Les aliments les plus allergènes pour les enfants

Les aliments les plus allergènes chez les enfants sont ceux qui peuvent causer des réactions inconfortables, voire dangereuses...
Les aliments les plus allergènes pour les enfants

Dernière mise à jour : 03 mars, 2023

Les allergies alimentaires sont devenues un véritable problème de santé publique. Non seulement à cause de l’impact qu’elles ont sur le bien-être de l’enfant, mais aussi à cause de l’effet sur leur qualité de vie et celle de la famille. Leur prévalence varie entre 4 et 8 %, avec une tendance à la hausse. Dans cet article, nous vous donnons une liste des aliments les plus allergènes pour les enfants afin que vous puissiez prendre des décisions quant à leur consommation.

Une allergie grave peut déclencher une anaphylaxie et mettre la vie de l’enfant en danger. La meilleure action est donc la prévention.

Qu’est-ce qu’une allergie alimentaire?

L’allergie alimentaire se définit comme une réponse de défense de l’organisme en présence de substances considérées comme envahissantes par nos anticorps. Ces substances se trouvent dans les aliments. La réaction peut apparaître 30 à 60 minutes après avoir mangé la nourriture et les symptômes bénins sont des démangeaisons, de l’urticaire sur la peau et les lèvres, des yeux gonflés et de la toux, entre autres. Certaines allergies provoquent également des vomissements ou des diarrhées chez les jeunes enfants.

Les symptômes les plus graves comprennent une pression artérielle basse, des évanouissements et un essoufflement. De son côté, l’anaphylaxie est la réaction la plus extrême et la plus redoutée, puisqu’elle met l’enfant en danger vital. Pour l’éviter, vous devez toujours avoir sur vous une injection d’adrénaline prescrite par votre pédiatre ou votre allergologue.

Connaître les aliments les plus allergènes pour les enfants

Certains aliments qui semblent inoffensifs présentent un risque pour la santé des enfants. Voici donc les aliments les plus allergènes. Tenez-en compte lorsque vous les introduisez pour la première fois dans l’alimentation de votre petit.

1. Le lait de vache

L’Association espagnole de pédiatrie rapporte que l’allergie alimentaire la plus fréquente au cours de la première année de vie est au lait de vache. Cela se produit parce que les anticorps du bébé, appelés immunoglobulines E (IgE), réagissent généralement par erreur aux protéines de cet aliment. En outre, elle peut également se produire par d’autres mécanismes du système immunitaire.

L’allergie génère une rougeur de la peau, elle peut se propager dans tout le corps et un gonflement des lèvres, des paupières et des oreilles peut apparaître. Dans certains cas, elle se manifeste par des vomissements et de la diarrhée. Mais le soi-disant choc anaphylactique, qui se produit avec une détresse respiratoire sévère et d’autres symptômes, est le plus dangereux.

Une jeune fille qui boit du lait.

2. Œuf de poule

L’œuf de poule contient tous les acides aminés essentiels. C’est pourquoi il est classé comme référence nutritionnelle. Cependant, pour certains enfants, cela peut ne pas être aussi bénéfique, car il est considéré par un magazine spécialisé comme la cause la plus fréquente d’allergies alimentaires. Le blanc est plus allergisant que le jaune et ses principales protéines impliquées sont l’ovomucoïde et l’ovalbumine.

Les symptômes apparaissent immédiatement ou une heure après l’avoir consommé. Il peut y avoir des démangeaisons dans la bouche ou la gorge et des taches rouges. Les vomissements, la diarrhée et les difficultés respiratoires apparaissent comme les symptômes les plus graves.

3. Poisson

Le poisson se classe au troisième rang pour l’incidence des allergies après le lait et les œufs. Dans ce cas, l’allergie est courante au cours de la première ou des deux premières années de la vie et peut durer éternellement, contrairement aux aliments mentionnés ci-dessus. Le déclencheur peut provenir de l’ingestion, du contact ou même de l’ingestion de ses vapeurs. La protéine impliquée, appelée paralbumine, est très stable à la chaleur, de sorte que la cuisson ne peut pas l’éliminer.

Selon le magazine Integral Pediatrics, les poissons les plus associés aux symptômes allergiques sont le merlu, le merlan bleu, le coq et, moins fréquemment, la bonite, le maquereau et le thon.

Les symptômes sont similaires à ceux d’autres protéines animales. Ainsi, ils se manifestent par des démangeaisons, des rougeurs autour de la bouche, un gonflement des yeux, des lèvres et des oreilles, des éternuements, des vomissements, de la diarrhée et, moins fréquemment, de l’asthme.

