L’utérus bicorne : symptômes, facteurs et conséquences

· 11 juin 2019
L'utérus bicorne est une malformation qui a lieu avant la naissance. Un utérus bicorne possède deux sections divisées par une cloison ou une paroi de tissu. En général, il n'entraîne pas de symptômes et n'est donc pas détecté avant les premières échographies de la grossesse. Vous en saurez davantage dans cet article.

L’utérus bicorne est une malformation congénitale de l’utérus causée par une anomalie au cours de l’organogénèse. Il s’agit du processus de formation des organes d’un être vivant en développement.

Un utérus bicorne se caractérise par la persistance de la dualité des canaux de Müller qui, lors du développement embryonnaire normal, doit se solutionner entre les semaines 14 et 18 de la grossesse. Ce phénomène provoque la formation de deux cornes, et par conséquent, certains accidents obstétriques tels que des fausses-couches tardives ou des naissances prématurées.

Il s’agit d’une condition connue également sous le nom d’utérus en forme de coeur. Une fente apparaît dans la partie supérieure et réduit l’espace utérin dans lequel le foetus se développe.

L’utérus bicorne est une malformation congénitale qui a lieu avant la naissance. Par conséquent, certaines femmes peuvent mener une grossesse sans vivre cette anomalie.

Qu’est-ce que l’utérus bicorne ?

La forme de l’utérus est directement responsable d’une grossesse normale car c’est l’organe où se produit le développement embryo-foetal. Les malformations utérines surviennent à la suite d’une détérioration du développement utérin normal et peuvent entraîner des fausses-couches répétées.

L’anomalie utérine la plus courante, l’utérus bicorne, se caractérise par la formation de deux cavités utérines au lieu d’une seule. En cas de grossesse, celle-ci se développe dans l’une des deux cornes. Les fausses couches sont assez fréquentes mais le pronostic de grossesse est plutôt bon.

Cela n’est pas contre-nature que les femmes aient ce type d’anomalies dans l’utérus. Dans la plupart des cas, il ne se détecte qu’une fois que la femme tombe enceinte.

Quel est le traitement pour cette malformation ?

Les médicaments, en plus de la progestérone, n’aideront pas une femme qui possède un utérus en forme de coeur. Si cette dernière ne souhaite pas tomber enceinte ou ne projette pas avoir d’enfant, il n’existe pratiquement aucun risque pour la santé en lien avec cette malformation.

En revanche, les femmes qui désirent avoir des enfants et qui ont l’utérus bicorne ont besoin d’une chirurgie reconstructrice. L’intervention la plus courante est la métroplastie.

Les femmes qui désirent avoir des enfants et qui ont l'utérus bicorne ont besoin d'une chirurgie reconstructive.

Cette procédure commence par une incision pour séparer la cavité de l’utérus. Une autre incision sera faite verticalement en utilisant une fermeture en couches, très semblable à celle de la césarienne.

Un examen approfondi est nécessaire avant la chirurgie afin de s’assurer que l’utérus est vraiment bicorne. Une fois que cette intervention s’est produite, la femme doit attendre au moins 3 mois avant d’essayer de tomber enceinte. En effet, le corps a besoin de guérir pendant ces 3 mois. Par ailleurs, la grossesse pourrait provoquer des hémorragies internes et d’autres complications.

Quels sont les symptômes de l’utérus bicorne ?

Les femmes qui ont un utérus en forme de coeur naissent avec cette malformation. Mais elles ne le savent pas sauf si elles font une échographie ou un autre test d’imagerie. Cela est dû au fait que, souvent, cette condition n’engendre aucun symptôme perceptible.

D’autre part, il est conseillé de consulter un gynécologue et de réaliser une échographie pour vérifier la présence de cette malformation si vous éprouvez certains de ces symptômes :

  • Saignements vaginaux irréguliers.
  • Douleur pendant les rapports sexuels.
  • Cycle menstruel douloureux.
  • Fausses couches à répétition.
  • Mal-être abdominal.

« Dans les cas d’utérus bicorne, les fausses couches sont assez fréquentes mais le pronostic de grossesse est plutôt bon »

Quelles sont les causes de l’utérus en forme de cœur ?

Plusieurs facteurs complexes sont impliqués dans le développement de cette condition. Voici quelques-unes des causes de l’utérus en forme de cœur :

  • L’utérus bicorne se forme au cours du développement du fœtus. Il s’agit du processus de l’embryogenèse. Toute malformation qui se produit à ce stade entraîne la formation d’un utérus bicorne.
  • Les trompes de Fallope, l’utérus, le col utérin et la partie supérieure du vagin se développent à partir des canaux paramésophréniques. Il s’agit de canaux présents dans l’embryon qui s’étendent latéralement à la crête urogénitale. Toute modification pendant le processus de fusion affecte la formation de ces conduits.
  • Les altérations lors de la formation des canaux paramésophréniques provoquent une bifurcation de la partie supérieure de l’utérus, alors que la partie inférieure ne subit aucune altération.
Bien que les femmes avec un utérus bicorne puissent tomber enceintes, il existe un plus grand risque de fausse couche. 

L’utérus bicorne affecte-t-il la fertilité ?

Bien que les femmes avec un utérus bicorne puissent tomber enceintes, il existe un plus grand risque de fausse couche. Toutefois, on trouve également des cas où cette malformation dans l’appareil génital ne fait pas de différence dans la tentative d’une grossesse. En effet, on pense que cette condition n’affecte pas l’implantation de l’embryon.

De plus, on estime que les anomalies utérines sont plus communes chez les femmes qui n’ont pas réussi à avoir d’enfant. Par conséquent, un utérus bicorne peut également augmenter le risque de fausse couche dans les dernières étapes de la grossesse ou lors une naissance prématurée.

Enfin, on pense que ces complications sont dues à des contractions utérines irrégulières ou à une capacité utérine réduite à cause de la malformation de l’utérus. Rappelez-vous que la plupart des femmes ne savent pas qu’elles ont un utérus bicorne jusqu’à ce qu’elles tombent enceintes ou tentent d’avoir un enfant. Dans la majorité des cas, les règles sont normales.