L’alimentation des enfants atteints de la maladie coeliaque

3 août 2019
La maladie cœliaque touche une grande partie de la population, raison pour laquelle il est important de connaître les solutions au niveau de l'alimentation.

Connaître la prise en charge de la maladie cœliaque est la meilleure stratégie pour éviter les symptômes liés à la pathologie. Par conséquent, dans cet article, nous vous disons tout ce que vous devez savoir à ce sujet.

Qu’est-ce que la maladie coeliaque ?

La maladie cœliaque est une altération systémique de nature auto-immune déclenchée par la consommation de gluten chez des personnes présentant une prédisposition génétique.

Qu’est-ce que le gluten et pourquoi provoque-t-il des effets indésirables ?

Le gluten est une protéine complexe, formée par les prolamines, que l’on trouve dans les céréales telles que le blé, l’orge, l’épeautre et le seigle. De plus, la farine d’avoine affecte également certaines personnes, bien qu’elle ne contienne pas cette protéine.

Ces prolamines (fragments de gluten) se subdivisent en gliadines et gluténines et sont à l’origine de la toxicité. En effet, la réaction indésirable se produit parce que le système immunitaire des personnes cœliaques pour détecter ces substances provoque une réaction inflammatoire qui endommage les villosités qui recouvrent les parois intestinales.

Le résultat de cette inflammation est un défaut d’absorption des nutriments au niveau du tube digestif. De plus, cela peut avoir un impact clinique et fonctionnel possible en fonction de l’âge et de la situation physiopathologique de la personne.

A quel âge survient la maladie coeliaque ?

La maladie cœliaque peut survenir à tout âge et durer toute la vie. En ce qui concerne l’âge du diagnostic, il existe deux pics où le nombre de cas augmente. En effet, chez les enfants de 1 à 3 ans et chez les adultes entre 30 et 50 ans. Cependant, nous pouvons parler de prévalence chez les enfants car on estime qu’en Espagne, elle touche 1 enfant sur 118.

Une petite fille qui mange son goûter

Quels sont les symptômes cliniques ?

Selon l’âge de l’individu, les manifestations cliniques sont variables. Voici un tableau qui présente les principaux symptômes et signes qui apparaissent généralement en fonction du groupe d’âge :

Chez les enfants

Les symptômes :

  • Diarrhée
  • Anorexie
  • Vomissements
  • Irritabilité
  • Apathie
  • Introversion
  • Tristesse

Les signes :

  • Malnutrition
  • Distension abdominale
  • Hypotrophie musculaire
  • Retard de croissance staturo-pondérale
  • Anémie

Chez les adolescents :

Les symptômes

  • Fréquemment asymptomatique
  • Douleur abdominale
  • Arthralgie
  • Ménarche retardée
  • Irrégularités menstruelles
  • Constipation
  • Intestin paresseux

Les signes :

  • Aphtes
  • Hypoplasie de l’émail
  • Distension abdominale
  • Faiblesse musculaire
  • Arthrite, ostéopénie
  • Kératose folliculaire
  • Anémie

Traitement de la maladie coeliaque

Pour éviter les manifestations gênantes de cette pathologie, le seul traitement fiable et efficace à ce jour est le suivi d’un régime sans gluten.

En effet, avec un régime alimentaire ne contenant pas de traces de cette protéine, l’amélioration des symptômes peut s’obtenir après environ deux semaines. En outre, environ deux ans après le suivi, une récupération des villosités intestinales pourrait éventuellement se produire.

Comme point positif de l’apparition précoce de la maladie, nous pouvons souligner que les enfants ont tendance à accepter, à respecter et à s’adapter au régime de manière plus simple et meilleure que les adolescents et les adultes, à condition que les parents assument cette tâche de manière responsable.

Découvrez-en davantage sur la maladie coeliaque

C’est pourquoi il convient de souligner l’intérêt d’établir de bonnes habitudes alimentaires chez les enfants, en particulier chez ceux qui présentent une pathologie directement liée à l’alimentation.

Les recommandations nutritionnelles

Nous verrons ensuite les recommandations nutritionnelles de base à prendre en compte dans l’alimentation des enfants atteints de la maladie cœliaque :

  • Ne consommez aucun produit à base de céréales contenant du gluten : blé, orge, seigle et épeautre.
  • Méfiez-vous des produits transformés. De nombreux aliments ultra-transformés peuvent contenir de la farine ou d’autres substances contenant du gluten, même s’ils ne semblent pas à l’œil nu. Les éviter est la meilleure stratégie.
  • Apprenez à décrypter les étiquettes des aliments.
  • Soyez prudent dans la cuisine pour éviter la contamination croisée. N’utilisez pas les mêmes ustensiles que ceux utilisés pour préparer des aliments avec gluten, n’utilisez pas la même huile de friture, etc.
  • Dans les restaurants, assurez-vous qu’ils ont des plats sans gluten et qu’ils respectent les normes d’hygiène correspondantes pour éviter toute contamination croisée.
  • Trouvez des alternatives aux céréales courantes. Par exemple, l’amarante, le quinoa, le maïs, le mil, le sorgho et le sarrasin.
  • En cas d’intolérance au lactose, inclure des produits laitiers sans lactose ou leurs analogues végétaux.
  • Assurez un apport correct en vitamines et en minéraux en ingérant des fruits, des légumes et des légumineuses.

Enfin, il est nécessaire de souligner l’importance de voir un professionnel qui facilite la gestion de la maladie. Afin que cela ne représente aucun frein dans le développement de l’enfant, physiquement et socialement.

  • Polanco I. (2015). Actualización en enfermedad celíaca: diagnóstico y actuación clínica y dietética. Nutrición Clínica en Medicina.
  • Rodríguez L. (2010). Enfermedad celiaca. IT Sist Nac Salud. 2 (34): 49-59
  • Catassi C. (2018). El mapamundi de la enfermedad celíaca [Internet]. Drschaer-institute.com.
  • Polanco I, Ribes C. Enfermedad Celiaca. (2010). In Acuña MD, Franch M, Calvo C, Bedate P, Medina E. Protocolos diagnóstico-terapéuticos de Gastroenterología, Hepatología y Nutrición Pediátrica. Madrid: Ergón; 2010. p. 37-46.