Pourquoi ai-je des difficultés à tomber enceinte ?

26 janvier 2020
Vous essayez d'avoir un bébé, sans succès. Vous savez certainement à quel point cela peut être frustrant. C'est la raison pour laquelle nous partageons avec vous, dans cet article, certaines des raisons qui expliquent les difficultés à tomber enceinte.

Si vous rencontrez des difficultés à tomber enceinte, sachez que cela peut être dû à des facteurs comme l’alimentation, le stress ou d’autres problèmes liés à vos organes reproducteurs.Vous trouverez ci-dessous certaines des causes les plus courantes.

Bien qu’il puisse sembler parfois très facile de tomber enceinte, particulièrement pour ces couples qui se retrouvent soudain face à une grossesse imprévue, la conception est en réalité un processus très complexe.

Il est très courant qu’une femme qui a déjà connu une grossesse, rencontre des difficultés à tomber enceinte une nouvelle fois. Qui plus est, cela peut même arriver aux femmes les plus jeunes, saines et fertiles. Ces dernières auront donc moins de chances de concevoir avec succès à chaque cycle.

Pourquoi ai-je des difficultés à tomber enceinte ?

Lorsque vous rencontrez des difficultés à tomber enceinte, nous vous conseillons, avant tout, d’essayer de rester paisible et de ne pas laisser la frustration avoir le dessus.Nous savons pertinemment que ce n’est pas facile, mais savoir faire face à la situation est une première étape importante pour atteindre votre but.

Il existe de multiples raisons qui peuvent expliquer le retard de grossesse chez un couple. Cependant, il y a une réponse unique pour chacun de ces problèmes.

C’est pour cette raison qu’il est fortement recommandé de consulter un médecin. Par chance, la plupart des problèmes d’infertilité peuvent être identifiés et soignés efficacement.

Par ailleurs, si vous luttez pour tomber enceinte, vous devez être consciente des obstacles les plus courants auxquels vous pouvez faire face et des moyens pour les surmonter.

Les raisons des difficultés à tomber enceinte

Voici certaines des raisons, parfois surprenantes, qui peuvent empêcher une femme de tomber enceinte :

1. Le manque d’exercice physique

Plus vous faites de l’exercice et moins votre graisse corporelle est importante, ce qui facilite la conception.Toutefois, des carences en graisse corporelle peuvent également provoquer un cycle irrégulier.

Un autre des principaux bienfaits de l’exercice physique est qu’il libère des endorphines, lesquelles donnent à leur tour plus d’énergie. En conséquence, un bon niveau d’énergie aura vraisemblablement un impact sur la régularité des relations sexuelles et facilitera également la capacité du corps à rester actif.

Un couple en consultation pour des difficultés à tomber enceinte

L’exercice physique est également antistress.Il est probable que, si vous essayez d’avoir un bébé depuis un certain temps, vous vous sentiez en colère, stressée ou déprimée. Dans ces cas là, le sport peut permettre d’éradiquer ces sentiments négatifs.

2. Des habitudes alimentaires déséquilibrées

Pour un fonctionnement optimal, le corps a besoin d’une nourriture équilibrée. Cela ne signifie pas que vous devez arrêter les aliments malsains ou vous mettre au régime sec. Vous devez tout simplement manger de tout avec modération et choisir des aliments bons pour la santé.

Par ailleurs, il ne fait aucun doute que, si vous souhaitez tomber enceinte, vous devez vous assurer que votre apport en vitamines et minéraux est correct. De même, certains aliments, comme le poisson et les céréales complètes, ont un impact positif sur la fertilité.

3. Absence d’ovulation

Le syndrome des ovaires polykystiques, qui provoque des cycles menstruels irréguliers et augmente le taux d’hormones masculines, touche entre 5 à 10 % des femmes et est une des causes les plus fréquentes qui empêchent l’ovulation.De plus, être en surpoids, obèse ou souffrir d’un problème de thyroïde peut affecter l’ovulation.

« Par chance, la plupart des problèmes d’infertilité peuvent être identifiés et soignés efficacement. »

4. Anomalies des trompes de Fallope parmi les difficultés à tomber enceinte

Chez une femme, les trompes de Fallope peuvent être bloquées ou endommagées suite à une grossesse extra-utérine antérieure, une opération ou une malade pelvienne inflammatoire. Ces dommages peuvent empêcher les spermatozoïdes d’arriver jusqu’à l’ovule.

Dans la plupart des cas, les femmes ignorent qu’elles ont des problèmes aux trompes jusqu’au jour où elles décident de concevoir. En effet, il n’y a aucun symptôme.

5. Anomalies utérines

Les anomalies utérines augmentent les risques de fausse-couche.De plus, elles peuvent créer des complications lors de la grossesse ou de l’accouchement.

Du fait que l’utérus a une forme inhabituelle, il est possible que le bébé se présente par les fesses ou de travers. Le cas échéant, il est conseillé de procéder à une césarienne.

De même, si l’utérus est plus petit que la normale, le bébé peut éventuellement manquer d’espace. Cela peut provoquer une rupture avant terme de la poche des eaux et un accouchement prématuré. Si le bébé arrive plus tôt que prévu, il est probable qu’il nécessite des soins complémentaires.

Les problèmes d'infertilité

6. L’endométriose

L’endométriose est une maladie qui affecte le tissu (endomètre) qui tapisse l’utérus. Des cellules de l’endomètre migrent alors en dehors de la cavité utérine et peuvent adhérer à des organes hors de l’utérus, comme les ovaires et les trompes de Fallope.

Lorsque tout fonctionne correctement, les ovaires sont responsables de libérer une ovule chaque mois et les trompes de Fallope transportent l’ovule vers l’utérus.

Si l’un de ces organes est endommagé, bloqué ou irrité par l’endomètre, des difficultés à tomber enceinte peuvent survenir. L’âge, la santé et la gravité de l’affection auront également un impact sur les possibilités de concevoir un bébé.

Pour finir, si vous êtes préoccupée par vos difficultés à tomber enceinte, n’hésitez pas à consulter un médecin.

En règle générale, la majorité des spécialistes en fertilité considèrent qu’une femme de moins de 35 ans peut se donner une année avant de demander conseil auprès d’un médecin. Au-delà de cet âge, le délai avant de consulter est réduit à 6 mois.