Les conséquences d'un mauvais sommeil à l'adolescence

Le sommeil est essentiel au développement de l'adolescence. Nous expliquons ci-dessous les conséquences d'un mauvais sommeil à ce stade de la croissance.

Le sommeil est un acte que nous accomplissons automatiquement chaque jour, ce qui est très important pour régénérer l’esprit et le corps. Il est essentiel pour tous, mais surtout pour ceux qui sont en pleine croissance. Par conséquent, nous avons préparé l’article suivant pour vous parler des conséquences d’un mauvais sommeil à l’adolescence.

Pendant cette phase, les jeunes subissent divers changements physiques, psychologiques, émotionnels et sociaux pouvant également affecter la qualité du sommeil.

Les raisons d’un mauvais sommeil à l’adolescence

En dormant, deux types de sommeil alternent tout au long de la nuit :

  • Le sommeil NREM. Divisé en quatre phases qui vont de la transition sommeil-réveil au sommeil à ondes lentes.
  • Le sommeil paradoxal. Aussi appelé mouvements oculaires paradoxaux ou rapides.

En ce sens, le sommeil profond à ondes lentes semble être la phase la plus importante. De plus, il a pour fonction essentielle de réduire le métabolisme cérébral et de permettre au cerveau de se reposer. En outre, on pense que le sommeil paradoxal est lié au développement du cerveau et à l’apprentissage.

Les conséquences d'un mauvais sommeil à cause du téléphone au lit.

Ces phases peuvent être facilement modifiées pendant l’adolescence pour des raisons liées à une mauvaise hygiène de sommeil ou aux exigences sociales auxquelles les jeunes étudiants sont actuellement confrontés.

L’hygiène de sommeil

Une bonne hygiène de sommeil implique de suivre une série de pratiques nécessaires au maintien d’un état normal pendant le sommeil nocturne et la vigilance diurne. Ainsi, les raisons d’un mauvais sommeil à l’adolescence peuvent être :

  • Avoir des habitudes alimentaires qui ne sont pas saines, surtout la nuit.
  • Faire de l’exercice avant de se coucher.
  • Consommer certaines substances, telles que le café, les boissons énergisantes, le tabac, l’alcool ou d’autres drogues.
  • Regarder des séries ou des films tard dans la nuit.
  • Utiliser le téléphone portable avant de dormir.
  • Jouer aux jeux vidéo pendant la nuit.

«La phase de transition de l’enfance à la vie adulte devrait faciliter le développement d’un adulte mature, responsable et bien préparé. Pour cela, un triumvirat d’habitudes de vie saines demeurant des modes de vie durables est nécessaire. Les habitudes nutritionnelles et l’exercice physique sont deux piliers fondamentaux. Un sommeil sain et adéquat permet des heures de réveil saines. Nous ne pouvons pas être en bonne santé si notre sommeil n’est pas sain. Cependant, l’enseignement de ce troisième pilier de la santé est généralement absent ou minime ».

– William Charles Dement –

Les exigences sociales

Si nous pensons aux exigences élevées de la société actuelle, il est possible que les exigences académiques et sociales affectent le sommeil des adolescents. Beaucoup d’entre eux participent à diverses activités parascolaires ou restent avec leur groupe d’amis pendant l’après-midi, ce qui les empêche de s’acquitter de leurs obligations scolaires pendant la journée.

En réalité, de nombreux jeunes étudiants passent la nuit à faire leurs devoirs ou à étudier pour des examens. Mais, paradoxalement, dormir quelques heures est corrélé à de piètres résultats, car les adolescents ont besoin de niveaux optimaux de qualité du sommeil pour obtenir et traiter correctement les informations, ce qui facilite le processus d’apprentissage.

Adolescent qui joue aux jeux vidéo

Les conséquences d’un mauvais sommeil à l’adolescence

Au cours de l’année scolaire, les adolescents doivent faire face à une journée de cours quotidienne de plusieurs heures, qui peut être affectée par une mauvaise nuit la veille. Cela peut avoir diverses conséquences néfastes, telles que :

  • Difficultés à comprendre les explications de l’enseignant.
  • Problèmes de concentration lors de l’exécution de tâches.
  • Fatigue diurne.
  • Perte de mémoire.
  • Difficulté à prendre des notes sans être distrait.
  • Problèmes sociaux.
  • Mauvais résultats scolaires ou échec scolaire.
  • Irritabilité et sautes d’humeur.
  • Réduction de la motivation et de l’énergie.
  • Difficultés dans la résolution de problèmes et la prise de décision.

En résumé, un mauvais sommeil empêche le bon fonctionnement du corps et de l’esprit, de sorte que se produisent des dysfonctionnements cognitifs, moteurs et de l’humeur pouvant affecter la vie quotidienne. Nous devons donc essayer de résoudre les problèmes de privation de sommeil à l’adolescence, qui peuvent s’aggraver à l’âge adulte.

  • Andreu, M. M. y Arboledas, G. P. (2013). Trastornos del sueño durante la adolescencia. Revista de3, 29-66.
  • Carlson, N.R. (2006). Fisiología de la conducta. Madrid: Pearson Educación.
  • Sierra, J.C., Jiménez-Navarro, C. y Martín-Ortiz, J.D. (2002). Calidad del sueño en estudiantes universitarios: importancia de la higiene del sueño. Salud Mental25(6), 35-43.