Nomophobie chez les enfants : ce qu'il faut savoir

Si l'usage que les enfants font du téléphone mobile n'est pas réglementé, ils peuvent finir par en développer une dépendance. Découvrez ce qu'est la nomophobie et comment prévenir son apparition.
Nomophobie chez les enfants : ce qu'il faut savoir

Dernière mise à jour : 21 décembre, 2021

Il est de plus en plus courant de voir des enfants interagir avec des tablettes, des téléphones portables et d’autres appareils numériques. Ils les apprécient, s’amusent et les manient avec une facilité surprenante. Cependant, cette attirance et cette fascination qu’ils ressentent pour la technologie peuvent jouer contre eux si elles atteignent un niveau trop élevé. C’est pour cela que nous voulons ici vous parler de la nomophobie et de la façon dont elle peut affecter vos enfants.

On estime qu’au moins 60 % des enfants entre 10 et 15 ans ont leur propre portable. Et ceux qui n’en possèdent pas encore l’empruntent souvent à leurs parents pour se connecter avec leurs amis, consulter les réseaux sociaux ou jouer à des jeux en ligne.

Cette tendance a conduit beaucoup de ces enfants à développer une dépendance vis-à-vis du téléphone : leur vie virtuelle finit par primer sur leur vie réelle et cela a diverses conséquences. Si vous souhaitez en savoir plus sur ce phénomène, nous vous invitons à poursuivre votre lecture.

Qu’est-ce que la nomophobie chez les enfants?

La nomophobie est un mot dérivé du terme anglo-saxon « no mobile phone phobia ». C’est-à-dire qu’elle désigne la peur d’être sans téléphone portable. Cela peut arriver lorsque la personne se trouve dans un endroit sans réseau, lorsqu’elle n’a pas accès à Internet ou lorsque, tout simplement, elle n’a pas son téléphone portable à proximité.

De nombreux adultes se sentent identifiés à ce sentiment d’anxiété et d’agitation généré par l’impossibilité d’accéder à la technologie pendant un certain temps. Mais, malheureusement, cela arrive aussi aux enfants, et de plus en plus fréquemment. Bref, c’est une sorte d’addiction mobile.

Si vous pensez que votre enfant en souffre, passez en revue les principaux symptômes que nous vous présentons ci-dessous.

Principaux symptômes de la nomophobie

  • L’enfant passe beaucoup de temps à utiliser son téléphone portable. On pourrait considérer que lorsque l’utilisation dépasse cinq heures par jour, nous sommes confrontés à un problème, même s’il est nécessaire de prendre en compte d’autres facteurs.
  • Il est irritable, agité, agressif ou anxieux lorsqu’il ne peut pas utiliser son mobile ou se connecter à internet. Généralement, cela se produit parce que l’enfant a peur de rater ce qui se passe ou de ne pas savoir de quoi parlent ses amis ou ce qui se passe sur les réseaux sociaux.
  • Il y a une tendance à l’isolement et au retrait. Si votre enfant préfère être avec sa tablette ou son téléphone plutôt que de sortir pour socialiser avec ses amis, ses camarades ou sa famille, vous devez rester vigilant.
  • Cette dépendance au téléphone mobile a un impact négatif sur ses résultats scolaires ou sur la réalisation d’autres obligations. L’enfant n’est pas performant parce qu’il accorde une attention excessive au monde virtuel.
  • Pouvoir accéder à la technologie et l’utiliser est devenu une priorité. C’est-à-dire que l’enfant refuse de se rendre dans des endroits sans réseau ou dans lesquels il ne peut pas emporter son téléphone et a même abandonné des passe-temps ou des loisirs pour pouvoir passer plus de temps sur Internet.
  • Le sommeil est affecté, soit à cause de l’apparition d’insomnies, soit à cause des heures de repos insuffisantes dues à une utilisation nocturne de l’appareil.
Fille regardant de la pornographie sur un mobile.

Comment prévenir ou combattre la nomophobie ?

Au vu des conséquences possibles et de la détérioration que la nomophobie provoque dans la vie des enfants, il est important de prévenir son apparition et de la traiter au plus vite, si elle apparaît. Voici quelques-unes des mesures que les parents peuvent prendre à cet égard.

