L'importance de la vitamine A chez les enfants et les femmes enceintes

19 janvier, 2021
Découvrez l'importance de la vitamine A chez les enfants et les femmes enceintes ainsi que les risques que suppose sa supplémentation sans ordonnance médicale.

L’alimentation est l’un des piliers fondamentaux à toutes les étapes de la vie. Par ailleurs, chacune de ces dernières se caractérise par l’importance de certains nutriments. C’est ce qui se produit avec la vitamine A chez les enfants et les femmes enceintes.

Savez-vous pourquoi elle est si nécessaire ou quels sont les risques d’en prendre au-delà de la quantité recommandée ?

La première chose que vous devez savoir est qu’elle est liposoluble, ce qui fait qu’elle s’accumule dans le tissu gras de l’organisme et le foie et seuls 5-20 % sont excrétés. 

Il est également assez simple de couvrir ses besoins à travers l’alimentation car les doses recommandées sont de 400-600 microgrammes chez les enfants et de 770 microgrammes chez les femmes enceintes.

On la retrouve dans les fruits et légumes rouges et oranges, les produits laitiers et le jaune d’œuf. Une autre de ses sources est l’huile de foie de morue, mais dans des quantités très supérieures à l’ingestion quotidienne de référence.

Saviez-vous que, parmi ses fonctions, nous retrouvons la différenciation cellulaire, en plus du fait qu’elle permette de maintenir une bonne vision et un système immunitaire en bonne santé ? Restez attentifs car nous allons vous en parler plus en détail dans les prochaines lignes.

Une alimentation saine avec de la vitamine A.

Pourquoi la vitamine A est-elle importante chez les enfants et les femmes enceintes ?

D’un côté, disposer de bons niveaux de cette vitamine prévient les problèmes de vue. Par ailleurs, en l’incluant dans l’alimentation, elle réduit le risque de cécité nocturne chez les femmes enceintes.

De l’autre côté, elle réduit le risque d’infections, de diarrhée et de rougeole chez les enfants dont les niveaux sont bas. Il est important de prendre en compte que, 48 heures après la prise de vitamine A, on peut voir apparaître des vomissements et des nausées.

Un autre des effets sur la vue est l’apparition de xérophtalmie en cas de déficit. Elle se caractérise par une sécheresse oculaire et une opacité de la cornée.

Il faut ici préciser qu’il est déconseillé de la prendre à des doses élevées afin d’éviter la morbidité et mortalité infantileElle protège aussi la peau et les muqueuses digestives face à leur dégénération ou à l’attaque de virus et favorise la croissance osseuse. Elle les maintient même bien hydratées car elle stimule la sécrétion de mucus.

Enfin, elle agit en tant qu’antioxydant et anti-inflammatoire, ce qui fait qu’elle diminue les rechutes des maladies inflammatoires intestinales telles que la maladie de Crohn ou la colite.

Les dangers de la supplémentation pendant la grossesse

La carence en vitamine A est rare, sauf dans des pays sous-développés comme l’Inde ou l’Afrique du Sud, entre autres. Par ailleurs, étant donné qu’il s’agit d’une vitamine soluble dans les graisses, elle s’accumule dans le corps : en prendre est contre-indiqué si on en a des valeurs normales.

La principale raison est qu’elle produit des effets tératogènes sur le futur bébé. Elle se présente à travers des malformations, surtout au niveau du crâne qui ne se ferme pas et laisse des parties du cerveau non protégées.

La vitamine A débouche aussi sur des avortements, des dommages cardiaques et dans le système nerveux central. C’est pour cela que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ne recommande la supplémentation en vitamine A pendant la grossesse que dans les pays où le déficit est un problème de santé publique.

Il est important que vous sachiez que ces troubles sont irréversibles. Il faudrait aussi évaluer s’il existe une carence secondaire à cause d’une mauvaise absorption de graisses.

Un autre effet secondaire est l’augmentation du risque de présentation d’asthme chez les enfants si l’on dépasse de 2,5 fois l’ingestion quotidienne recommandée de cette vitamine. Cela a été vu dans une étude de cohorte norvégienne.

Des aliments sains.

On a aussi retrouvé des niveaux bas de cette vitamine chez des enfants avec de l’asthme, même si on ignore encore s’il s’agit d’une cause ou d’une conséquence.

Comment incorporer la vitamine A chez les enfants et les femmes enceintes ?

Comme vous avez pu le voir, la vitamine A est fondamentale pour le bon développement des enfants, ainsi que pour les défenses et le sens de la vue.

Il est important de consommer au quotidien au moins une portion de fruits et légumes crus, comme la tomate ou la carotteProfitez de l’automne pour préparer de délicieuses crèmes de potiron et de patate douce.

Souvenez-vous de les assaisonner avec de l’huile d’olive vierge pour que la vitamine A s’absorbe mieux. Préparer des légumes frits ou une sauce tomate est aussi une bonne idée, car la disponibilité de la vitamine A augmente avec la chaleur.

Pour résumer, évitez de prendre des suppléments de vitamine A sans consulter un médecin. Ce dernier se chargera d’évaluer votre cas et celui de vos enfants et d’établir la dose du supplément en cas de besoin.

 

  • Ferreira Faustino, J; Ribeiro-Silva, A; Faeda Dalto, R; Martins de Souza, M; Marcello Fortes Furtado, J; de Melo Rocha, G et al (2016) Vitamin A and the eye: an old tale for modern times. Arq Bras Oftalmol, 79(1): 56-61.
  • Bastos Maia, S; Rolland Souza, A S; Costa Caminha, M; Lins da Silva, S; de Sá Barreto, R;  Callou Cruz, L; Carvalho Dos Santos, C et al (2018) Vitamin A and Pregnancy: A Narrative Review. Nutrients, 11(3): 681.
  • Thorne-Lyman, A L; Fawzi, W W (2012) Vitamin A and carotenoids during pregnancy and maternal, neonatal and infant health outcomes: a systematic review and meta-analysis. Paediatr Perinat Epidemiol, 26 (S1): 36-54.
  • Imdad, A; Mayo-Wilson, E; Herzer, K; Bhutta, Z A (2017) Vitamin A supplementation for preventing morbidity and mortality in children from six months to five years of age. Cocrhane Database Syst Rev, 3(3)
  • Gannon, B M;Jones, C; Saurabh Mehta, S (2020) Vitamin A Requirements in Pregnancy and Lactation. Curr Dev Nutr, 4(10): 142.
  • McGuire, S (2012) WHO Guideline: Vitamin A supplementation in pregnant women. Geneva: WHO, 2011; WHO Guideline: Vitamin A supplementation in postpartum women. Geneva: WHO, 2011. Adv Nutr, 3(2): 215-6.
  • L Parr, C; C Magnus, M; Karlstad, O; Holvik, K; A Lund-Blix, N; Haugen, M et al (2018) Vitamin A and D intake in pregnancy, infant supplementation, and asthma development: the Norwegian Mother and Child Cohort. Am J Clin Nutr, 107(5): 789-98.
  • Andino, D; Moy, J; Gaynes, B I (2019) Serum vitamin A, zinc and visual function in children with moderate to severe persistent asthma.  J Asthma, 56(11): 1198-1203.