Les risques du contouring avec crème solaire

Le contouring avec de la crème solaire tente de protéger les zones du visage que vous souhaitez éclaircir et laisse le reste bronzer et s'assombrir. Mais est-il approprié et sûr de le faire de cette façon ?
Les risques du contouring avec crème solaire

Dernière mise à jour : 29 juillet, 2022

Le contouring est une technique de maquillage qui utilise un effet d’ombre et de lumière pour mettre en valeur et masquer différentes parties du visage. La chose dangereuse est lorsque vous arrêtez d’utiliser de la poudre de maquillage pour obtenir ce look et que vous procédez à la place à l’utilisation sélective d’un écran solaire sur le visage. Ce phénomène a été beaucoup promu depuis les réseaux sociaux, comme le recommandent ouvertement certains influenceurs. Pourquoi éviter le contouring avec crème solaire?

Qu’est-ce que le contouring ?

Comme nous venons de le souligner, on appelle ainsi une technique de maquillage du visage qui vise à mettre en valeur certaines caractéristiques de la structure du visage. C’est-à-dire mettre en valeur les plus beaux détails et masquer les plus imparfaits ou disharmonieux.

Cette technique n’est pas nouvelle, mais est utilisée depuis des siècles par les acteurs de théâtre. Grâce à elle, il est possible de dessiner le contour du visage et de l’affiner du contour de la mâchoire jusqu’au nez.

Le contouring avec maquillage éclairant et correcteur est accepté en raison de son état réversible. Avec des crèmes ou un peu d’eau micellaire il s’enlève facilement.

Cependant, lorsqu’une exposition sélective aux rayons UV est réalisée au moyen d’une photo, les choses changent. En effet, les dommages subis par la peau du visage en raison du bronzage ne sont pas réversibles et augmentent également le risque de blessures futures.

Contouring avec de la crème solaire

Cette modalité de contouring est une tendance dans les réseaux sociaux et a été promue comme un défi chez les adolescents.

La technique se base sur l’utilisation du bronzage naturel pour des zones spécifiques que vous souhaitez assombrir, grâce à la non-application de crème solaire sur celles-ci. Au contraire, les zones qui doivent être dégagées sont recouvertes de ces écrans.

Plus précisément, des crèmes à haute protection solaire sont placées sur les pommettes supérieures, la cloison nasale, le menton, les sourcils, le contour des yeux et la bouche. Le reste de la peau du visage est laissé à découvert pour s’assombrir au soleil.

Il existe d’autres méthodes plus saines qui proposent l’utilisation d’un écran solaire avec des filtres élevés (SPF 50 ou plus) dans les zones mentionnées et un avec moins de protection pour tout le reste.

Adolescente appliquant de la crème solaire sur son visage pour traiter les marques d'acné juvénile.

Comment cette tendance est-elle née?

Bien que l’on pense que l’auteur intellectuel de cette technique est le maquilleur de Beyoncé, la vérité est que cette pratique a atteint sa plus grande popularité avec les publications d’Eli Withrow, via son compte TikTok.

Quoi qu’il en soit, les deux favorisent l’utilisation d’un écran solaire à filtre élevé sur l’ensemble du visage, puis délimitent les détails et les traits du visage avec un écran solaire à filtre inférieur.

La vidéo publiée par Withrow a réussi à obtenir plus de 13 millions de vues en l’espace d’un an. La propagation de ce défi l’a rendu incomprise. Puis de nombreux jeunes choisissent de ne pas appliquer de crème solaire sur l’ensemble du visage.

Il existe une autre variante de cette technique de contouring crème solaire qui sublime les abdominaux à travers le même concept. Un écran solaire est appliqué sur les régions à éclairer (celles qui ont plus de volume) et les zones plus profondes bronzent.

Les risques du contouring avec crème solaire

Les vidéos d’influenceurs bien connus sont devenues virales, avec des millions de vues à travers le monde. Cela encourage leurs abonnés à les copier et à recréer lesdits effets.

Cependant, il est déconseillé de pratiquer cette technique. En effet, elle peut entraîner des conséquences graves sur la peau et la santé, telles que:

  • Brûlures cutanées.
  • Apparition de lentigines ou taches solaires.
  • Photo vieillissement prématuré et prédisposition aux rides.
  • Perte d’élasticité de la peau.
  • Risque accru de cancer de la peau.

En tant que dermatologue, ma recommandation est d’éviter de réaliser cette pratique de contouring avec de la crème solaire, mais de manière classique avec du maquillage.

Recommandations de l’OMS

L’Organisation Mondiale de la Santé souligne les conséquences négatives de l’exposition au soleil sans protection. Parmi elles, les cataractes, les coups de soleil, les carcinomes cutanés ou encore le mélanome cutané malin.

Ainsi, elle propose quelques mesures simples pour profiter du soleil de manière responsable et saine :

  • Se protéger du soleil avec des chapeaux et des casquettes.
  • Réduire l’exposition au soleil de 10h à 15h.
  • Utiliser des vêtements avec un écran solaire.
  • Connaître l’indice UV du jour.
  • Utiliser un écran solaire tous les jours.
  • Opter pour l’ombre chaque fois que possible.

Le bronzage n’est rien de plus que la manifestation cutanée des dommages causés par les rayons ultraviolets.

Une jeune femme qui s'applique de la crème solaire sur la plage.

Le contouring avec de la crème solaire: à éviter!

La peau a de la mémoire et tout ce que nous lui faisons depuis la jeunesse aura des effets à long terme. Les dommages causés par le soleil sont cumulatifs. En effet, des manifestations malignes peuvent apparaître plusieurs années plus tard.

Par conséquent, il est nécessaire d’éviter cette tendance dangereuse qui expose la surface de la peau à certains dangers facilement évitables. La crème solaire doit toujours s’appliquer sur toutes les peaux exposées aux rayons du soleil et sans exception.

Cela pourrait vous intéresser ...
Coups de soleil pendant la grossesse : que faire et comment les traiter
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Coups de soleil pendant la grossesse : que faire et comment les traiter

Les coups de soleil pendant la grossesse peuvent être dangereux, tant pour le bébé que pour la mère. Apprenez-en plus ici.



  • Calzavara-Pinton P, Ortel B, Venturini M. Non-melanoma skin cancer, sun exposure and sun protection. G Ital Dermatol Venereol. 2015 Aug;150(4):369-78. Epub 2015 Jul 17. PMID: 26186380.
  • Kennedy C, Bajdik CD, Willemze R, De Gruijl FR, Bouwes Bavinck JN; Leiden Skin Cancer Study. The influence of painful sunburns and lifetime sun exposure on the risk of actinic keratoses, seborrheic warts, melanocytic nevi, atypical nevi, and skin cancer. J Invest Dermatol. 2003 Jun;120(6):1087-93. doi: 10.1046/j.1523-1747.2003.12246.x. PMID: 12787139.
  • Moan J, Grigalavicius M, Baturaite Z, Dahlback A, Juzeniene A. The relationship between UV exposure and incidence of skin cancer. Photodermatol Photoimmunol Photomed. 2015 Jan;31(1):26-35. doi: 10.1111/phpp.12139. Epub 2014 Oct 13. PMID: 25213656.