Hypotension artérielle pendant la grossesse: symptômes et traitement

Si vous êtes enceinte, vous avez probablement présenté des symptômes d'hypotension. Quels sont les symptômes? etc.
Hypotension artérielle pendant la grossesse: symptômes et traitement

Dernière mise à jour : 30 septembre, 2021

La pression artérielle de la femme enceinte est l’un des paramètres les plus contrôlés pendant la grossesse. Habituellement, ce signe vital subit des variations en raison de changements dans le système circulatoire de la femme. Toutes les femmes enceintes présentent une tendance naturelle à une hypotension au cours des premières semaines de la grossesse, qui tend à se normaliser après la semaine 20.

La tension artérielle, de quoi s’agit-il?

La pression artérielle est un paramètre ou un signe vital qui traduit la force avec laquelle le cœur pompe le sang vers le reste du corps. Ses valeurs sont obtenues à partir d’une mesure de la pression exercée sur les parois artérielles, au moyen de deux paramètres différents.

Pression artérielle systolique (ou maximale)

Elle reflète la pression exercée par le sang lorsqu’il est éjecté par le cœur, c’est-à-dire lors de la systole cardiaque. Elle est considérée comme normale pendant la grossesse lorsqu’elle se situe entre 90 et 120 millimètres de mercure.

Pression artérielle diastolique (ou minimale)

Cette valeur représente la pression minimale exercée par le sang sur les parois artérielles et coïncide avec le moment de relaxation cardiaque (ou diastole). Ses valeurs normales pendant la grossesse sont celles comprises entre 60 et 80 millimètres de mercure.

Hypotension chez les femmes enceintes

Une femme enceinte assise avec des vertiges.

L’hypotension survient lorsque les enregistrements de la pression artérielle sont inférieurs aux limites normales. Elle peut survenir à la fois pour la systolique, la diastolique ou les deux. Mais en général, il y a une diminution de la pression artérielle minimale.

Contrairement à l’hypertension artérielle, l’hypotension artérielle n’est pas une maladie. En effet, chez les femmes enceintes, il s’agit d’une condition attendue qui survient à la suite des changements physiologiques.

Au début de la grossesse, tous ces changements physiologiques cherchent à augmenter le flux sanguin vers le nouvel organe de la mère: le placenta. Cela favorise une réduction de la quantité de sang qui retourne au cœur et se traduit par une diminution de la pression artérielle diastolique.

Vers la fin de la grossesse, l’utérus devient considérable et cela provoque une compression des gros vaisseaux sanguins abdominaux (veine cave inférieure et aorte), surtout en position debout ou lorsque la mère est allongée sur le dos. Ce phénomène affecte également le retour du sang vers le cœur et favorise l’hypotension. 

Symptômes associés à une hypotension pendant la grossesse

Alors que l’hypotension est une condition physiologique de la grossesse, certaines femmes en ressentent des symptômes gênants. L’intensité de ceux-ci dépend de nombreux facteurs, parmi lesquels les niveaux habituels de pression artérielle.

Parmi les manifestations cliniques les plus courantes de l’hypotension pendant la grossesse, on peut citer les suivantes:

  • Palpitations.
  • Vertiges.
  • Nausée et vomissements.
  • Évanouissement.
  • Fatigue.

En général, aucun de ces symptômes n’est grave, mais le contexte peut favoriser l’apparition de complications de grossesse. Par exemple, si la mère s’évanouit et se cogne violemment la tête ou le ventre.

De même, la condition physique de la mère préalable à la grossesse est également un facteur de risque déterminant. En ce sens, une mère qui ne s’hydrate pas bien et souffre d’hyperemesis gravidarum (vomissements sévères) peut se déshydrater plus facilement et nécessiter une hospitalisation.

L’hypotension artérielle pendant la grossesse, met-elle en danger la santé du bébé?

L’hypotension ne doit pas entraîner de complications pour la santé du fœtus, si la femme est correctement assistée. Cependant, cette question génère certaines controverses parmi les spécialistes. Certains faisant valoir que cette condition pourrait être associée à un poids de naissance plus faible chez les bébés.

Par ailleurs, le niveau de pression artérielle de la mère peut influencer le flux sanguin vers le bébé à travers le placenta.

En ce sens, une diminution brutale du flux sanguin, comme cela peut arriver après la mise en place d’une anesthésie ante partum, pourrait entraîner des problèmes de santé pour la mère ou le bébé. Quand c’est le cas, il faut le régler de toute urgence.

Lisez également: Œdèmes pendant la grossesse: remèdes

Comment éviter l’hypotension artérielle pendant la grossesse?

Bien qu’il s’agisse d’un phénomène attendu de la grossesse, il existe certaines mesures pour prévenir les symptômes qui accompagnent l’hypotension.

