La tristesse chez les enfants

12 janvier 2019
Aucun parent n'aime voir son enfant triste. C'est pourquoi, nous devons comprendre et leur apprendre que ces moments de tristesse peuvent être utilisés pour tirer des apprentissages pour le reste de la vie. Comment faire face à la tristesse chez les enfants ?

Les émotions font partie de la vie de chacun. Il est nécessaire de toutes les expérimenter pour pouvoir développer une personnalité forte et sensible en même temps.

La tristesse chez les enfants est un élément essentiel de l’apprentissage. C’est justement l’un des grands piliers de la vie. Par conséquent, il est important de lui accorder l’importance qu’elle mérite. En effet, c’est la seule façon d’apprendre de ces expériences.

La tristesse chez les enfants : apprentissage et sensibilité

Toutes les émotions sont importantes aussi bien pour les adultes que pour les enfants. Toutefois, la tristesse est l’une des plus fortes. Il est donc préférable de l’écouter. La tristesse chez les enfants peut devenir un apprentissage précieux à bien des égards.

Il s’agit de l’indicateur le plus élevé que quelque chose ne va pas. C’est un signe que l’enfant ne se sent pas bien. Souvent, cette tristesse peut provenir d’un malaise physique ou également d’une douleur émotionnelle.

C’est aussi une grande maîtresse car elle transmet des valeurs et des enseignements essentiels qui serviront à l’enfant tout au long de sa vie.

« Vous ne pouvez pas empêcher les oiseaux de la tristesse de voler au-dessus de vos têtes, mais vous pouvez les empêcher de faire leurs nids dans vos cheveux »

-Proverbe Chinois-

Découvrir les émotions

Il est très fréquent que les enfants éprouvent des difficultés pour détecter et comprendre leurs propres sentiments comme ceux des autres. Cela est tout à fait naturel.

En effet, ils se trouvent dans une phase de découverte d’eux-mêmes et de leur environnement. Il est donc important de leur apprendre à comprendre les sentiments qu’ils commencent à vivre dès le plus jeune âge.

Dans le cas de la tristesse, il est fondamental que l’enfant sache reconnaître ce qu’il ressent. Il a besoin de savoir que c’est normal de se sentir triste de temps en temps. 

Tout comme le fait d’être conscient qu’il s’agit d’un sentiment passager dont on peut tirer quelque chose de positif. Lorsque l’enfant commence à se connaître lui-même ainsi que son entourage, il est capable de gérer cette émotion beaucoup plus efficacement.

La tristesse chez les enfants ne doit pas s'installer et devenir intense et continue.

Comment faire face à la tristesse chez les enfants ?

Bien que tous les parents souhaitent toujours voir leurs enfants heureux, il est certain que la tristesse fait partie de la vie de chacun. Depuis la naissance jusqu’à la mort. L’essentiel est de savoir comment l’affronter.

1. Détecter le sentiment

La tristesse chez les enfants est l’un des sentiments les plus importants à détecter. Il est souhaitable pour les parents d’identifier ce qui fait souffrir leur enfant. En effet, c’est l’une des seules manières de l’aider et de l’accompagner afin qu’il se sente plus heureux.

2. Communiquer avec l’enfant

La communication est fondamentale dans toutes les relations et à chaque instant. Idéalement, les parents devraient parler avec leur enfant une fois qu’ils ont découvert quelconque problème.

Il est fondamental de lui faire comprendre qu’il n’y a rien de mal à être triste. Néanmoins, il s’agit d’un sentiment passager pour lequel il faut chercher une solution.

3. Trouver une solution

Tout problème possède une solution. Selon cette hypothèse, les parents doivent mener l’enfant vers un état de sérénité où le bonheur devient le principal centre d’intérêt. Qu’est-ce qui rend triste l’enfant ? Une fois les causes détectées, il sera possible de chercher une solution appropriée.

La tristesse chez les enfants est un sentiment aussi naturel que la joie.

4. Comprendre l’enfant

Un apprentissage peut être tiré de chaque expérience et situation. Cependant, pour que cela se produise, il est nécessaire que l’enfant comprenne ce qu’il a vécu.

Il doit également savoir que les autres personnes, adultes et enfants, peuvent se sentir tristes parfois. La découverte de soi et de son entourage est primordial pour une meilleure gestion des émotions.

Comment détecter la dépression ?

Le sentiment de tristesse passagère n’a rien de mauvais. Toutefois, il est recommandé que les parents soient à l’affût de signes beaucoup plus alarmants. 

Une émotion passagère de tristesse peut être traitée sans difficulté majeure. Mais la dépression est un sujet beaucoup plus complexe, qui nécessite l’attention de spécialistes pour y faire face. Surtout s’il s’agit d’enfants.

Parfois, il est difficile de faire la différence entre la tristesse et la dépression. Néanmoins, il existe des signes avant-coureurs clairs que tout parent doit prendre en compte.

Certains d’entre eux sont : l’intensité, la durée et la fréquence. Si la tristesse devient continue, très intense et fréquente, il est conseillé de consulter un spécialiste.

« Prenez garde à la tristesse. C’est un vice »

-Gustave Flaubert-

La tristesse chez les enfants est aussi naturelle que le bonheur et la joie. Bien qu’il s’agisse d’un sentiment que nous cherchons souvent à éviter, il est important de l’affronter de manière naturelle quand il apparaît. De cette façon, les enfants pourront développer une personnalité forte et sensible en même temps.