Les 3 problèmes dentaires les plus courants chez les enfants pendant l'été

Les maladies dentaires ne prennent pas de vacances et bon nombre d'entre elles apparaissent surtout pendant les mois d'été. Poursuivez votre lecture et découvrez comment prendre soin des dents de vos tout-petits cette saison.
Les 3 problèmes dentaires les plus courants chez les enfants pendant l'été

Dernière mise à jour : 16 avril, 2022

Les vacances, la chaleur, les longues journées et les loisirs à l’extérieur nous invitent à vivre des moments privilégiés. Mais il faut savoir que durant l’été, les enfants sont plus sensibles à certains problèmes dentaires.

La saison estivale nous prédispose à partir en voyage, à faire des excursions et à nous promener le long de la plage. Et, bien sûr, à profiter de la piscine, d’une cuisine délicieuse et même de quelques bêtises.

Mais certains changements de routine peuvent amener notre enfant à se retrouver avec une dent cassée ou un mal de dents. Pour cette raison, nous voulons vous fournir les informations nécessaires afin que vous puissiez être attentif à la santé bucco-dentaire de votre enfant et l’aider à passer de merveilleux moments pendant ses vacances.

Ci-dessous, nous vous expliquons les problèmes dentaires les plus courants dont souffrent les enfants pendant l’été et les mesures à prendre pour les éviter. Ne passez pas à côté !

1. La carie dentaire

La carie dentaire est l’une des maladies les plus courantes de l’enfance. Et aussi, l’un des problèmes dentaires des enfants qui a une plus grande incidence pendant l’été.

Le plus grand risque d’être atteint de cette pathologie à l’heure actuelle est lié aux changements d’hygiène et de routines de soins bucco-dentaires. Les petits s’habituent à d’autres horaires en vacances et, comme les adultes, ils ont tendance à négliger (voire oublier) le moment du brossage des dents.

Une mauvaise hygiène dentaire favorise l’accumulation de plaque dentaire sur les surfaces buccales. Et la plus grande quantité de bactéries dans la bouche provoque une plus grande production d’acide, qui est la substance responsable de la destruction des dents.

À ce problème s’ajoutent les changements d’alimentation durant l’été. En effet, le plus courant est que la consommation de sucreries, de glaces, de boissons gazeuses, de sandwichs et de snacks peu sains augmente. Cette augmentation de la consommation de sucres simples favorise davantage la prolifération des bactéries et la production d’acide.

Les caries commencent par des taches sur les dents et, si elles ne sont pas traitées à temps, la maladie détruit progressivement la dent : d’abord avec des trous puis avec des cassures et des chutes. Même aux stades les plus avancés, la carie peut affecter la pulpe dentaire et provoquer des douleurs et des infections plus profondes.

petite fille avec des bonbons gélifiés dans la bouche et les dents avec des caries
Les sucreries sont délicieuses, mais elles doivent être proposées avec modération et il faut assurer une bonne hygiène bucco-dentaire après leur consommation.

Que faire pour prévenir les caries en été ?

Pour éviter l’apparition de caries dans la bouche de vos enfants, il est indispensable de maintenir les moments d’hygiène bucco-dentaire. Faire du brossage des dents une activité amusante et familiale peut vous aider à ne pas sauter ce moment ou l’oublier en été.

Vous pouvez organiser des concours de brossage, proposer des jeux ou mettre de la musique pendant ce temps. Apprendre ensemble combien il y a de dents et à quoi sert chacune d’elles favorise également la compréhension de l’importance de leurs soins.

Il est également essentiel d’être prudent avec la nourriture. Le maintien d’une alimentation équilibrée, saine et variée pendant l’enfance favorise la santé générale de l’enfant. Et, bien sûr, cela aide ses dents à se développer correctement.

Être attentif à la consommation de sucres simples et de boissons gazeuses est également nécessaire. Il est vrai que les enfants peuvent se faire plaisir de temps en temps, mais les friandises ne doivent pas devenir le menu habituel des vacances.

Rechercher des alternatives de goûters frais et sains est une bonne idée. Les enfants peuvent être invités à participer à la préparation de leur repas, dans le cadre d’un loisir et d’un apprentissage d’habitudes saines.

2. Sensibilité dentaire

Un autre problème dentaire dont les enfants souffrent souvent pendant l’été est la sensibilité dentaire.

À cette époque de l’année, il y a un plus grand contraste de température entre la nourriture consommée et celle du corps lui-même. En effet, quand on a chaud, on préfère les aliments et boissons très froids.

La sensibilité dentaire est une sensation désagréable, intense, soudaine et momentanée sur les dents. On la perçoit comme une douleur soudaine sur la dent qui rend difficile le fait de manger normalement.

La cause de cet inconfort peut être l’usure de l’émail ou la rétractation des gencives, ce qui laisse les zones des racines nerveuses plus exposées. Chez les enfants, cela est généralement associé à une technique de brossage excessive ou très intense, à la présence de caries, de gingivites, à la consommation d’aliments et de boissons très acides, au bruxisme et à la présence de plombages.