4. Crustacés et fruits de mer, des aliments allergènes pour les enfants

L’allergie aux fruits de mer est plus élevée chez les adultes que chez les enfants. C’est la cause de 4 à 6,5% de toutes les allergies dans la population infantile. Dans tous les cas, ce n’est pas parce qu’ils sont allergiques au poisson qu’ils sont également allergiques à ce groupe. Une protéine connue sous le nom de tropomyosine est la cause de la réaction et la crevette est le crustacé le plus impliqué dans l’état allergique. En outre, elle est présents dans d’autres crustacés et fruits de mer.

En général, il s’agit d’une allergie persistante et d’une cause d’anaphylaxie. Les enfants peuvent présenter de la toux, des douleurs abdominales, de la diarrhée, des vomissements, des démangeaisons, l’apparition d’urticaire et des difficultés respiratoires, entre autres.

5. Fruits secs

Les fruits secs se distinguent par leur excellente valeur nutritionnelle et pour être une source de protéines, de graisses saines, de fibres, d’antioxydants et de minéraux. Mais ils sont également de garde chez les enfants plus âgés, puisqu’après 3 ans ils peuvent provoquer des allergies. Chez les jeunes enfants, la réaction se produit avec une seule noix, c’est donc l’un des aliments les plus allergènes.

Dans les pays anglo-saxons, ce sont les cacahuètes qui provoquent le plus de réactions. Tandis qu’en Europe, ce sont les noisettes. En outre, cela peut se produire avec des noix et des amandes. Ces aliments ont un grand pouvoir allergène, car ils sont stables à la chaleur et aux processus digestifs. Il est donc judicieux de vérifier les étiquettes des produits avant de les consommer.

Les réactions apparaissent presque immédiatement et sont intenses. En effet, les enfants présentent des démangeaisons dans le corps, une conjonctivite, une inflammation de la gorge et de la langue, ainsi que des problèmes respiratoires et digestifs.

Un enfant qui refuse les cacahuètes;

6. Légumineuses, des aliments allergènes pour les enfants

Les légumineuses sont la source de protéines la plus importante dans les légumes. Les plus incriminées en termes d’allergies dans les pays anglo-saxons sont le soja et l’arachide. Mais, dans les pays asiatiques ou les régimes méditerranéens, la réaction se produit avec les lentilles, les pois chiches et les pois. Les réactions présentent des démangeaisons dans différentes parties du corps, des problèmes respiratoires, une pression artérielle basse et des vomissements.

7. Céréales

Les céréales sont la principale source d’énergie. Cependant, les allergies à ces aliments sont l’une des causes les plus fréquentes aux États-Unis. La sensibilisation à ce groupe s’estompe généralement avec l’âge.

La réaction allergique au blé est parfois confondue avec la maladie cœliaque. Celle-ci diffère en ce que l’allergie est une réaction des défenses de l’organisme aux protéines de blé, tandis que dans la maladie cœliaque, une protéine spécifique, le gluten, provoque d’autres types de réactions du système immunitaire.

Il est important de vérifier les étiquettes des produits. Car le blé peut être présent dans de nombreux aliments, comme la crème glacée, la sauce soya ou les saucisses. Quant aux symptômes, ils sont similaires à ceux des autres allergies alimentaires : démangeaisons, vomissements, diarrhée, douleurs abdominales, difficulté à respirer et anaphylaxie.

Aliments allergènes chez les enfants: Considérations finales

Il faut être très prudent avec les aliments les plus allergènes pour nos enfants. Au début de l’alimentation complémentaire, après 6 mois, les aliments qui figurent sur cette liste doivent être introduits progressivement. De plus, les instructions du spécialiste doivent toujours être suivies. Heureusement, les allergies aux œufs, au lait, au blé et au soja disparaissent à l’âge de 5 ans. En revanche, les allergies aux arachides, fruits secs et crustacés persistent dans le temps.

Enfin, quand l’enfant n’est pas à la maison, ses soignants doivent être avertis de l’allergie et des aliments à éviter. De plus, la lecture des étiquettes des produits est essentielle. Si votre enfant souffre d’une allergie alimentaire, pensez donc à emporter partout avec vous deux auto-injecteurs d’adrénaline et faites attention à certains aliments.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment prévenir les allergies chez les enfants?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Comment prévenir les allergies chez les enfants?

Les allergies sont fréquentes chez les enfants..En particulier à certaines saisons de l'année. Comment les prévenir ou réduire les symptômes?




Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.