Je suis une mère fière de son enfant et il en sera toujours ainsi

Être mère est une chose qui change la vie de toute femme. En fait, une phrase que l'on entend très souvent est « Je suis une mère fière de son enfant et ce sera toujours comme cela ».
Je suis une mère fière de son enfant et il en sera toujours ainsi

Dernière mise à jour : 20 février, 2022

Vous êtes une mère fière de votre enfant. Il fait partie de vous et vous l’aimerez pour tout ce qu’il fera, à chaque pas qu’il effectuera. Vous êtes aussi fière de vous-même pour avoir découvert à quel point vous êtes forte, pour avoir transformé vos faiblesses vos forces.

On dit souvent que l’arrivée d’un enfant change complètement notre vie. Cependant, plus que changer, cela nous met à l’épreuve. Cela vous oblige, en tant que mère, en tant que père, à toujours donner le meilleur de vous-même. Ainsi, être fier d’un enfant, c’est aussi se sentir bien dans sa peau. Parce que nous le faisons correctement.

Néanmoins, il y a un aspect dont nous devons tenir compte. Il est important de montrer à votre fils ou à votre fille que vous êtes vraiment fier de qui ils sont, d’être vos enfants. Simplement parce qu’ils sont eux-mêmes. Parfois, nous commettons l’erreur de ne renforcer que les comportements que nous jugeons appropriés. S’ils nous obéissent, s’ils font leur lit, s’ils disent « bonjour », s’ils ont de bonnes notes…

Tout cela est positif, cela ne fait aucun doute. Cependant, chaque enfant a besoin de se sentir aimé dans n’importe quelle situation, pas seulement « quand il fait quelque chose de bien ». Notre enfant n’a pas besoin d’obtenir un 10 en mathématiques pour nous rendre fiers. Il lui suffit de sourire, de vous demander un câlin, de les voir jouer en étant heureux…

Je suis une mère fière de mon enfant tous les jours et je le lui fais savoir

La famille – vous en tant que mère, son père et les autres membres les plus proches – représente le premier univers social de l’enfant. Pour lui, il n’y a rien d’autre. Il faut tenir compte du fait que c’est dans cet environnement qu’il fera ses premières expériences et qu’il se percevra lui-même.

  • S’il se sent en sécurité et perçoit que nous sommes fiers de qui il est, nous encouragerons son estime de soi. Cependant, l’enfant qui ne s’en aperçoit pas au quotidien devient insécure.
  • Si nous basons notre éducation sur ce behaviorisme de récompense et de punition, nous nous tromperons. Ce que nous obtiendrons, ce sont des enfants orientés uniquement vers le renforcement. Et s’ils ne l’obtiennent pas, la frustration s’installe.
  • Nous devons avant tout donner au monde des enfants  « confiants ». Des personnes qui n’ont pas besoin de renforcement externe pour savoir quand quelque chose est bien ou mal.
maman fière avec son enfant sur la lune

Je fais confiance à mon instinct pour savoir ce qui est le mieux pour mon enfant

Aujourd’hui, on revalorise une approche éducative qui existait déjà dans les années 1960. C’est celle qui nous dit que, d’une certaine manière, chaque mère et chaque père a un instinct qui lui permet de savoir ce dont son enfant a besoin.

  • C’est quelque chose qui dépasse le classique « instinct maternel ». Nous parlons d’une éducation respectueuse où tout se fait en son temps. Où il n’est pas nécessaire d’accélérer les étapes, où l’enfant est aimé tel qu’il est.
  • Si nous parlons de ce sujet, c’est à cause d’un fait que nous voyons très souvent. Des mères et des pères qui aspirent à avoir des enfants plus « compétents », des enfants plus intelligents et plus capables, par exemple, de lire et de multiplier à l’âge de 5 ans.
  • Si ces capacités ne sont pas présentes, les parents ne se sentent plus fiers de leurs enfants. Cela n’a rien d’adéquat, parce que les enfants perçoivent cette frustration et l’intériorisent comme un échec, comme un rejet d’eux-mêmes parce qu’ils ne sont pas comme leur mère et leur père l’espéreraient.

Nous devons faire confiance à nos instincts, à nos cœurs, et non à ce qu’établit société des plus aptes, des plus intelligents, des plus beaux et des plus extravertis. Nos enfants sont déjà parfaits tels qu’ils sont.

fille triste représentant l'impuissance apprise

Je serai toujours fier de toi

Nous savons que la phrase « Je serai toujours fier de toi » peut avoir des nuances. Nous sommes conscients qu’à un moment donné, nos fils ou nos filles pourront faire quelque chose qui n’est pas correct.

Cependant, nous devons penser à une chose : vos enfants n’auront jamais autant besoin de vous que lorsqu’ils se tromperont. Ils ont besoin de vous pour prendre le bon chemin. Ils ont besoin que vous leur donniez des forces, pour savoir que, quoi qu’il arrive, vous les aimerez toujours. Cela leur donnera de la motivation et de l’intégrité.

  • Il n’est pas nécessaire d’avoir accouché pour aimer un enfant comme le sien. Il n’est pas nécessaire que notre enfant soit le meilleur de la classe ou le plus grand pour être fier de lui. Et il n’a pas non plus besoin de répondre aux attentes que nous avions en tête quant à son avenir.
  • Laissez-les être eux-mêmes, laissez-les avoir tort, laissez-les avoir raison, laissez-les vivre comme ils le souhaitent mais en sachant que vous serez toujours là…
  • Et rappelez-vous : n’attendez jamais un moment spécial pour leur dire « je suis fier de toi ». Dites-le souvent à votre enfant, quand vous lui dites bonne nuit. Quand il vous sourit, quand il trébuche et tombe mais se relève…
maman enceinte

Grâce à cela, il grandira en se sentant heureux et aimé, pour être ce qu’il veut être demain.

Cela pourrait vous intéresser ...
Un amour inconditionnel et éternel, un amour de mère
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Un amour inconditionnel et éternel, un amour de mère