Le traitement de l’asthme chez l’enfant

17 septembre 2019
Lorsque nous sommes confrontés à une crise d'asthme aiguë, la chose la plus importante est de traiter l'hypoxémie, qui est la diminution de la pression d'oxygène dans le sang.

L’asthme est l’une des maladies chroniques les plus courantes chez les enfants. Il s’agit d’un problème de santé publique qui s’aggrave depuis quelques années et qui entraîne la consommation de grandes quantités de médicaments. Par conséquent, dans cet article, nous allons nous pencher plus en profondeur sur le traitement de l’asthme chez les enfants.

Qu’est-ce que l’asthme ?

L’asthme, selon le IIIe Consensus international pédiatrique, est un trouble caractérisé par « une respiration sifflante récurrente et une toux permanente dans une situation où l’asthme est possible et d’autres maladies moins fréquentes ont été écartées« .

Les symptômes les plus courants d’un épisode d’asthme sont les suivants :

Le traitement de l’asthme chez l’enfant

Le traitement de l’asthme est habituellement divisé en deux grands blocs. D’une part, nous avons le traitement des crises aiguës. D’autre part, le traitement de fond chronique. Les principaux objectifs du traitement de l’asthme chez les enfants sont :

enfant utilisant un inhalateur

  • Réduire et essayer d’éliminer les symptômes chroniques.
  • Prévenir l’apparition de crises aiguës.
  • Éviter autant que possible l’usage de médicaments et leurs effets secondaires.

Les principaux médicaments utilisés dans le traitement de l’asthme chez les enfants sont :

  • Les bronchodilatateurs, pour soulager les symptômes.
  • Les anti-inflammatoires, pour contrôler la maladie.

Le traitement d’une crise d’asthme aiguë

Lorsque nous sommes confrontés à une crise aiguë, les objectifs du traitement changent. La chose la plus importante est de traiter l’hypoxémie, qui est la diminution de la pression d’oxygène dans le sang. En effet, il s’agit de la première évaluation réalisée habituellement chez un enfant qui présente une crise d’asthme.

L’évaluation de la pression partielle d’oxygène dans le sang artériel est effectuée à l’aide d’un oxymètre de pouls qui mesure la saturation en oxygène. Ainsi, en fonction du résultat obtenu, la crise peut être classée selon sa gravité :

  • Légère : saturation en O2 supérieure à 94 %.
  • Modéré : saturation en O2 entre 91 et 94 %.
  • Grave : saturation en O2 inférieure à 91 %.

On considère qu’il y a hypoxémie lorsque la pression partielle d’oxygène dans le sang artériel tombe en dessous de 91 %, ou 60 mmHg. Dans ces cas, l’enfant doit être dirigé vers le service des urgences. C’est aussi le cas lorsqu’il y a un risque de complications, des antécédents de risque élevé ou une absence de réponse au traitement.

En cas de crise aiguë, le traitement utilisé comme première option est l’inhalation de médicaments bêta-2-adrénergiques. Ils sont administrés à l’aide d’un système d’inhalateur pressurisé avec chambre ou nébuliseur. Le médicament le plus couramment utilisé est le salbutamol. D’autres options peuvent être le bromure d’ipratropium ou les corticostéroïdes.

Une fille utilisant de la ventoline

Chez tous les patients dont la saturation en oxygène est inférieure à 94 %, l’administration d’oxygène est nécessaire. Par conséquent, ils devraient être admis à l’hôpital pour une évaluation et un contrôle plus poussés.

Le traitement de fond

Lorsqu’on parle de traitement de fond chronique, il faut tenir compte de l’âge des enfants. En général, en dehors d’un traitement pharmacologique, on valorise l’option de l’immunothérapie. On met l’accent sur l’éducation à la prise en charge des maladies et des crises.

Dans le traitement de l’asthme chez les enfants, comme nous l’avons déjà dit, il est nécessaire d’éviter, autant que possible, la consommation chronique de médicaments. Nous devons commencer par un traitement de base qui, si nécessaire, peut être augmenté petit à petit.

Les médicaments les plus couramment utilisés comme traitement de fond de l’asthme sont les corticostéroïdes inhalés. Il s’agit, par exemple, du budésonide ou de la fluticasone. Il est important de contrôler les doses de stéroïdes pour éviter les effets secondaires indésirables. Si la dose doit être augmentée, il est souvent préférable de les combiner avec des bronchodilatateurs.

Il faut garder à l’esprit que, chez les enfants de moins de 3 ans, la plupart des épisodes d’asthme sont dus à des infections virales. Les symptômes disparaitront alors quel que soit le traitement. Il ne faut donc pas abuser de médicaments inutiles qui peuvent causer plus de tort que de bien.

  • Escribano Montaner, A., Ibero Iborra, M., Garde Garde, J., Gartner, S., Villa Asensi, J., & Pérez Frías, J. (2003). Protocolos terapéuticos en asma infantil. Protocolos Diagnóstico-terapéuticos AEP. Neumología y Alergia. Madrid: Asociación Española de Pediatría, 187-210.
  • Laita, J. C., Fernández, J. D. B., Montaner, A. E., Benítez, M. F., de la Rubia, S. G., Garde, J. G., … & Martínez, C. P. (2007, September). Consenso sobre tratamiento del asma en pediatría. In Anales de Pediatría (Vol. 67, No. 3, pp. 253-273). Elsevier Doyma.
  • de Arriba Méndez, S., Pellegrini Belinchón, J., Ortega Casanueva, C. (2016). Tratamiento del niño asmático. Pediatr Integral; XX (2): 94-102.