Diarrhée jaune chez les enfants : causes et traitement

La couleur des matières fécales nous guide souvent vers le diagnostic de certaines maladies. Aujourd'hui, nous allons vous dire ce que la diarrhée jaune nous apprend sur la santé de notre enfant.
Diarrhée jaune chez les enfants : causes et traitement

Dernière mise à jour : 16 septembre, 2022

La diarrhée jaune chez les enfants peut être due à plusieurs causes. Bien qu’il y en ait qui soient physiologiques (comme les excréments des petits bébés), dans d’autres cas, elles nous permettent de suspecter des pathologies spécifiques. Ainsi, prendre en compte ce qu’indique la couleur des matières fécales dans l’enfance nous aide à mieux orienter les actions à suivre.

En général, la plupart des maladies qui se manifestent par une diarrhée jaune indiquent un déficit d’absorption des graisses au niveau intestinal. En fait, ce sont ces éléments qui donnent à ces selles leur couleur caractéristique.

Vous souhaitez savoir quelles pathologies peuvent provoquer des diarrhées jaunes et que faire pour les traiter ? Alors restez avec nous.

Pourquoi la diarrhée jaune survient-elle chez les enfants?

Tout d’abord, nous devons clarifier ce que nous voulons dire lorsque nous parlons de diarrhée. La diarrhée fait référence à ces selles abondantes qui dépassent 200 grammes par jour ou l’élimination de trois selles liquides ou plus en moins de 24 heures. On peut également considérer comme diarrhée ces selles molles ou liquides qui vont au-delà du schéma habituel de l’enfant, ce qui serait le cas de la diarrhée chez les nourrissons.

En plus des pertes fécales, la diarrhée peut s’accompagner d’autres signes et symptômes, tels qu’une perte d’appétit, des douleurs abdominales, des vomissements, de la fièvre et parfois du sang, du mucus ou du pus dans les selles.

Nous allons ici vous expliquer quelles sont les causes les plus fréquentes de diarrhée jaune chez les enfants. Prenez note !

Nourriture

Certains aliments peuvent ramollir et colorer les excréments des enfants, donnant ainsi une impression de diarrhée. Il s’agit de la patate douce, du curcuma, de la carotte ou des aliments riches en matières grasses.

Cependant, si l’enfant a des selles liquides qui persistent plus de 24 heures, même s’il a consommé ces aliments, il convient d’exclure une cause infectieuse.

Il est important de considérer que de nombreux aliments ou épices peuvent colorer les selles de l’enfant. Cependant, si elles s’accompagnent de signes évocateurs de diarrhée, d’autres causes pathologiques doivent être écartées.

Infections gastro-intestinales (gastro-entérite)

Les infections du tube digestif sont souvent associées à la prise d’aliments en mauvais état ou simplement contaminés par différents microorganismes pathogènes.

L’un des exemples les plus connus est la giardiase, une infection gastro-intestinale causée par le parasite Giardia lamblia , qui pénètre dans le corps humain par l’ingestion d’aliments ou d’eau contaminés. Cette affection se caractérise par la génération de diarrhées prolongées (plus de 2 semaines), une distension abdominale, des coliques, beaucoup de flatulences et l’élimination de selles explosives et nauséabondes. En raison de l’inflammation intestinale produite par le parasite, les graisses ne sont pas traitées correctement et, par conséquent, les selles sont jaunes et flottent dans les toilettes.

Problèmes gastro-intestinaux

Outre les causes infectieuses, il existe d’autres pathologies inflammatoires du tube digestif qui peuvent se manifester par des diarrhées jaunes :

  • Maladie cœliaque : il s’agit d’une maladie auto-immune qui est exacerbée par la présence de gluten dans l’intestin. Les symptômes les plus frappants chez les enfants comprennent les douleurs abdominales, les aphtes, l’arthrite, la perte de poids et la stéatorrhée (selles grasses).
  • Syndrome de Gilbert : c’est une maladie congénitale qui affecte l’élimination de la bile du foie vers l’intestin. Dans ce cas, le signe le plus caractéristique est la coloration jaune de la peau (jaunisse). Cependant, comme il n’y a pas de traitement adéquat des graisses dans l’intestin, elles sont expulsées avec les selles et les colorent généralement en jaune.
  • Troubles de la vésicule biliaire (calculs biliaires ou obstructions des voies biliaires) : ces éléments interfèrent avec la sortie des sels biliaires du foie vers l’intestin et, par conséquent, une partie des graisses ne sont pas réabsorbées et sont expulsées avec les selles.
  • Pancréatite : il s’agit de l’inflammation du pancréas, qui peut interférer avec la digestion des graisses dans la lumière de l’intestin.
  • Mucoviscidose : une maladie héréditaire qui affecte les glandes exocrines de plusieurs organes, comme la sueur, les sécrétions respiratoires et intestinales (comme le pancréas).

Il est important de noter que la coloration jaune des selles en cas d’atteinte des voies biliaires est généralement transitoire car si le trouble persiste dans le temps, l’excrément devient blanc ou grisâtre.

Traitement des causes de la diarrhée jaune chez les enfants

En général, la diarrhée jaune chez les enfants s’associe à des infections virales ou bactériennes et, sauf cas particuliers, n’est pas traitée par des antibiotiques. Néanmoins, une surveillance étroite de l’enfant souffrant de diarrhée est nécessaire pour veiller à l’état d’hydratation et prévenir ou traiter rapidement la déshydratation.