Attention aux aliments froids

Une façon d’éviter ce problème consiste à limiter les boissons gazeuses, les boissons très acides et les fruits. Aussi, il faut faire attention à la consommation de glaces et d’aliments très froids, surtout si l’enfant se plaint en les mangeant.

Et, bien qu’il soit tentant d’avoir un verre d’eau froide rempli de glaçons lors d’une journée chaude, il est préférable de les laisser de côté. En effet, il est courant que les enfants les mâchent et aggravent la sensation, tout en courant le risque d’endommager et de se fracturer les dents.

Si le problème persiste, il conviendra de consulter un dentiste pédiatrique à votre retour de vacances pour évaluer l’état de la bouche. Comme nous vous l’avons dit, cette sensation est liée à la présence d’autres pathologies.

jeune fille orange yeux agrumes fond jaune
Les aliments et les boissons acides et très froids peuvent éveiller la sensibilité dentaire chez les enfants. Si vous remarquez que cela leur arrive, évitez ces aliments et consultez votre dentiste pédiatrique.

3. Traumatisme dentaire

L’été est une période optimale pour jouer dehors, courir, sauter et libérer beaucoup d’énergie. Parfois, ces moments de plaisir se terminent par des chutes et des coups qui peuvent affecter la bouche.

Les sports de contact, le chahut, les chutes de balançoires et/ou sur les bords des piscines sont souvent à l’origine de ces types d’accidents.

Se cogner au niveau de la bouche peut entraîner un large éventail de blessures :

  • Plaies et coupures dans les tissus mous.
  • Fractures des dents.
  • Mobilité de la dent touchée.
  • Changement de position de la dent vers l’intérieur, vers l’extérieur ou sur les côtés.
  • Sortie de la dent hors de la bouche.

Il est très important que les adultes transmettent de la tranquillité et du calme à l’enfant blessé, mais aussi qu’ils agissent rapidement et recherchent une aide professionnelle.

Quel que soit le type de blessure subie, il est préférable de contacter immédiatement le dentiste pédiatrique et de lui dire ce qui s’est passé. Ensuite, suivez ses conseils et rendez-vous le plus tôt possible en consultation, afin d’évaluer et de régler la situation.

Pour éviter ce type de problèmes dentaires chez les enfants, il est pratique qu’ils utilisent des protège-dents fabriqués sur mesure lors de la pratique sportive. De plus, il est essentiel que les adultes sachent quoi faire au cas où leurs enfants se cogneraient les dents.

Profiter en prenant soin de soi

L’été est une saison spéciale pour que les enfants s’amusent et passent de merveilleux moments, mais il ne faut pas reporter les soins de leur santé bucco-dentaire.

Maintenir des routines d’hygiène dentaire et contrôler leur alimentation est un bon moyen d’éviter les problèmes dentaires les plus courants. Profiter des vacances pour consulter le dentiste pédiatrique est également une bonne idée, car il est généralement plus facile d’obtenir des rendez-vous pendant cette période.

Profiter de l’été et éviter les problèmes dentaires chez les enfants, c’est possible. Avec des parents responsables qui prennent soin de leurs petits bouts, toute la famille pourra profiter de cette saison particulière sans subir de contretemps dans leur bouche.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment garder les dents des enfants en bonne santé
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Comment garder les dents des enfants en bonne santé

Garder les dents des enfants en bonne santé est la responsabilité des adultes. Dans cet article, nous vous donnons quelques conseils pour y parveni...



  • Cruz Maldonado, D. M. (2022). Hábitos alimenticios y su relación con la caries dental en niños de 0 a 14 años. Revisión de la literatura (Doctoral dissertation, Quito: Universidad de Los Hemisferios 2022).
  • Soria-Hernández, M. A., Molina, N., & Rodríguez, R. (2008). Hábitos de higiene bucal y su influencia sobre la frecuencia de caries dental. Acta pediátrica de México29(1), 21-24.
  • González Sanz, Á. M., González Nieto, B. A., & González Nieto, E. (2013). Salud dental: relación entre la caries dental y el consumo de alimentos. Nutrición hospitalaria28, 64-71.
  • Lorente, A. A., Cortés, O., Galera, M. D., Guzmán, S., & Canteras, J. (2016). Caries dental: influencia de los hábitos de higiene bucodental y de alimentación en niños en edad escolar. Acta pediátrica española74(10), 246-252.
  • Organización Mundial de la Salud. (‎2021)‎. Poner fin a la caries dental en la infancia: manual de aplicación de la OMS. Organización Mundial de la Salud. https://apps.who.int/iris/handle/10665/340445. Licencia: CC BY-NC-SA 3.0 IGO
  • Bonilla Merino, L. R. (2018). Manifestaciones clínicas asociadas al bruxismo (Bachelor’s thesis, Universidad de Guayaquil. Facultad Piloto de Odontología).
  • Sánchez, T. B., Avila, J. O. T., Segueo, M. S., & Gil, L. P. (2016). Traumatismos dentarios en niños y adolescentes. Correo Científico Médico de Holguín20(4), 741-756.
  • García Ballesta, C., Pérez Lajarín, L., & Castejón Navas, I. (2003). Prevalencia y etiología de los traumatismos dentales: Una revisión. RCOe8(2), 131-141.