Objets transitionnels : ce jouet-câlin dont l’enfant ne peut se séparer

16 juillet 2019
Les objets transitionnels jouent un rôle important dans la croissance des nourrissons et dans leur séparation de la mère.

Nous avons tous vu des enfants ayant une affection ou un attachement particulier pour un animal en peluche ou une couverture. Cet objet les accompagne partout et ils ne semblent pas pouvoir s’en passer. Mais que signifient vraiment ces objets transitionnels sur le plan psychologique ?

Qu’est-ce qu’un objet transitionnel ?

Le terme a été introduit par le pédiatre et psychanalyste Donald Winnicott. Il fait référence à un objet qui constitue la première possession que l’enfant reconnaît comme quelque chose de séparé de lui-même.

Un objet transitionnel est un objet matériel sur lequel un nourrisson place un attachement. Il montre dès lors une affection significative pour cet objet particulier. Bien souvent, les enfants les portent toujours avec eux et ont tendance à y recourir dans les moments de détresse ou lorsqu’ils sont endormis.

La position de l’enfant par rapport à cet objet n’est pas une position de jeu, mais de possession. En effet, il le tient, le suce, l’embrasse, le serre contre son corps ou encore le jette à terre.

Posséder un objet transitionnel est un comportement tout à fait normal et s’inscrit dans le cadre d’un développement psychologique correct de l’enfant. Cet objet remplit des fonctions importantes dans son processus de séparation de la mère. Mais aussi dans le chemin d’auto-identification en tant qu’être individuel.

importance des objets transitionnels

Cependant, comme ce processus est différent pour chaque personne, ce ne sont pas tous les enfants qui développent une relation avec un objet transitionnel.

Quelles sont les caractéristiques des objets de transition ?

Il existe une grande variété d’objets transitionnels, en fonction de chaque nourrisson. Cependant, un objet d’attachement doit avoir certaines caractéristiques de base.

  • Il a une texture agréable, généralement douce et molle. Ceci est directement lié à la théorie de Harlow. En effet, selon cette théorie, tous les descendants ont un besoin inné de s’attacher à une silhouette douce afin de trouver refuge et protection.
  • Il est choisi arbitrairement par l’enfant. Cet objet d’attachement ne peut lui être imposé. L’enfant le choisira lui-même, même s’il nous semble qu’il a d’autres jouets plus beaux.
  • Il est irremplaçable. Tout comme il ne peut être imposé de l’extérieur, il ne peut être remplacé par un autre. En cas de perte, l’enfant ressentira une profonde tristesse qui ne peut être vaincue en remplaçant l’objet. Seul l’enfant lui-même pourra décider de s’attacher ou non à un autre objet.
  • Il a une odeur particulière, une trace olfactive qui aide l’enfant à le reconnaître comme familier. Par conséquent, il n’est pas conseillé de le laver.
  • Ils sont inséparables. Le petit emportera son précieux objet partout avec lui et ce sera essentiel au coucher. Il n’est pas nécessaire d’essayer de l’enlever, parce que nous allons générer un grand sentiment d’angoisse et de tristesse pour lui. Au fil du temps et du développement, l’objet perdra progressivement de sa pertinence.

Quelles sont les fonctions des objets transitionnels ?

En premier lieu, cet objet représente le passage de l’enfant de l’indifférence envers sa mère à l’acceptation de celle-ci comme quelque chose d’extérieur. Renoncer à la possession illimitée de sa mère est quelque chose de difficile pour l’enfant. Tout comme comprendre et accepter qu’ils sont deux êtres indépendants et séparés. Et qu’elle ne pourra pas toujours être en mesure de répondre à leurs besoins à 100 %.

L’objet aide l’enfant à passer à travers cette phase de transition, en étant capable de garder avec l’objet une partie de la sécurité que sa mère lui apporte. Il représente l’attachement que le bébé ressent pour sa mère et assure certaines fonctions en son absence.

C’est donc une source de plaisir et de sécurité qui aide l’enfant à contrôler son anxiété de séparation. De plus, l’objet transitionnel l’aide à être émotionnellement indépendant et à faire face à certaines situations.

objet transitionnel peluche

Quand l’objet transitionnel est-il important ?

Ces fonctions psychologiques importantes sont particulièrement évidentes dans les moments de détresse, d’ennui ou de sommeil. C’est dans ces situations que l’enfant aura le plus besoin d’être près de son objet d’attachement.

Il est également possible que, face à certains événements importants, comme l’arrivée d’un frère ou d’une sœur ou la rentrée scolaire, l’enfant retourne temporairement à l’objet transitionnel qu’il avait déjà laissé derrière lui.

Les enfants adoptent habituellement un objet d’attachement entre quatre et six mois de vie, et cette relation dure habituellement jusqu’à trois ou quatre ans, approximativement. Une fois que l’enfant prend le contrôle de ses émotions et devient plus indépendant, la relation avec son objet deviendra ludique ou il le remplacera naturellement par d’autres objets.

  • Harlow, H. F. (1962). Development of affection in primates. Roots of behavior: genetics, instinct, and socialization in animal behavior/by thirty-one authors; edited by Eugene L. Bliss.
  • Winnicott, D. W. (1967). Objetos y fenómenos transicionales : Un estudio sobre la primera posesión no Yo. Recuperado de https://www.pep-web.org/document.php?id=revapa.024.0817a