Nous vous partageons ci-dessous quelques stratégies de gestion habituelles pour la diarrhée jaune.

Assurer une hydratation suffisante

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les syndromes diarrhéiques touchent plus de 1 700 millions d’enfants dans le monde et cette pathologie est responsable de nombreux décès chez les enfants de moins de 5 ans. Ces petits sont particulièrement vulnérables à la déshydratation en raison du pourcentage plus élevé d’eau corporelle dont ils disposent ; par ailleurs, ils dépendent de l’adulte pour accéder aux liquides.

Ainsi, garder les enfants bien hydratés pendant les périodes de diarrhée est extrêmement important et cela peut se faire en respectant les règles suivantes :

  • Si la déshydratation est légère, on peut maintenir la même fréquence d’administration de lait maternel, en cas d’allaitement exclusif. L’allaitement à la demande doit être maintenu, mais vérifiez qu’il ne s’écoule pas plus de 4 heures sans alimentation au cas où les pertes seraient récurrentes.
  • Chez les enfants plus âgés, on recommande de maintenir l’hydratation avec de l’eau et des solutions de réhydratation orale. L’essentiel est de proposer de petits volumes mais plus fréquemment que d’habitude et d’assurer une dose journalière en fonction du poids et des pertes. Ces données doivent être fournies par le professionnel de la santé qui évalue l’enfant.
  • Dans les cas où l’enfant ne peut pas s’hydrater par la bouche ou présente des signes de déshydratation avancée, il doit être réévalué afin de déterminer la nécessité d’une hydratation intraveineuse.

L’utilisation de boissons énergisantes pour reconstituer l’eau pendant la diarrhée n’est pas recommandée car la concentration de minéraux et d’électrolytes n’est pas adaptée aux enfants et elles ont également une teneur élevée en sucre. Bien qu’ils améliorent le goût de la boisson, les glucides présents dans l’intestin augmentent encore la perte d’eau dans les selles.

Proposer un régime strict

Dès que le petit tolère les liquides et montre une intention de manger, il faut recommencer le régime. Bien sûr, les aliments riches en graisses, en eau et en fibres sont à éviter car ils favorisent les pertes intestinales. Il s’agit de la papaye, des agrumes, de la tomate, des prunes, du chou, des céréales et des produits laitiers.

Garçon mangeant de la purée de légumes dans le cadre d'un menu bébé de 18 mois.
On peut proposer à l’enfant certains légumes cuits (pommes de terre, patates douces, courge orange), viandes maigres, riz, nouilles, bouillons ou compote de pommes. Au fur et à mesure que la condition s’atténue, on pourra progressivement revenir à l’alimentation habituelle.

Envisager l’usage de médicaments dans des situations particulières

Dans certains cas de diarrhée prolongée, le pédiatre peut indiquer l’utilisation de probiotiques pour normaliser la flore intestinale endommagée. Ces composés ne sont rien d’autre que des souches vivantes de bactéries en petites quantités, qui favorisent la croissance de « bonnes » bactéries dans l’intestin.

Dans le cas où la diarrhée jaune serait due à une infection, l’utilisation d’antibiotiques ou d’antiparasitaires sera déterminée selon chaque cas. La décision se basera sur les caractéristiques de l’enfant, le germe causal et la gravité du cadre clinique.

On ne doit en aucun cas automédiquer un enfant atteint de diarrhée.

Quelques considérations sur la diarrhée du voyageur

De nos jours, il est courant que les enfants accompagnent leurs parents en voyage et la diarrhée du voyageur au sein de cette population est très fréquente. L’accès difficile aux centres de santé en milieu rural, les longs trajets ou le manque de contrôles médicaux avant les vacances peuvent favoriser l’apparition de certaines complications.

Par conséquent, si vous prévoyez un voyage avec vos enfants, il est important que vous consultiez votre pédiatre pour savoir quoi faire en cas d’urgence face à une diarrhée ou une déshydratation. Localisez également les centres de santé à proximité de la zone que vous allez visiter afin de réagir rapidement en cas de désagrément.

Les antidiarrhéiques tels que le lopéramide ne sont pas recommandés chez les jeunes enfants et les nourrissons.

Quand consulter le médecin en cas de diarrhée ?

Les parents consultent souvent un médecin lorsque leur bébé ou leur enfant a la diarrhée. Cependant, il est courant que les adultes ne connaissent pas bien les signes avant-coureurs et les symptômes qui suggèrent une urgence. Ce sont les suivants :

  • Tachycardie, yeux enfoncés, pâleur et peau froide.
  • Irritabilité extrême ou léthargie.
  • Selles avec du sang.
  • Vomissements bilieux (vert).
  • Pétéchies n’importe où sur le corps.
  • Douleurs abdominales sévères ou distension extrême.

En présence de l’une des manifestations susmentionnées, il est nécessaire de se rendre au centre de santé le plus proche dès que possible.

Cela pourrait vous intéresser ...
Remèdes maison pour combattre la diarrhée chez les enfants
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Remèdes maison pour combattre la diarrhée chez les enfants

L'un des troubles gastro-intestinaux les plus communs chez les enfants est la diarrhée. Découvrez vite quelques remèdes maison pour la combattre.