L'intelligence sociale chez les enfants

03 décembre, 2020
Qu'est-ce que l'intelligence sociale ? Comment les enfants l'acquièrent-ils ? Quelle importance a-t-elle dans le développement infantile ? Nous allons dès maintenant répondre à ces questions.

Selon Daniel Goleman, psychologue et écrivain mondialement reconnu, l’intelligence émotionnelle est « la capacité à reconnaître ses propres sentiments et ceux des autres, à se motiver soi-même et à gérer les relations de façon adéquate ».

Ainsi, ce type d’intelligence peut se diviser en deux autres : l’intelligence intrapersonnelle et l’intelligence sociale ou interpersonnelle. Nous allons, au fil de cet article, vous parler de ce deuxième type et de la façon dont il se développe au moment de l’enfance.

Pour commencer, vous devez savoir que l’intelligence sociale fait référence à la capacité à se lier efficacement à d’autres personnes, en comprenant leurs intentions, leurs motivations et leurs désirs. Il s’agit de faire preuve d’empathie et de mettre en pratique certaines habiletés sociales afin d’établir des relations sociales saines.

« L’empathie et les habiletés sociales représentent l’intelligence sociale, la partie interpersonnelle de l’intelligence émotionnelle. C’est pour cela qu’elles se ressemblent. »

– Daniel Goleman –

Un groupe d'enfants amis.

L’intelligence sociale chez les enfants

Les enfants commencent à développer l’intelligence sociale dès leur naissance, le noyau familial étant leur premier agent de socialisation. Au début, les bébés interagissent de façon constante avec leurs principaux tuteurs, qui sont généralement leurs parents, pour satisfaire leurs besoins de base.

Petit à petit, cette relation devient de plus en plus complexe. L’environnement familial devient essentiel pour l’éducation et le développement optimal des petits.

Ainsi, la famille a pour fonction de fournir des normes émotionnelles appropriées, des valeurs, des exemples de comportement, etc. Tout cela dans un climat de cohabitation positive où la communication, l’affection et le respect mutuel priment.

En outre, l’école doit aussi se charger de travailler des aspects émotionnels et sociaux avec les enfants, en leur inculquant, de façon pratique, des habiletés pour se lier, collaborer et coopérer avec leurs pairs.

Il ne faut pas oublier que l’école et la famille sont les deux premiers contextes sociaux dans lesquels les enfants établiront des liens. Par conséquent, ces deux contextes ont une position privilégiée au moment de favoriser le développement de l’intelligence sociale des enfants. 

Compétences sociales que les enfants doivent apprendre

Au cours de leur enfance, les enfants doivent acquérir différentes compétences liées à l’intelligence sociale. Certaines des plus importantes sont les suivantes :

  • Avoir la capacité de partager des émotions, des sentiments, des pensées, des opinions et des croyances avec d’autres personnes.
  • Développer des habiletés de communication.
  • Apprendre à mettre en pratique l’écoute active.
  • Connaître les règles et les normes sociales.
  • Avoir la capacité de comprendre les émotions des autres.
  • Être capables de s’adapter aux différentes situations sociales de la vie quotidienne.
  • Développer l’auto-régulation et l’auto-contrôle du comportement.
  • Savoir identifier les conflits et les affronter de façon adéquate.
  • Avoir la capacité d’anticiper les attitudes et les comportements des autres.

L’importance du développement de l’intelligence sociale au moment de l’enfance

Selon l’institutrice en école primaire Lidia Guevara Gómez, les enfants qui développent une haute intelligence émotionnelle et, par conséquent, ont un fort degré d’intelligence sociale, ont :

  • Plus d’amis.
  • Une plus grande prédisposition à apprendre.
  • Moins de problèmes de comportement.
  • Une plus grande sécurité et confiance en soi.
  • Une estime de soi positive.
  • Plus d’empathie.
  • Une plus grande capacité de résilience.
  • De meilleures ressources pour résoudre des conflits.
  • De plus faibles chances d’avoir recours à des comportements autodestructeurs (drogues, alcool, etc.).
  • Une plus grande capacité à contrôler leurs impulsions.
Des enfants qui jouent.

En définitive, comme l’affirme encore une fois Daniel Goleman :

« Plus votre intelligence sociale sera développée, plus vous serez heureux et fort et plus vous aurez des relations personnelles de qualité. »

On peut donc dire que l’intelligence sociale est aussi importante pour le développement complet des petits que n’importe quel autre type de capacité cognitiveIl faut donc lui accorder toute l’importance qu’elle mérite, en essayant de veiller, tout au long de l’enfance des petits, à tout ce qui est lié aux aspects émotionnels et affectifs.

En fin de compte, l’être humain est social par nature et a un besoin inné d’interagir avec d’autres personnes. Il est donc logique de penser que les enfants doivent acquérir certaines compétences sociales le plus tôt possible afin de pouvoir se lier adéquatement et de profiter de ces relations.

  • Guevara-Gómez; L. (2011). La inteligencia emocional. Innovación y Experiencias Educativas, (12).
  • Gutiérrez-Corredor, A. B. (2010). Cómo favorecer el desarrollo social en los niños y niñas. Innovación y Experiencias Educativas, (35).