Les quatre obstacles à l’accouchement

· 12 mai 2019
L'accouchement entraîne beaucoup de doutes et de peurs chez les femmes. C'est pourquoi nous allons nous intéresser dans cet article aux obstacles que rencontrent les futures mères pendant ce moment crucial de leurs vies.

Les obstacles à l’accouchement sont présents pendant les neuf mois de grossesse. C’est pour cette raison qu’il est très important que vous appreniez à vivre avec les nombreuses questions qui peuvent entraîner de l’anxiété. 

Certes, l’accouchement est un moment dangereux, tant pour la mère que pour le bébé. Tout au long de la grossesse, on cherche à assurer la sécurité de la mère et du bébé.

Conscients des questions sans réponse qui tourmentent les futures mères, nous vous proposons une liste des obstacles à l’accouchement qui ont une plus grande influence sur la préparation de la naissance de l’enfant.

Les quatre obstacles à l’accouchement

Nous dresserons ci-dessous une liste des obstacles à l’accouchement que doivent affronter les futures mères.

  1. La peur

    La peur est une sensation très courante chez les femmes enceintes. Dans la plupart des cas, elle est produite par le manque d’expérience et la préoccupation pour le bien-être du bébé.

    Ainsi, les changements physiologiques et psychologiques du corps pendant la grossesse entraînent également de l’inquiétude.

    Néanmoins, vous devez savoir qu’avoir peur est inutile pendant le travail précédant l’accouchement et l’accouchement même. Surtout au moment de la naissance. En effet, un niveau élevé et prolongé d’adrénaline diminue la production d’ocytocine ainsi que le flux sanguin placentaire. Cela affecte ainsi les contractions.

    Nous vous recommandons donc d’être courageuse et de ne pas avoir peur pendant la grossesse. N’oubliez pas que pour mener une grossesse saine, vous devez apprendre à vous détendre, à manger correctement et à accepter les changements progressifs de votre corps.

    Si vous parvenez à ne pas succomber à la peur, vous arriverez à la date de l’accouchement avec beaucoup plus de confiance et vous comprendrez mieux le processus.

    Pour surmonter tout épisode de panique, il est nécessaire de demander l’aide des autres et que vous puissiez leur dire comment vous vous sentez. Passer du temps avec des personnes qui vous soutiennent vous rendra plus forte, sûre et préparée.

    Lisez également :
    Qu’est-ce que la psychologie périnatale ?

    Une femme enceinte touche son ventre
  2. La perte de contrôle

    Si vous êtes une personne qui aime avoir le contrôle sur tout, l’accouchement peut vous déstabiliser. En effet, c’est l’une de ces situations très extrêmes difficilement contrôlables. N’oubliez pas que les médecins et les infirmières ont vu et écouté presque tout. Ainsi, rien de ce que vous leur direz ou ferez ne les surprendront ni leur déplairont.

    « La manière dont les personnes naissent influent considérablement sur leur destin ».
    -Alejandro Jodorowsky-

  3. L’anxiété

    À un moment donné pendant l’accouchement, les futures mères ont tendance à subir un pic d’anxiété. Dans tous les cas, il est compréhensible que vous soyez inquiète par rapport à votre accouchement. Les mères primipares, et y compris les mères multipares, affrontent l’inconnu.

    Pour lutter contre cette anxiété, vous devez apprendre à vous détendre. La méditation, le yoga et les exercices de relaxation vous aideront à réduire l’anxiété pendant la grossesse et le travail.

    Nous vous recommandons également les longs bains et les promenades. Ce sont des exercices parfaits pour permettre de se détendre et de diminuer l’anxiété.

  4. L’impatience

    Les neuf mois d’attente et les troubles qui accompagnent la grossesse font face au désir et à l’impatience des mères de connaître le bébé. De fait, le manque de patience est l’un des obstacles à l’accouchement qui est le plus difficile à assimiler par les femmes enceintes.

    En outre, n’oubliez pas que le travail est un épisode très enrichissant. En dépit des difficultés rencontrées, les obstacles à l’accouchement sont là pour que vous les surmontiez. Vous devez apprendre à attendre le jour J sans succomber à l’inconfort ou à la fatigue.

    Une femme éprouve des douleurs

Certes, l’impatience peut vous empêcher de profiter d’un moment aussi spécial que celui-ci. Par conséquent, nous vous recommandons de vous armer de patience pendant ce long voyage. Vous pourrez ainsi affronter tous les obstacles que provoquent la naissance tant attendue du bébé.

Pour conclure, au cours des neuf mois, de nombreux doutes passeront par votre esprit. C’est pourquoi prendre en compte les obstacles à l’accouchement vous servira à affronter de la meilleure manière possible ce moment si particulier de votre vie.

Ainsi, nous vous recommandons enfin de consulter votre médecin afin de résoudre tous les doutes que vous pourriez avoir. Il vous aidera à dissiper toutes vos incertitudes.