Adolescents et l'addiction digitale

14 juin, 2020
La technologie et les réseaux d'information nous ont apporté de nombreux avantages. L'accès à tout type de culture et contenu est aujourd'hui rapide et facile. Cependant, il ne faut pas oublier certains risques que peut occasionner l'excès d'usage des dispositifs technologiques.

Dans l’ère de la communication et des avancées technologiques, apparaissent de nouvelles problématiques liées à ces innovations. L’une des plus communes est la relation entre les adolescents et l’addiction digitale. Mais, quels problèmes cette addiction amène-t-elle ?

Même si c’est une problématique qui concerne pour tous les âges, c’est dans le milieu adolescent que l’on voit le plus de conséquences. Les addictions digitales posent un paradoxe intéressant : comment quelque chose de si bénéfique et utile, peut se convertir en un problème de santé, qu’il soit familial, personnel ou professionnel ?

Le concept de l’addiction digitale

Pour quelques spécialistes, les addictions digitales font partie des troubles addictifs les plus récents de l’ère technologique et d’internet dans laquelle nous vivons. En effet, il s’agit d’un usage incontrôlé de la technologie, dérivé des excès.

L’Organisation Mondiale de la Santé a classé l’addiction comme étant une maladie mentale. Sous ces paramètres, quant à la question des addictions digitales, il y a certains critères psychologiques à prendre en compte.

Quand il y a un usage excessif et problématique de la technologie, que ce soit sur internet, le portable ou les jeux vidéo, cela créé une dépendance. Voire une obsession dans certains cas. Cette dépendance termine par se transformer en addiction, qui générera des problèmes dans tous les domaines.

En tant que concept, on comprend par « addictions digitales » les interactions Homme-machine dans lesquelles se génèrent des symptômes tels que l’impuissance, la perte de contrôle, la dépendance psychologique et d’autres problèmes. Ces troubles se développent à l’intérieur comme à l’extérieur de l’adolescent qui souffre de cette addiction.

Adolescents et addiction digitale : les symptômes

De nombreux parents se demandent comment savoir si un adolescent souffre d’une addiction digitale. La réponse peut sembler difficile, car l’usage de la technologie est quelque chose de très commun aujourd’hui.

Cependant, il existe quelques symptômes d’addiction digitale qui peuvent indiquer l’existence du trouble.

Perte de la capacité de contrôle

L’un des principaux symptômes des addictions digitales est l’incapacité de se contrôler devant l’usage de la technologie, d’internet, le portable, les jeux vidéo ou la télévision. Cela provoque une fréquence d’utilisation majeure et une forte augmentation du temps dédié à cette activité.

L'addiction digitale et la perte de contrôle

Troubles cliniques

L’excès et l’abus de l’utilisation des technologies montrent des troubles cliniques significatifs. Ceux-ci sont faciles à identifier, car ils sont tous seront reflétés dans l’humeur et la motivation de l’adolescent.

Devant l’impossibilité d’utiliser la technologie, se créé un mal-être intense, de l’irritabilité et de l’angoisse. De plus, des problèmes de santé peuvent apparaître. Par exemple, l’épuisement de la vue et certains problèmes liés à la posture.

Abandon d’activités

Un autre symptôme commun dans ce type de pathologies, fondamentalement présent chez les adolescents, est l’abandon des activités habituelles.

Quand l’adolescent cesse de passer du temps à effectuer des activités de loisirs, familiales, académiques, d’études, ou autres, c’est un symptôme clair de la présence d’une possible addiction digitale.

« Les addictions digitales posent un paradoxe intéressant : comment quelque chose de si bénéfique et utile, peut se convertir en un problème de santé, qu’il soit familial, personnel ou professionnel ? »

Prévention d’addictions digitales chez les adolescents

Il y a de nombreuses manières d’aborder la prévention quant aux adolescents et l’addiction digitale. L’une des plus concrètes et efficaces prend évidemment son point de départ dans le foyer. Le rôle des parents est extrêmement important face au mauvais usage des technologies chez les adolescents.

Les adultes doivent être ceux qui supervisent et établissent des limites et des normes quant à l’usage de nouvelles technologies pour leurs enfants. C’est à dire que les parents doivent être présents et attentifs aux conduites de leurs enfants pour détecter à temps de possibles ou futurs problèmes.

Les parents doivent surveiller les adolescents qui peuvent souffrir d'addiction digitale

Même si le rôle des parents est fondamental, il est important d’avoir à l’esprit qu’il ne sert à rien de parler aux adolescents des addictions digitales, si les parents souffrent de cette même addiction.

Par conséquent, l’habitude de donner l’exemple est la meilleure façon d’aider les adolescents à ne pas souffrir de troubles liés à la technologie.

Les adolescents et l’addiction digitale forment un sujet très complexe, une problématique moderne qui donne lieu à de nombreuses postures, questionnements et discussions. Cependant, c’est aussi un problème qui met en exergue une importante réflexion sur la fonction éducative de la famille.

Le rôle de la famille est fondamental dans le défi que pose cette nouvelle ère. Car le développement technologique progresse tous les jours un peu plus. Le défi des parents ainsi que des professeurs est d’accompagner les adolescents dans le défi qui dérive de l’influence des technologies d’information et de communication.

  • Alonso-Fernández, F. (1996). Las otras drogas. Madrid: Temas de Hoy.
  • Becoña, E. (2006). Adicción a nuevas tecnologías. Vigo: Nova Galicia Edicións.
  • Echeburúa, E., & De Corral, P. (2010). Adicción a las nuevas tecnologías ya las redes sociales en jóvenes: un nuevo reto. Adicciones, 22(2), 91-96. http://m.adicciones.es/index.php/adicciones/article/view/196
  • Fundación Pfizer. (2009). La juventud y las redes sociales en Internet. Madrid: Fundación Pfizer.
  • Greenfield, D.N. (2009). Tratamiento psicológico de la adicción a Internet y a las nuevas tecnologías. En E. Echeburúa, F.J.
  • Labrador Encinas, F. J., & Villadangos González, S. M. (2010). Menores y nuevas tecnologías: conductas indicadoras de posible problema de adicción. Psicothema, 22(2). https://www.redalyc.org/html/727/72712496002/