Pertes vaginales épaisses : une source d'inquiétude ?

Les pertes vaginales deviennent plus épaisses dans les jours précédant l'ovulation. Mais si elles s'accompagnent d'autres symptômes, cela pourrait indiquer une infection vaginale. Vous voulez savoir comment les distinguer ?
Pertes vaginales épaisses : une source d'inquiétude ?

Dernière mise à jour : 15 août, 2022

Avoir des pertes vaginales épaisses peut inquiéter une femme. En effet, ce changement de consistance peut être lié à des problèmes vaginaux, comme des infections ou des maladies complexes des organes reproducteurs.

Même ainsi, il convient de noter qu’il ne s’agit pas toujours d’un symptôme d’alarme. Il est donc nécessaire d’évaluer ce signe dans le contexte du cadre clinique afin d’arriver au diagnostic le plus précis possible. Nous vous en disons plus à ce sujet dans cet article.

Que sont les pertes vaginales et quelle est leur fonction ?

Les pertes vaginales, également connues sous le nom de glaire cervicale, sont une sécrétion générée dans l’endocol ou la face interne du col de l’utérus. Elles se composent à 90 % d’eau, d’électrolytes (calcium, sodium et potassium) et de composants organiques, tels que le glucose, les acides aminés et les protéines. De plus, elles contiennent les cellules mortes qui se détachent de cette structure et certains micro-organismes qui composent la flore génitale.

Ce liquide naturel se produit en permanence et une femme en rejette en moyenne entre 2 et 4 ml par jour.

En plus de contribuer à l’immunité et à la santé reproductive féminine, le flux vaginal remplit les fonctions suivantes :

  • Il lubrifie la zone vaginale afin d’éviter les irritations dans la région.
  • Il maintient le canal vaginal exempt de saleté et de micro-organismes pathogènes.
  • De plus, il prévient les infections des voies génitales grâce au maintien du microbiote vaginal.
  • Il régule le pH vaginal.
  • Il favorise ou inhibe le transport des spermatozoïdes à travers le vagin.

Cependant, les pertes vaginales changent de propriétés au cours du cycle menstruel. Ainsi, on peut remarquer qu’elles deviennent plus liquides ou épaisses, abondantes ou rares, transparentes ou blanchâtres selon la date du mois. Cela se produit en réponse à l’action hormonale qui prédomine à chaque étape du cycle ou à la suite d’une infection du canal vaginal.

Des pertes vaginales épaisses peuvent survenir dans des conditions normales ou à la suite d’infections ou d’autres altérations du canal cervical.

Causes des pertes vaginales épaisses

Les causes des pertes vaginales épaisses sont variées. Généralement, ce changement de consistance est le résultat de modifications du taux d’hormones sexuelles dans le sang, qui varient tout au long du cycle menstruel. Même ainsi, nous ne devons pas exclure une infection ou une autre pathologie de l’appareil génital à l’œil nu.

Nous allons vous en dire un peu plus dès maintenant afin que vous puissiez différencier les différents types de flux épais.

Cycle menstruel

Comme nous l’avons vu, la couleur, la texture et le volume des pertes vaginales varient selon la phase du cycle menstruel dans laquelle se trouve la femme. Cela répond principalement aux niveaux d’œstrogènes dans le sang, qui stimulent ou inhibent la production de mucus dans les cellules cervicales.

Quelques jours avant l’ovulation, l’ovaire libère la plus grande quantité d’œstrogène du cycle et ainsi, la production de pertes vaginales atteint également son apogée. Par conséquent, à ce moment, nous remarquerons qu’elles deviennent blanches ou jaune clair, avec une texture épaisse.

Lors de l’ovulation, le flux sera abondant, épais et élastique, avec une consistance proche du blanc d’œuf. Si la fécondation ne se produit pas, les derniers jours du cycle, le flux sera plus liquide et rare. Ce type de sécrétion appelée leucorrhée, lorsqu’elle est physiologique, n’a pas d’odeur ou s’accompagne d’autres symptômes et ne dure également que quelques jours.

Selon la phase du cycle menstruel dans laquelle se trouve la femme, la sécrétion vaginale peut adopter une texture plus épaisse ou plus liquide.

Mycose

Mais attention : avoir des pertes vaginales épaisse n’est pas normal dans tous les cas. Parfois, cela peut être le résultat d’une infection bactérienne ou fongique dans le tractus génital. Dans ces cas, le flux change de couleur (blanc, jaune, vert ou gris), acquiert une mauvaise odeur et peut s’accompagner de symptômes gênants, tels que des irritations, des démangeaisons ou des douleurs lors des rapports sexuels.

La deuxième infection vaginale la plus courante chez les femmes âgées de 20 à 45 ans est l’infection vaginale à levures, causée par le champignon Candida albicans. Elle se caractérise par des symptômes tels que des pertes blanches et épaisses, avec une consistance similaire au fromage blanc. De plus, elle produit des démangeaisons vaginales, des brûlures en urinant et des douleurs lors des rapports sexuels.

Lorsque l’on soupçonne un écoulement épais d’être le résultat d’une infection à levures, il est important de consulter son médecin pour une évaluation. Le spécialiste effectuera les examens qu’il juge nécessaires et indiquera le traitement approprié.

Doit-on s’inquiéter si on a des pertes vaginales épaisses ?

Avoir des pertes vaginales épaisses ne doit pas être source d’inquiétude. En temps normal, pendant l’ovulation, elles acquièrent cette texture pour favoriser la grossesse.

Dans tous les cas, l’évaluation de la texture, de la couleur et de l’odeur de ladite sécrétion nous dira si elle est normale ou s’il faut faire attention et se rendre à un contrôle gynécologique.

Les pertes vaginales sont une sécrétion qui peut nous guider sur la santé de notre zone intime. L’idéal est de suivre leurs caractéristiques tout au long du cycle menstruel. Leur évaluation permet de connaître les jours fertiles, de détecter une grossesse ou une éventuelle infection.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les différents types de sécrétions vaginales
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Les différents types de sécrétions vaginales

Les sécrétions vaginales ont une fonction d'hygiène. Connaitre les variations possibles peut être utile pour détecter à temps une anomalie.