Mon enfant commence l'école !

24 août, 2020
C'est un moment passionnant, mais en même temps, cela génère toutes sortes de doutes et de craintes. Pour l'enfant qui n'a pas encore été séparé de sa mère, le début de sa scolarité signifie l'ouverture à un nouveau monde. De nouveaux camarades de classe, de nouvelles règles, beaucoup à apprendre et aussi à apprécier.
 

Le jour où le petit commence l’école est arrivé ; c’est généralement un moment où il y a beaucoup de doutes. À côté de l’affirmation “mon enfant commence l’école“, il y a des espoirs et des craintes, des angoisses et des joies. Cela est d’autant plus vrai si l’enfant a passé les trois premières années de sa vie exclusivement au sein de la famille.

Dans la suite de cet article, nous allons examiner quelques conseils pour faciliter l’adaptation des enfants, mais aussi des familles, à l’école. Gardez-les à l’esprit pour que les deux parties puissent franchir avec succès cette nouvelle étape.

En quoi consiste la période d’adaptation à l’école ?

Il ne s’agit pas seulement de nouvelles personnes, activités et environnement lorsque la scolarité commence à l’âge de trois ans. Elle ouvre également la porte à un monde dont la structure de règles, d’autorisations, de limites et d’interdictions peut différer de celle que l’on connaît chez soi.

Afin de veiller à l’intégrité émotionnelle des enfants, l’institution dispose d’une période d’adaptation qui peut varier d’une école à l’autre, voire d’une région à l’autre. Si vous êtes de ceux qui sont secoués par la phrase “mon enfant commence l’école“, vous devez savoir que vous n’êtes pas seul. C’est pourquoi la période d’adaptation inclut les familles.

L’école peut prévoir une première activité à laquelle les parents peuvent participer avec leurs enfants pour connaître le mode de travail des enseignants, l’espace physique et le reste des camarades de classe de l’enfant. C’est une bonne occasion de transmettre aux enfants la confiance en soi.

 
Un enfant avec un cartable tenant la main d'un adulte.

Mon enfant commence l’école : quelques idées pour son adaptation

L’acclimatation à l’école des jeunes enfants se fait progressivement. L’une des traditions veut qu’ils entrent 15 minutes le premier jour et ajoutent quelques minutes supplémentaires chaque jour. Dans certaines écoles, l’adaptation prend un mois, dans d’autres, plus.

Il est important de s’interroger sur la manière d’aborder cette procédure lors de l’inscription de jeunes enfants. Dans certaines institutions, on ne donne pas beaucoup d’explications, mais c’est le droit des familles de les exiger.

Certains enfants seront à l’aise dès le début, d’autres auront besoin de plus de temps. Dans tous les cas, lorsque la famille fait preuve de sérénité et de confiance face à la nouvelle étape, il sera plus facile de se résoudre au changement pour les enfants.

La scolarisation doit être aussi naturelle que la visite d’amis ou de parents. Parler de l’école à la maison avec calme et familiarité aide à résoudre la situation de la meilleure façon possible.

Bien sûr, il n’y a pas de réponses et de solutions magiques, surtout lorsqu’il s’agit d’enfants. Chaque enfant est différent et il est important de leur faire confiance à ce stade. À l’âge de trois ans, ils n’exprimeront logiquement pas leurs sentiments comme le ferait un adulte.

 

La patience doit être le maître mot avant, pendant et après l’adaptation. Sachant que mon enfant commence l’école et doit apprendre de nouvelles habitudes dans un contexte étrange, je dois comprendre qu’il ou elle peut manifester une certaine colère à la maison, avec des attitudes différentes, un ton agressif ou angoissé.

“Lorsque la famille fera preuve de sérénité et de confiance face à la nouvelle étape, il sera plus facile pour les enfants de se résoudre au changement.”

Conseils pour une meilleure adaptation

Voici des conseils utiles dans le processus d’adaptation :

  • La possibilité de parler de l’école en famille donne à l’enfant la possibilité d’exprimer ses doutes et ses craintes. La communication est indispensable dans l’éducation à domicile.
  • Les parents voudront s’informer sur les enseignants, les camarades de classe et les activités. L’enfant pourra se sentir compris pendant sa scolarité.
Une mère parlant à son enfant.

  • Il est tentant, lorsque les enfants sont très jeunes, de leur permettre de dormir certains jours au lieu d’assister aux cours. Cependant, pendant la période d’adaptation, une présence quotidienne est indispensable. Toujours dans le respect, l’écoute et le dialogue, l’enfant doit être encouragé à aller à l’école.
 
  • Il peut arriver que l’enfant relate un événement vécu à l’école qui n’attire pas l’attention des parents ou qui semble insignifiant. Cependant, il est essentiel d’écouter tout ce qu’ils ont à dire, leurs impressions, leurs préoccupations.

En résumé, les jeunes enfants ont besoin d’un accompagnement affectueux et conscient lorsqu’ils entrent dans le système éducatif. La priorité doit être de leur donner l’espace nécessaire pour s’exprimer.

Nous devons avoir confiance dans le fait que les enfants de la maison se sentiront à l’aise à l’école, qu’ils trouveront leur propre façon de communiquer, d’apprendre et d’être. Cela les aidera à créer des liens heureux avec leurs pairs et leurs enseignants.