Choisissez le bon moment pour offrir un téléphone portable à votre enfant

Le débat sur l’âge approprié pour donner un téléphone portable aux enfants n’a pas de réponse universellement valable. La décision dépend de chaque famille. Cependant, il est vrai que les jeunes enfants n’ont pas encore une maturité cognitive et des mécanismes d’autocontrôle suffisants pour gérer l’utilisation de ces appareils.

Donc, avant de donner à votre enfant son premier téléphone ou sa première tablette, assurez-vous que le moment est venu et ne vous laissez pas emporter par ce que font les autres parents autour de vous. À titre de données, gardez à l’esprit que certaines personnalités importantes telles que Bill Gates ou Steve Jobs n’ont franchi cette étape que lorsque leurs enfants ont 14 ans.

Réglementez son utilisation des appareils

Que votre enfant ait déjà son propre téléphone ou qu’il utilise toujours le vôtre, veillez à contrôler et réguler les heures de consommation d’écran et les actions qu’il effectue avec. Pour savoir combien de temps l’enfant consacre à cette tâche, vous pouvez le vérifier dans les paramètres du téléphone lui-même. Nous vous recommandons de fixer une limite quotidienne et de veiller à ne pas la dépasser. Ceci s’applique également aux adultes.

Définissez certaines restrictions

Certains moments de la journée, comme l’heure du repas, le repos nocturne ou les heures d’étude doivent être exempts d’appareils technologiques.

Cela évite les répercussions sur le repos de vos enfants, sur leur rendement scolaire et sur les relations familiales. De la même manière, cela habitue les enfants à ne pas utiliser le téléphone lorsqu’ils sont en compagnie d’autres personnes, comme la famille et les amis. Mais assurez-vous de donner le bon exemple à cet égard.

Proposez des activités alternatives

Bien souvent, les enfants ont recours au téléphone pour se divertir en l’absence d’options alternatives. Par conséquent, une excellente mesure consiste à planifier des sorties en famille ou des activités qui captivent les enfants et leur permettent de voir qu’il est possible de s’amuser et de profiter de la vie dans le monde réel. Les activités parascolaires peuvent également être une incitation appropriée.

Cherchez l’aide d’un professionnel

Si la nomophobie est déjà installée dans la vie de votre enfant, il vous sera peut-être difficile de faire face à ses conséquences et de l’éradiquer. Par conséquent, à ce stade, n’hésitez pas à demander l’aide d’un professionnel.

Les disputes et les réprimandes constantes ou les interdictions pures et simples peuvent exacerber le problème. À l’inverse, un psychologue pour enfants et adolescents peut vous fournir les orientations adéquates pour suivre et accompagner votre enfant dans sa démarche de se libérer de cette dépendance.

Les enfants ne parlent pas parce qu'ils regardent chacun leur téléphone portable.

La nomophobie chez les enfants ne doit pas être négligée

Peut-être avez-vous déjà détecté certains symptômes de nomophobie chez votre enfant. Et peut-être avez-vous pensé que c’était quelque chose qui correspondait à son âge et qui n’était pas très important. Or, sachez que si vous n’agissez pas à temps, cette dépendance peut affecter l’enfant dans sa sphère émotionnelle et psychologique et impacter négativement de multiples domaines de sa vie. Ne la négligez pas et agissez dès que possible.

Cela pourrait vous intéresser ...
Prévention de la dépendance aux jeux vidéo
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Prévention de la dépendance aux jeux vidéo

Aujourd'hui, l'accès aux jeux vidéo pour les enfants et les adolescents est très facile. Voici des conseils pour prévenir la dépendance aux jeux vi...



  • Barrios-Borjas, D. A., Bejar-Ramos, V. A., & Cauchos-Mora, V. S. (2017). Uso excesivo de Smartphones/teléfonos celulares: Phubbing y Nomofobia. Revista chilena de neuro-psiquiatría, 55(3), 205-206.
  • Instituto Nacional de Estadística (2019) Encuesta sobre Equipamiento y Uso de Tecnologías de Información y Comunicación en los Hogares. Recuperado de: https://www.ine.es/prensa/tich_2019.pdf