Les troubles émotionnels chez les enfants

· 15 janvier 2019
La vie est remplie de conditions qui peuvent jouer en faveur ou contre notre bien-être. Les enfants ne font pas exception à cette règle. Leurs caractéristiques innées et celles de l'environnement dans lequel ils grandissent peuvent favoriser ou nuire à leur développement émotionnel. Quels sont les troubles émotionnels chez les enfants ? Comment les détecter ?

Les troubles émotionnels chez les enfants peuvent affecter leurs relations avec les autres, leur comportement et leur humeur. Les parents doivent être capables de détecter ces anomalies et trouver des solutions le plus vite possible. En effet, cela peut entraver le développement de l’enfant à plusieurs niveaux.

Ce type de problèmes n’est pas exclusif aux adultes. En raison de divers circonstances, qu’elles soient internes ou externes, les enfants sont touchés par des situations qui nuisent à leur santé émotionnelle.

Cela apparaît lorsque les émotions négatives ont un impact disproportionné sur la vie de l’enfant. Néanmoins, cela ne veut pas dire qu’il faut sous-estimer leur importance.

Les émotions négatives sont très marquantes pour les personnes. C’est à travers la peur que nous nous protégeons des menaces. Par la colère que nous nous défendons contre les attaques des autres et par l’adrénaline que nous augmentons nos capacités quand cela est nécessaire.

Les troubles émotionnels chez les enfants peuvent être très mauvais pour leur bien-être physique et psychologique. Par la suite, nous verrons comment les détecter et trouver des solutions.

Les troubles émotionnels les plus fréquents chez les enfants

Les troubles émotionnels les plus courants chez les enfants sont :

  • Manque d’empathie : dans ce cas, les enfants ne sont pas capables de reconnaître les émotions des autres. Par conséquent, ils ne remarquent pas si quelqu’un est triste, joyeux ou fâché. De plus, ils sont incapables de comprendre pourquoi ils se sentent ainsi.
  • Dépression : elle peut être la cause de plusieurs facteurs. Le comportement des enfants est considérablement modifié. Ainsi que leur humeur, leur rendement scolaire, leur réaction aux stimulus extérieurs et leur relation avec autrui.
  • Anxiété : bien qu’il s’agisse d’un mécanisme de défense face à une menace ou un danger, l’anxiété excessive ou lors de situations injustifiées peut entraîner de l’irritabilité, de la nervosité et de l’agitation. Par ailleurs, elle est souvent à l’origine d’autres troubles physiques, dont certains sont sérieux.
  • Intolérance à la frustration : il s’agit de l’impossibilité d’accepter les règles, les normes ou les situations qui ne leur conviennent pas. Elle s’exprime généralement par la colère et une conduite agressive.
  • Phobies : ce sont des peurs excessives. Certaines peuvent également être liées à des choses du quotidien (comme la pluie par exemple). Elles provoquent de grandes complications qui affectent la stabilité mentale et la vie sociale.
  • Trouble de panique : il s’agit d’images de peur intense accompagnées par des symptômes physiques réellement angoissants pour ceux qui en souffrent.
Les troubles émotionnels peuvent être d'origine interne ou externe.

Les causes les plus courantes des troubles émotionnels chez les enfants

Comme nous l’avons mentionné précédemment, il existe deux types de déclencheurs des troubles émotionnels chez les enfants :

Facteurs internes

Ceux-ci sont liés à la régulation émotionnelle propre à chaque être humain.

Certains facteurs pouvant déterminer une tendance à souffrir de troubles émotionnels sont : avoir un caractère trop fort. Être hautement introverti, souffrir de déficit de l’attention, d’insécurité ou d’erreurs dans le traitement de l’information.

« La vie est 10% de ce que vous expérimentez et 90% comment vous réagissez à cela »

Facteurs externes

L’environnement dans lequel grandit un enfant va déterminer en grande partie son développement. S’il naît dans une famille où il y a de la violence, de l’agressivité et de la négativité, sa stabilité émotionnelle sera affectée.

De même, l’environnement scolaire est tout aussi important. En effet, il représente son premier contact avec ses pairs dans le monde extérieur.

Il est donc extrêmement important qu’il n’y ait pas de situations d’abus ou de harcèlement. Les mauvaises relations avec les enseignants, le sentiment de ne pas être un membre apprécié de la communauté scolaire ainsi que le mauvais rendement à l’école peuvent également avoir une influence.

Comment détecter les troubles émotionnels chez les enfants ?

La première chose à prendre en compte est qu’un enfant ne viendra jamais nous dire : « Je souffre d’une faible estime de moi à cause des critiques de mes camarades ». Par conséquent, nous devons être attentifs à son comportement. Il s’agit du moyen par lequel il canalisera tous les sentiments refoulés.

Si l’enfant fait preuve de nervosité, comme se ronger les ongles, crier, casser des objets ou être agressif, cela peut être un indicateur. Tout comme certains symptômes physiques. Par exemple, la tachycardie, les nausées ou les tensions musculaires.

Les troubles émotionnels chez les enfants sont un moyen pour eux de canaliser tous les sentiments refoulés.

Faites également attention aux symptômes qui ne se manifestent pas. Si vous remarquez qu’il n’a pas confiance en ses aptitudes, qu’il affronte les difficultés avec une attitude négative, ou qu’il ne parvient pas normalement à communiquer avec les autres, vous devez essayer de découvrir ce qui se passe dans sa tête.

Conseils pour traiter les troubles émotionnels chez les enfants

Le meilleur conseil en cas de troubles émotionnels chez un enfant est de consulter un professionnel.

Un psychologue ou un psychiatre, par exemple, peuvent mettre en place un programme d’éducation émotionnelle pour lui apprendre à gérer les différents sentiments qui apparaissent selon les situations.

L’intelligence émotionnelle est l’arme clé pour combattre ce type de troubles.

Par ailleurs, nous devons être présents tout au long de son enfance. La meilleure manière d’aider les enfants est d’être compréhensifs, ouverts, prêts à transmettre des enseignements et des valeurs à tout moment.

Et surtout de leur montrer que nous sommes là pour eux quand ils sentent que quelque chose ne va pas bien.