Je me sens seule : je suis la seule mère de mon groupe d'amies

Le sentiment de solitude est très courant pendant la grossesse et pendant les premières étapes de la maternité. Lorsque vous êtes la seule mère de votre groupe d'amies, ce sentiment semble s'intensifier.
Je me sens seule : je suis la seule mère de mon groupe d'amies
Sharon Capeluto

Rédigé et vérifié par Sharon Capeluto.

Dernière mise à jour : 03 janvier, 2023

Devenir mère est une expérience qui transforme la vie. Maintenant, un petit être dépend de vous. Cela signifie que les priorités changent. Au moins pendant les premières années, votre enfant a un accès pratiquement illimité à vos mains et à vos yeux. Avec une fatigue énorme mais avec un amour profond, vous lui consacrez la majeure partie de votre temps. Mais que se passe-t-il lorsque vous êtes la seule mère de votre groupe d’amies ? Dans ces cas, le sentiment de solitude et d’incompréhension se présente généralement avec fermeté.

Nous savons que la grossesse et la première étape de la maternité sont des expériences intenses qui impliquent d’importants changements émotionnels et physiques. C’est à ce moment que nous avons plus que jamais besoin du soutien de nos proches. La proximité de notre famille, de notre partenaire ou de nos amis devient essentielle.

Être la seule mère dans un groupe d’amies : une situation de plus en plus courante

Heureusement, la représentation culturelle du concept de maternité a beaucoup changé ces dernières années. De nombreux imaginaires sociaux qui planaient autour de ce concept ont été démystifiés. Pour commencer, si vous êtes une femme, vous n’avez plus besoin d’être mère pour vous épanouir en tant que personne. Si vous ne voulez pas l’être, cela ne veut pas dire que vous êtes égoïste, moins femme ou que vous détestez les enfants.

De plus, il existe aujourd’hui différentes manières d’assumer la maternité. Vous n’êtes pas obligée de devenir maman avant l’âge de 30 ans. Ces réalités expliquent pourquoi être la seule mère dans votre groupe d’amies n’est pas une situation surprenante. Même si cela peut être très douloureux.

« Dans le domaine socioculturel, on a vu émerger de nouveaux modèles, schémas, théories et élaborations culturelles sur la maternité, la sexualité et les relations de couple »

– Bringas, Á. S., Espinosa, S., Islas, SE, Ezcurdia, C., & Torres, E. –

mère et ses amies
Les sujets centraux de conversation entre vous et vos amies sont maintenant différents, et la connexion n’est plus la même qu’avant. Quoi qu’il en soit, conserver ce lien peut être important pour vous vider la tête.

« J’ai l’impression que mes amies ne me comprennent pas »

Une fois maman, les sujets de conversation se teintent de pastel : l’allaitement, l’hygiène, la chambre du bébé, qu’il marche déjà à quatre pattes, qu’il se tienne la tête, etc. Alors que les sujets principaux de vos amies de longue date peuvent être liés aux week-ends, au travail ou aux rendez-vous romantiques.

Logiquement, vos intérêts ont changé. Cela peut vous faire sentir incomprise par vos amies, ce qui vous rend anxieuse et inquiète. Vous avez un sentiment amer : elles sont dans une syntonie différente. Vous écouter parler des mésaventures de la maternité les ennuie parce qu’elles ne se sentent pas identifiées à vous et que vous ne vous souciez plus d’être au courant de la musique du moment.

C’est triste. Mais la vérité est que les événements transcendantaux de la vie peuvent nous amener à perdre des amitiés (et à en gagner d’autres, bien sûr). Un déménagement, un changement de travail, prendre la décision de changer radicalement de mode de vie ou d’avoir un enfant modifie notre routine. Ce sont des événements importants de croissance et d’apprentissage. Et à mesure que nous grandissons, il est naturel que nous abandonnions certains liens.

Le lien avec vos amies

Cependant, il existe des relations qui se renforcent au fil des ans, que les chemins continuent à être similaires ou non. D’autres liens passent par différentes étapes en fonction des moments de vie que traverse chacun. En d’autres termes, il n’y a rien d’écrit quand il s’agit de déterminer la durée d’une amitié.

Même si vous sentez que vous n’avez plus autant de choses en commun avec vos amies, gardez à l’esprit que le lien avec elles peut vous aider à renouer avec votre aspect le plus personnel. Les retrouver pour un café ou quelques bières peut être plus précieux que vous ne l’imaginez : cela vous permettra de vous déconnecter plus facilement de votre routine – désormais remplie par les problèmes de maternité – et ainsi de vous vider l’esprit.

femmes enceintes
Il ne s’agit pas de remplacer vos amies de toujours, mais inclure de nouvelles amitiés avec des personnes qui en sont à la même étape que vous vous fera vous sentir accompagnée et comprise.

L’importance d’être membre d’un groupe

Il est très probable que la nouvelle de la grossesse et de l’accouchement ultérieur entraîne un changement dans vos besoins sociaux. Les gens ont besoin d’un groupe d’appartenance pour se sentir en sécurité et accompagnés. S’identifier aux gens qui nous entourent influence positivement notre humeur car nous savons que nous avons quelqu’un qui nous comprend. Soit parce que vous avez vécu la même expérience auparavant, soit parce que vous la vivez en ce moment.

Pour cette raison, ne vous privez pas de rechercher de nouvelles amitiés avec des personnes qui sont au même stade que vous. La vie elle-même vous amènera à établir des liens avec eux. La salle d’attente, le jardin d’enfants ou la place du quartier sont d’excellents endroits pour entrer en contact avec d’autres familles avec de jeunes enfants.

Devenir mère et père est, en somme, une transition personnelle et familiale importante qui met à l’épreuve les ressources d’adaptation des adultes qui y sont impliqués, qui tend à être associée à une période particulièrement instable et vulnérable au niveau individuel et interpersonnel, et dans laquelle, par conséquent, des besoins de soutien importants apparaissent pour les personnes qui font face à cette expérience de vie significative.

Hidalgo García, MV, & Menéndez Álvarez-Dardet, S –

Votre groupe et les nouvelles amitiés

Avoir un groupe d’appartenance calmera vos peurs et vos angoisses. L’accompagnement est essentiel pour naviguer sur le chemin de la maternité, qui devient souvent déroutant et inattendu. Il ne s’agit pas de remplacer votre groupe d’amies initial par un nouveau, mais plutôt d’inclure de nouvelles personnes qui pourront vous apporter le soutien dont vous avez besoin en ce moment et ainsi atténuer le sentiment de solitude.

Cela pourrait vous intéresser ...
5 types d’amies dont chaque mère a besoin
Être parents
Lisez-le dans Être parents
5 types d’amies dont chaque mère a besoin

Nous avons toutes besoins de ces 5 types d'amies qui, chacune à leur manière, vont nous apporter tout ce dont nous avons besoin dans notre vie.



  • Bringas, Á. S., Espinosa, S., Islas, S. E., Ezcurdia, C., & Torres, E. (2004). Nuevas maternidades o la desconstrucción de la maternidad en México. Debate Feminista30, 55–86. http://www.jstor.org/stable/42624831.
  • Hidalgo García, M. V., & Menéndez Álvarez-Dardet, S. (2009). Apoyo a las familias durante el proceso de transición a la maternidad y la paternidad. Familia: Revista de ciencias y orientación familiar, 38, 133-152.

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.