enceinte doit-elle boire du lait?

Le lait est un aliment très complet, d'un point de vue nutritionnel. Nous vous disons pourquoi il est important de l'inclure dans l'alimentation d'une femme enceinte.
Pourquoi une femme enceinte doit-elle boire du lait?

Dernière mise à jour : 02 octobre, 2021

Maintenir une alimentation adéquate pendant la grossesse est très important pour le développement du bébé. Elle doit effectivement fournir suffisamment de nutriments et être aussi saine que possible. En ce sens, le lait est un aliment que la femme enceinte doit continuer de consommer. Nous vous dirons pourquoi.

Le lait, un aliment complet pour la femme enceinte

Le lait est considéré comme l’une des plus importantes sources de calcium. De plus, il contient également des protéines animales, des graisses, de la vitamine D, du potassium et du magnésium.

À l’heure actuelle, sa consommation a été considérablement réduite pour diverses raisons. En effet, l’apport laitier recommandé, qui comprend 3 ou 4 portions quotidiennes, est à peine couvert.

L’une des raisons de son exclusion de la directive alimentaire est qu’il contient un sucre appelé lactose. Auquel 30% de la population est intolérante. Cependant, il existe des options sans lactose ou avec un faible pourcentage de ce glucide.

Le lait est l’un des produits laitiers les plus consommés. Ces aliments contribuent à la formation, à la croissance et au bon développement des os. Voici également d’autres bienfaits.

Assortiment de produits à base de lait.

Une femme enceinte doit boire du lait pour la croissance du bébé

La majorité des études qui analysent les bienfaits du lait pour la santé des femmes enceintes sont orientées vers la croissance fœtale. En effet, plusieurs revues ont mis en évidence les effets positifs de la consommation de cet aliment sur l’anthropométrie du bébé à naître.

Poids à la naissance

Selon une revue systématique publiée dans Food and nutrition research, la relation entre la consommation quotidienne de lait et la croissance du bébé n’était pas tout à fait claire, en raison des différences entre les variables considérées dans les différentes études. Cependant, 4 des études incluses ont trouvé des associations positives.

Des années plus tard, en 2017, une étude prospective fut menée chez des femmes portugaises, et publiée dans Obesity Research and Clinical Practice. Cet essai a démontré le lien entre le niveau de consommation de lait au premier trimestre et l’augmentation du poids et du périmètre crânien du bébé à la naissance.

Par ailleurs, il a été déterminé que boire plus de 3 tasses par jour produit une prise de poids plus importante chez l’enfant, associée à un apport en protéines.

Adéquation du poids à l’âge gestationnel à la naissance

La relation entre le poids du bébé pour l’âge gestationnel et la consommation de lait maternel était un autre des paramètres étudiés.

D’une part, une étude espagnole publiée dans le European Journal of Clinical Nutrition en 2019 n’a pas trouvé d’associations significatives entre la consommation de lait maternel et le poids pour l’âge gestationnel.

D’autre part, une étude réalisée en Chine la même année a montré une association significative entre la consommation de lait au cours du deuxième trimestre et une réduction du risque de poids élevé ou faible pour l’âge gestationnel.

Poids pour la taille de bébé

Enfin, d’autres études ont évalué le poids par rapport à la longueur fémorale du fœtus, qui est le paramètre utilisé pour estimer la taille du bébé. Les résultats ont montré une relation directe entre la consommation de lait des mères et la taille de leurs bébés. Par conséquent, les experts conseillent de consommer 2 à 3 portions de produits laitiers par jour.

Echographie d'un foetus.

Comment la consommation de lait affecte-t-elle le risque de fausse couche et d’accouchement prématuré?

En 2019, une étude a été menée à l’Université CEU San Pablo de Madrid sur l’effet de la consommation de produits laitiers sur la grossesse et le risque d’interruptions.

Cette revue systématique a trouvé 2 études portant sur le risque de fausse couche. Les deux ont démontré un effet protecteur pour cette affection, lorsque la consommation était effectuée avant 12 ou 14 semaines de gestation.

D’autre part, il n’y a aucune preuve qui soutient que la consommation de produits laitiers augmente le risque de naissance prématurée ou de malformations congénitales.

Une femme enceinte a besoin de boire du lait

Pour conslure, il est essentiel que les femmes enceintes boivent du lait et consomment ses dérivés en quantité suffisante.

Dans cette optique, l’atteinte de la dose journalière recommandée de cet aliment permet d’éviter un faible poids chez l’enfant et contribue également à réduire le risque de fausse couche.

Il ne faut pas oublier que le lait à consommer pendant la grossesse doit être pasteurisé, entier ou demi-écrémé. Cela réduit effectivement le risque d’intoxication alimentaire.

Un autre aspect important est d’éviter la consommation de lait enrichi ou aromatisé. Car il modifie la concentration des nutriments et diminue leur qualité.

En général, il suffit d’ingérer un ou deux verres de lait par jour, soit au petit-déjeuner, soit entre les repas. De plus, il sert de source d’hydratation, puisque 85 % de sa composition est de l’eau.

Cela pourrait vous intéresser ...
L’importance de la vitamine A chez les enfants et les femmes enceintes
Être parents
Lisez-le dans Être parents
L’importance de la vitamine A chez les enfants et les femmes enceintes

La vitamine A est fondamentale pour le bon développement des enfants, ainsi que pour les défenses et le sens de la vue, entre autres choses.



  • Lise Brantsæter, A; Olafsdottir, A S; Forsum, E; Olsen, S F; Thorsdottir, I (2012) Does milk and dairy consumption during pregnancy influence fetal growth and infant birthweight? A systematic literature review. Food Nutr Res, 56.
  • Abreu, S; Santos, P C; Montenegro, N; Mota, J (2017) Relationship between dairy product intake during pregnancy and neonatal and maternal outcomes among Portuguese women. Obes Res Clin Res, 11(3): 276-86.
  • Olmedo-Requena, R; Martínez-Galiano, JM; Amezcua-Prieto, C; Cano-Ibáñez, N;  Salcedo-Bellido, I; Barrios-Rodríguez, R et al (2019) Association between low dairy intake during pregnancy and small for gestational age infants. Eur J Clin Nutr, 73(12): 1642-45.
  • Pang, X; Bai, D; Cai, C; Dong, H; Zhang, Y; Lan, X et al (2020) Associations of Dairy Consumption during Pregnancy and Neonatal Birth Body Mass: a Prospective Study. Sichuan Da Xue Xue Bao Yi Xue Ban, 51(5): 680-4.
  • Achón, M; Úbeda, N; García-González, A; Partearroyo, T; Varela-Moreiras, G (2019) Effects of Milk and Dairy Product Consumption on Pregnancy and Lactation Outcomes: A Systematic Review- Adv Nutr, 10 (S2): 74-87.