Maintenir un état d’hydratation adéquat

La grossesse produit des changements dans le corps de la femme pour favoriser l’apport de sang au bébé. Telle qu’une augmentation du volume sanguin.

Comme la majeure partie du sang est constituée d’eau, il est essentiel d’en assurer un apport suffisant chaque jour. Surtout lorsque les pertes sont augmentées par des températures élevées, de l’exercice ou des vomissements fréquents.

Éviter le jeûne prolongé

Conformément à ce qui précède, une grande partie des nutriments qui circulent dans le sang maternel sont destinés à satisfaire les besoins du bébé. Pour cette raison, il est essentiel de maintenir un approvisionnement complet, équilibré et suffisant, et d’éviter les longues heures de jeûne.

Attention aux températures élevées pour éviter l’hypotension pendant la grossesse

Les températures élevées et les basses pressions atmosphériques favorisent l’hypotension. Pour cette raison, dans ce contexte, il est important d’assurer une bonne hydratation, l’utilisation de vêtements légers et de rester dans des environnements bien ventilés.

Pratiquer une activité physique régulière (marcher et éviter de rester debout longtemps)

Une femme enceinte dans la montagne avec son conjoint.

L’activité physique favorise l’adaptation du système cardiovasculaire à la nouvelle condition. De même, elle produit des changements bénéfiques dans l’humeur de la mère et cela a également un impact positif sur ses symptômes et sa santé en général.

Changer de position très calmement

Des mouvements brusques, tels que sauter du lit ou se pencher et se lever rapidement, provoquent une baisse du niveau de sang atteignant le cerveau. Et momentanément, ils provoquent une sensation de vertige ou peuvent conduire à des évanouissements.

Pour cette raison, il est recommandé d’éviter les changements de position trop rapides.

Repos en décubitus latéral gauche

Pour favoriser le retour du sang vers le cœur et ainsi éviter l’hypotension, il est préférable de se reposer allongé sur le côté gauche, pour libérer les gros vaisseaux.

À propos de l’hypotension artérielle pendant la grossesse

L’hypotension pendant la grossesse fait partie des nombreux changements adaptatifs du corps maternel. Sans eux, une vie ne pourrait pas se développer en nous.

Bien qu’ils aient une raison d’être, ils peuvent parfois être assez inconfortables ou ennuyeux. Pour cette raison, il est essentiel d’en discuter avec votre obstétricien afin d’apprendre à les connaître et de trouver la meilleure façon d’y faire face.

Cela pourrait vous intéresser ...
Combien de temps une femme enceinte devrait-elle marcher chaque jour ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Combien de temps une femme enceinte devrait-elle marcher chaque jour ?

Marcher est certainement l'exercice physique et plus simple et accessible à tout le monde ! Pendant la grossesse, il est primordial de se maintenir...



  • Bánhidy F, Acs N, Puhó EH, Czeizel AE. Hypotension in pregnant women: a population-based case-control study of pregnancy complications and birth outcomes. Hypertens Res. 2011 Jan;34(1):55-61. doi: 10.1038/hr.2010.172. Epub 2010 Sep 30. PMID: 20882028. Disponible en: https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/20882028/
  • Hohmann M, Künzel W. Der niedrige Blutdruck in der Schwangerschaft–Ursachen, Folgen und Therapie [Low blood pressure in pregnancy]. Z Geburtshilfe Neonatol. 2007 Apr;211(2):45-53. German. doi: 10.1055/s-2006-933493. PMID: 17486524. Disponible en: https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/17486524/
  • Warland J, McCutcheon H. Is there an association between maternal hypotension and poor pregnancy outcome?: a review of contemporary literature. Aust J Midwifery. 2002;15(4):22-6. doi: 10.1016/s1031-170x(02)80009-5. PMID: 12593245. Disponible en: https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/12593245/
  • MSD MANUALS. Hipertensión en el embarazo. [Internet] Acceso septiembre 2021. Disponible en: https://www.msdmanuals.com/es-ar/professional/ginecolog%C3%ADa-y-obstetricia/complicaciones-no-obst%C3%A9tricas-durante-el-embarazo/hipertensi%C3%B3n-en-el-embarazo
  • Auron M, Castillo M. Auron M, & Castillo M Auron, Moisés, and Marina Y. Durán Castillo.Manejo perioperatorio de la paciente obstétrica. In: García O, Montoya J. García O, & Montoya J(Eds.), Omar Felipe Dueñas García, and Jesús Jorge Beltrán Montoya.eds.Manual de obstetricia y procedimientos medicoquirúrgicos. McGraw Hill; 2016.
  • Hawkins J, Bucklin B. Anestesia obstétrica. Capítulo 16. En: Gabbe, S. Obstetricia. Embarazos normales y de riesgo. Séptima edición. Elsevier España. 2019. P 361-386.