La recherche d'identité à l'adolescence

L'établissement d'une identité personnelle est la tâche principale au cours de l'étape de l'adolescence. Apprenez-en plus dans cet article.
La recherche d'identité à l'adolescence

Dernière mise à jour : 26 mars, 2022

L’adolescence se caractérise par le fait d’être une période réservée à la réflexion sur soi. L’adolescent se demande qui il est et ce qu’il peut faire dans la vie. La recherche d’identité à l’adolescence est assurément l’une des tâches les plus importantes du cycle de la vie, et c’est la principale pendant cette période spécifique.

L’identité à l’adolescence, une étape du changement

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) définit l’adolescence comme la période vitale qui s’étend de 10 à 19 ans, au cours de laquelle apparaît une série de changements biologiques et psychiques qui aboutissent au passage de l’enfance à l’âge adulte. Autrement dit, c’est une étape de transition : l’individu n’est plus un enfant, mais il n’est pas non plus un adulte.

Pour sa part, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) comprend que l’adolescence est une étape complexe et qu’elle peut, à son tour, être subdivisée en adolescence précoce et tardive.

C’est au début, de 10 à 14 ans, que les changements les plus frappants auraient lieu : les changements biologiques. Et, plus tard, de 15 à 19 ans, la capacité de pensée analytique et réflexive se développe. Cependant, c’est lors de cette dernière période que la consommation d’alcool et de drogues est plus fréquente.

« Les gens disent souvent qu’ils ne se sont pas encore trouvés. Mais le soi n’est pas quelque chose que l’on trouve, c’est quelque chose que l’on crée. »

-Thomas Szasz-

L’adolescence est un fait socioculturel

Les courants anthropologiques et psychologiques et, en général, les sciences sociales, considèrent que l’adolescence n’est pas un fait universel (contrairement à ce qu’on appelle la puberté). L’adolescence est un concept jeune qui s’est formé à la suite de la prolongation de la cohabitation des enfants et des parents.

La recherche d'identité à l'adolescence.

En raison de l’importance accordée à l’éducation et à la formation de l’individu, la vie familiale se prolonge et, avec elle, l’indépendance économique et personnelle est retardée.

Cependant, ce n’est pas le cas dans toutes les cultures. Dans certaines parties du monde, de nombreux enfants doivent commencer à travailler à un âge précoce. De cette façon, ils accèdent directement au monde des adultes, sans possibilité de profiter de l’adolescence.

La recherche d’identité à l’adolescence comme tâche vitale

Selon la théorie du développement psychosocial d’Erikson, d’après laquelle la personnalité se développerait par étapes, l’adolescence correspond à la conformation de l’identité. Erikson a appelé cette étape « recherche d’identité vs dispersion des rôles » et elle coïncide avec la crise de l’adolescence.

La tâche principale de l’adolescence est, pour l’adolescent, d’acquérir un engagement identitaire du moi et, par conséquent, une augmentation de la confiance en son concept de soi. L’adolescent a besoin de confirmer que le regard qu’il porte sur lui-même est en continuité avec le passé et qu’en plus, il s’accorde avec la perception que les autres ont de lui.

Cependant, si l’adolescent n’y parvient pas, il peut se retrouver de l’autre côté de la balance et subir une dispersion des rôles. À l’adolescence, cette lutte intérieure de ne pas vraiment savoir qui nous sommes et de ne pas savoir si ce que nous pensons être correspond à l’opinion des autres peut provoquer de graves troubles anxieux.

Facteurs d’influence dans la recherche d’identité à l’adolescence

Bien sûr, la recherche d’identité est influencée par divers facteurs :

De son côté, le psychologue James Marcia, dans sa théorie des états identitaires, a défini quatre niveaux dans la conformation de l’identité, selon la présence ou l’absence d’engagement ou de crise :

  • Réalisation identitaire. Malgré la crise qu’il a subie pour retrouver son identité, l’adolescent exprime enfin un engagement par rapport aux décisions qu’il a prises, confirmant ladite identité.
  • Exclusion. Il s’engage dans son identité personnelle, mais il n’a pas connu de difficultés (c’est-à-dire de crise) puisqu’il a construit cette identité à travers les choix des autres.
  • Confusion identitaire. Il n’y a pas d’engagement, c’est-à-dire que l’adolescent ne se trouve pas ou n’accepte pas d’identité et ne se fixe pas d’objectifs, donc il n’y a pas non plus de crise.
  • Moratoire. Il n’a pas encore trouvé d’engagement, malgré la crise qu’il traverse, même s’il est concentré sur sa résolution.

L’implication des parents dans la recherche identitaire à l’adolescence

La littérature et le cinéma nous ont souvent montré l’éternelle rivalité des adolescents avec leurs parents, les raisons de la révélation étant le dépassement des limites voire la possible répression de leur manière d’être.

La recherche d'identité à l'adolescence.

Cependant, d’après les sciences sociales, on pense que les parents peuvent jouer un rôle très favorable lorsqu’il s’agit de façonner l’identité de l’adolescent. Par exemple, le fait que les parents acceptent les questions que leurs ados leur posent et soient flexibles face aux changements qu’ils vivent peut faciliter cette étape de transition.

La formation de l’identité : clé de l’adaptation sociale

Selon Shaffer, l’établissement d’une identité personnelle est essentiel pour le développement de la personnalité et, en fin de compte, pour l’apprentissage de comportements adaptatifs. Par conséquent, les adolescents qui acquièrent une identité personnelle s’adapteront mieux aux situations sociales, développeront leur confiance en eux, auront de meilleures relations et auront moins de problèmes de comportement.

Pour les adolescents, décider de quelles études et quelle profession choisir et, enfin, de quel chemin suivre dans la vie génère sans aucun doute une grande incertitude. En fin de compte, les choix et les décisions que nous prenons façonnent la façon dont nous sommes perçus. En effet, notre identité est consolidée non seulement par notre concept de soi, mais aussi par la façon dont les autres nous voient.

Pour cette raison, les adolescents doivent savoir se connaître et, ainsi, découvrir ce qu’ils aiment, leurs intérêts, leurs désirs, leur façon d’être dans le monde pour, in fine, façonner leur identité.

Cela pourrait vous intéresser ...
Développement de l’identité sexuelle de l’enfant
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Développement de l’identité sexuelle de l’enfant

A partir de trois ans, le développement de l'identité sexuelle commence chez l'enfant..Comment les accompagner dans ce processus parfois difficile?