La maîtrise de soi chez les enfants

22 décembre, 2018
Des enfants nerveux, agités, des frères qui se disputent et d’autres situations similaires à la maison. Pour toutes ces raisons, il est important de promouvoir la maîtrise de soi chez les enfants.

Le but est de réfléchir et de réguler les impulsions. La maîtrise de soi chez les enfants s’obtient avec patience et persévérance. Le résultat sera un enfant avec une meilleure disposition à faire face à l’adversité et des parents calmes et satisfaits.

Comment faire face à la rébellion ou à la crise ?

Lorsque la docilité commence à céder le pas à l’autonomie, des signes de rébellion apparaissent. Si ces manifestations ne disparaissent pas d’elles-mêmes, nous devrons agir. Apprendre à l’enfant à réguler ses émotions permettra d’éviter de futurs comportements de désobéissance permanente.

Techniques pour parvenir à la maîtrise de soi chez les enfants

La maturation neurologique chez l’enfant commence après six ans. À ce moment, il commence à développer des compétences cognitives pour se maîtriser. Un bon enseignement peut faire ressortir les bonnes stratégies pour contrôler les impulsions destructives et canaliser les émotions.

Un volcan sans éruption

Lorsque l’enfant est sur le point d’exploser, la technique du volcan aidera à le calmer. Cela consiste à lui apprendre à visualiser son intérieur comme un volcan, avec toute sa force et son énergie. Quand il éclate tout devient incontrôlable. L’enfant doit associer la colère ou la rage à de la lave chaude.

maîtrise de soi chez les enfants

L’idée est que vous pouvez vous arrêter avant d’atteindre le point d’éruption. Vous devez accompagner cela d’une profonde respiration et de la répétition des ordres internes qui l’encouragent à se calmer.

Le feu rouge

Avec des cartes des trois couleurs l’enfant peut apprendre à analyser son comportement. Le feu rouge apparaît au moment où la situation est sur le point de devenir incontrôlable. Les phrases correctes sont :

  • Feu rouge : stop, calme-toi, réfléchis avant d’agir.
  • Le feu jaune : pense aux solutions ou aux conséquences.
  • Feu vert : vas-y, mettez en pratique la meilleure solution.

Patience, apprendre à attendre

Les enfants doivent apprendre à attendre. La patience est fondamentale pour parvenir à la maîtrise de soi chez les enfants . La maîtrise de soi augmente les chances de réussite.

On peut aussi leur apprendre que, en comptant jusqu’à dix, la colère disparaîtra. Une autre option consiste à l’éloigner de ce qui le gêne jusqu’à ce qu’il retrouve son calme.

La réflexion

Atteindre une plus grande maîtrise de soi chez les enfants implique de leur apprendre à réfléchir. Grâce à la langue, on peut analyser, planifier et mieux comprendre l’environnement et prendre des décisions. C’est une stratégie post-conflit. En effet, dans l’effervescence du moment, elle n’a aucun effet.

Les parents, le meilleur exemple

Si nous comprenons que les enfants voient en leurs parents le meilleur modèle, prêcher par l’exemple est d’une importance vitale.

La mémoire des réactions émotionnelles des adultes peut influencer le comportement des enfants. Elle va également avoir une influence sur leur gestion de la frustration.

Les comportements positifs doivent caractériser les adultes en situation de stress, de fatigue et de détresse. Il est conseillé qu’ils expriment leurs sentiments, qu’ils respirent profondément et qu’ils comptent jusqu’à 10 avant de réagir.

De plus, les parents peuvent faire du sport avec leurs enfants pour canaliser leurs émotions négatives.

Apprendre d’une erreur

Éviter la souffrance des enfants est l’aspiration de tout bon parent. Cependant, parfois, cela peut être une erreur. Un enfant ne peut pas grandir sans éprouver de la frustration.

Cependant, on vous conseille de ne pas trop choyer un enfant, car cela peut générer en eux une incapacité à faire face aux défis futurs.

maîtrise de soi chez les enfants

Pour parvenir à une maîtrise de soi chez les enfants, l’idéal est de les encourager à canaliser leurs frustrations.

Certaines phrases aident : “Que penses-tu si nous commençons par le plus facile ?” “Dans quelle partie as-tu besoin de mon aide ?” “Que peux-tu faire pour toi-même ?” Une autre phrase très efficace est : “Reposons-nous et réessayons plus tard une nouvelle fois”.

Place au calme

Dans la maison ou dans la classe, on peut aménager un endroit spécial où l’enfant peut aller s’il a besoin de se calmer. Il doit y avoir des livres, des jouets, des feuilles, de la peinture, un tableau ou tout autre élément qui l’aide à se sentir en paix.

Balles anti-stress

Ces éléments fonctionnent avec les adultes, mais aussi avec les enfants. Surtout s’ils les construisent eux-mêmes. Seul un ballon épais rempli de graines pour oiseaux ou de riz est nécessaire. La seule contrainte est que la balle doit tenir dans la main de l’enfant.

  • Bisquerra, R. (2011). Educación emocional. Propuestas para educadores y familias. Bilbao: Desclée de Brower. http://otrasvoceseneducacion.org/wp-content/uploads/2019/04/Educación-Emocional.-Propuestas-para-educadores-y-familias-Rafael-Bisquerra-Alzina-2.pdf
  • Fernández-Berrocal, P., & Pacheco, N. E. (2002). La inteligencia emocional como una habilidad esencial en la escuela. Revista Iberoamericana de educación, 29(1), 1-6.
  • Goleman, D. (2010). La práctica de la inteligencia emocional. Editorial Kairós.
  • López, M. (2008). La integración de las habilidades sociales en la escuela como estrategia para la salud emocional. Psicología sin fronteras: revista electrónica de intervención psicosocial y psicología comunitaria, 3(1), 16-19.
  • Shapiro, L. E. (2002). La salud emocional de los niños (Vol. 16). Edaf.