Fausses couches à répétition : les causes

Lorsque la future mère souffre de fausses couches spontanées avant d'atteindre la 20ème semaine de gestation, on parle de fausses couches répétitives. Dans cette situation, différents types de traitement peuvent être nécessaires.
Fausses couches à répétition : les causes

Dernière mise à jour : 05 mars, 2021

Les fausses couches à répétition correspondent à la succession d’avortements spontanés avant la 20ème semaine de gestation. Les fausses couches surviennent dans 15 % des cas, et le taux augmente si la femme a déjà vécu un avortement spontané. Le chiffre double s’il y a eu plus de deux cas.

Par ailleurs, les fausses couches à répétition peuvent être diverses. Cependant, dans certains cas, il est difficile de déterminer la cause exacte. De nombreux facteurs différents entrent en jeu.

Il n’existe pas non plus de chiffres exacts sur l’incidence de ce type de fausse couche. En principe, environ 2 à 5 % des femmes en âge de procréer sont concernées. Si le couple doit se soumettre à des programmes de fécondation in vitro, la probabilité de fausse couche augmente.

Les causes des fausses couches à répétition

Les maladies auto-immunes, infectieuses, les problèmes endocriniens, génétiques ou anatomiques, ou les troubles tels que la thrombophilie ou les maladies immunitaires, sont les causes les plus communes des fausses couches à répétition.

Par ailleurs, les facteurs toxiques (alcool, café, tabac) et environnementaux (métaux lourds) peuvent provoquer des avortements spontanés et générer des difficultés à soutenir les grossesses.

  • Facteurs endocriniens. La présence des niveaux altérés d’hormones thyroïdiennes ou de glucose empêchera une grossesse de se développer si elle n’est pas correctement traitée. C’est le cas également pour le syndrome des ovaires polykystiques ou l’obésité.
  • Facteurs génétiques. L’altération chromosomique du caryotype de l’homme ou de la femme concerne 5 % des cas de fausses couches à répétition. Par conséquent, tous les couples qui souhaitent faire une fécondation in vitro doivent réaliser une étude du caryotype.
  • Thrombophilies. Il s’agit de pathologies qui altèrent la coagulation sanguine et prédisposent à la thrombose. Lorsque ces thromboses se produisent pendant la période de formation du placenta, des fausses couches à répétition peuvent apparaître.
  • Facteurs anatomiques. Les problèmes utérins sont généralement traités avec succès dans 70-85 % des situations. En général, il s’agit d’altérations qui peuvent être des adhérences formées de façon naturelle, telles que des fibromes ou des septas, ou qui résultent d’interventions antérieures.
  • Facteurs immunitaires. Lorsque la femme souffre de déficiences immunitaires, l’organisme s’attaque à l’embryon au lieu de l’accueillir.
  • Facteur masculin. Après l’âge de 40 ans, les spermatozoïdes subissent une plus grande fragmentation dans l’ADN. Il s’agit d’une autre cause récurrente des fausses couches à répétition.
Un couple triste au lit.

Examens cliniques chez les couples sujets à des fausses couches à répétition

En présence de deux ou davantage de fausses couches, un couple peut solliciter un ensemble d’examens dans le but de détecter les causes et de réaliser le traitement adéquat, si nécessaire. Voici les différents tests :

  • Recherche sur les caryotypes chez les deux membres du couple.
  • Analyse endocrinienne.
  • Etudes utérines à travers des tests d’imagerie : échographie, hystérosalpingographie, imagerie par résonnance magnétique.
  • Analyse immunologique.
  • Analyse de la thrombophilie.
  • FISH des spermatozoïdes, la méiose et la biopsie testiculaire pour établir le niveau de fragmentation de l’ADN.
  • Déterminer la présence de cellules Natural Killer dans le sang périphérique. Celles-ci empêchent l’implantation normale de l’embryon, même avec les techniques de fécondation in vitro.

“Les causes des fausses couches à répétition peuvent être diverses. Cependant, dans certains cas, il est difficile de déterminer la raison plus exacte.”

Traitement pour les cas de fausses couches à répétition

Le traitement dépendra du résultat des examens. Il existe un large éventail de solutions possibles, dont beaucoup donnent des résultats immédiats. Il s’agit notamment de :

  • Lymphothérapie.
  • Gammaglobuline.
  • Traitement endocrinien.
  • Hystéroscopie chirurgicale.
  • Les médicaments anticoagulants, comme par exemple l’héparine.
  • Etude génétique de diagnostic pré-implantatoire des embryons.

Toutes ces alternatives doivent être recommandées par des équipes interdisciplinaires composées de psychologues, d’endocrinologues, d’andrologues, de gynécologues, entre autres. Les traitements spécifiques peuvent être plus ou moins complexes.

Traitement génétique

Les traitements pour les fausses couches à répétition en raison de causes génétiques impliquent la sélection d’embryons dont la charge génétique est normale. Autrement dit, ces embryons sont aptes à transmettre l’information à un bébé né en bonne santé.

En ce sens, la science génétique actuelle a fait progresser l’hybridation génomique par rapport aux puces à ADN. Cela signifie qu’il est possible de définir s’il y a un manque ou un excès de gène ou de chromosomes dans l’embryon.

Traitement endocrinien

Ce traitement est effectué à base d’un médicament qui permet de réguler le fonctionnement hormonal. Cela comprend la stimulation ovarienne, la thyroxine, les agonistes de la dopamine, la metformine.

Une femme lors d'une échographie.

Traitement anatomique

Les traitements les plus fréquents pour les complications utérines sont l’hystéroscopie avec résection du myome sous-muqueux ou du septa utérin. De même, l’élargissement de la cavité de l’utérus est une autre solution possible pour prévenir les fausses couches à répétition.

Traitement de la thrombophilie

De manière ponctuelle, les médicaments pour les fausses couches comprennent des héparines (HBPM) de faible poids moléculaire -par exemple, l’acide acétylsalicylique-, des vitamines et des folates.

Pour résumer, les fausses couches à répétition sont aussi fréquentes que traitables. Aujourd’hui, avec l’évolution des études génétiques et d’autres causes organiques, il est possible de détecter dans un pourcentage élevé les causes les plus courantes de cette souffrance et de les résoudre efficacement.

Cela pourrait vous intéresser ...
Surmonter le deuil après une fausse couche
Être parentsLisez-le dans Être parents
Surmonter le deuil après une fausse couche

Une fausse couche doit être traversée avec sérénité et avec le soutien de ses proches. Consultez nos conseils dans cet article pour pour pouvoir avancer.



  • Aborto de repetición. Sociedad Española de Fertilidad. [En línea] Disponible en: https://www.sefertilidad.net/docs/biblioteca/recomendaciones/aborto.pdf
  • Romero, B; Martínez, L; González, A; Fontes, L. Epidemiología del aborto de repetición. Progresos de obstetricia y ginecología. Vol. 55. Núm. 7.Agosto – Septiembre 2012. 297-366. DOI: 10.1016/j.pog.2011.07.009