De quelle quantité de vitamine C une femme enceinte a-t-elle besoin quotidiennement

La vitamine C est l'un des 13 nutriments essentiels pour les femmes enceintes, car elle offre une protection contre les malformations congénitales.
De quelle quantité de vitamine C une femme enceinte a-t-elle besoin quotidiennement

Dernière mise à jour : 14 janvier, 2022

La grossesse est l’une des étapes les plus exigeantes physiquement pour les femmes. Il faut donc faire particulièrement attention à l’alimentation et à l’apport quotidien de micronutriments tels que la vitamine C. Car ils sont essentiels au bon développement du bébé. Quelle est la quantité de vitamine C nécessaire pour une femme enceinte?

Il est même recommandé d’augmenter l’apport de certaines vitamines comme l’acide folique dans les mois précédant la conception. En effet, cela permet d’éviter des problèmes tels que des malformations du tube neural du fœtus.

La vitamine C est l’un des 13 nutriments essentiels pour une femme enceinte. Elle offre une protection antioxydante contre diverses maladies ainsi qu’une protection contre les malformations congénitales. La vitamine C augmente l’immunité et protège également contre l’anémie en aidant le corps à absorber le fer.

L’Organisation mondiale de la santé préconise que l’apport énergétique d’une femme enceinte doit augmenter de 300 kilocalories par jour en début de grossesse. Cela se traduit par une alimentation qui peut varier entre 2 150 et 2 200 kilocalories par jour. De même, l’augmentation de la consommation de calories devrait être plus importante aux deuxième et troisième trimestres.

Le ventre d'une femme enceinte avec deux oranges et une banane.

La consommation quotidienne de fruits et légumes est l’un des outils clés pour maintenir une alimentation équilibrée riche en vitamines. Vous ne pouvez pas non plus manquer la consommation d’aliments tels que les noix, les légumineuses, les viandes et le poisson, pour inclure une protéine équilibrée adéquate.

Consommer des aliments riches en vitamine C

Le jus d’orange naturel est une source élevée d’acide folique qui, combiné aux vitamines B-12, permet au corps de la femme enceinte de mieux digérer les protéines et d’en générer de nouvelles.

C’est pourquoi le système interne de la femme enceinte est maintenu avec un bon niveau de vitamine lorsqu’elle boit un verre de jus d’orange quotidiennement. La consommation de vitamine C pendant la grossesse est considérée comme sûre aux doses recommandées entre 80 mg et 85 mg pour les femmes enceintes de 19 ans et plus.

Pour une absorption quotidienne correcte du fer, la vitamine C entre en jeu en tant que partie fondamentale de ce processus. L’augmentation de la consommation d’aliments riches en cette vitamine devrait faire partie de l’alimentation quotidienne des femmes enceintes. Un verre de jus d’orange apporte 60 mg de vitamine C, soit 65% de l’apport journalier recommandé.

Mais il faut savoir qu’il existe d’autres aliments plus riches en vitamine C que le jus d’orange, comme:

  • Agrumes: citron, pamplemousse, clémentines.
  • Autres fruits comme: kiwi, fraises, melon, papaye, cassis.
  • Légumes: poivron rouge, choux de Bruxelles, brocoli et aussi persil.

Un autre fait intéressant pour les femmes préoccupées par les vergetures pendant la grossesse est la capacité de l’acide ascorbique à produire du collagène. Le collagène fournit de l’élasticité aux tissus cutanés étirés à mesure que votre ventre grossit pendant la grossesse.

En revanche, il est très important de surveiller cette vitamine. Car les femmes enceintes qui ne reçoivent pas la quantité recommandée d’acide ascorbique ont un plus grand risque de développer une prééclampsie. Il s’agit d’un trouble qui provoque une augmentation de la pression artérielle. Une carence en vitamine C a également été liée à une augmentation du stress oxydatif et à une mauvaise implantation selon une étude publiée dans la revue Nutrients.

Une femme enceinte allongée avec des fruits à ses côtés.

La vitamine C pour la femme enceinte: Une bonne alimentation est la clé de la grossesse

De faibles niveaux de vitamine C sont également associés au syndrome HELLP. Un trouble dans lequel les femmes enceintes subissent une augmentation des enzymes hépatiques, une faible numération plaquettaire et une dégradation des globules rouges. Tout cela représente un danger pour la mère et le bébé.

Certaines mères utilisent des suppléments multivitaminés qui contiennent des quantités élevées de vitamine C. Ces multivitamines ne sont pas considérées comme sûres pendant la grossesse car elles contiennent trop de vitamine C. Le meilleur supplément de vitamine C pendant la grossesse est celui qui est spécialement conçu pour les femmes enceintes et qui contient juste la bonne quantité de vitamines.

La meilleure option pour les femmes enceintes est de manger une variété de fruits et de légumes et de consommer au moins un aliment riche en vitamine C chaque jour, comme l’orange, le kiwi, le poivron rouge ou le jus de fraise.

Par ailleurs, les femmes enceintes à risque d’hypertension artérielle doivent également faire preuve de prudence lorsqu’elles consomment de l’acide ascorbique. Il est conseillé de consulter un médecin au sujet de l’alimentation quotidienne afin de déterminer si un supplément d’acide ascorbique est nécessaire pour combler les lacunes nutritionnelles pendant la grossesse ou si la dose normale ingérée est suffisante.

Après l’accouchement, les mères qui allaitent ont besoin de 115 à 120 mg de vitamine C par jour. L’acide ascorbique est excrété dans le lait maternel humain. Les effets sur le nourrisson sont inconnus. Par conséquent, il est recommandé de faire preuve de prudence dans la supplémentation excessive en vitamine C chez les femmes qui allaitent.

Cela pourrait vous intéresser ...
Vitamine C : 6 bienfaits pour la peau
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Vitamine C : 6 bienfaits pour la peau

D'après les recherches scientifiques, la vitamine C offre de multiples bienfaits pour la peau..Quels sont-ils? Comment les appliquer? etc..



  • National Institutes of Health. Office of dietary suplements.
  • Dror, D. K., & Allen, L. H. (2012). Interventions with vitamins B6, B12 and C in pregnancy. Paediatric and perinatal epidemiology26 Suppl 1, 55–74. doi:10.1111/j.1365-3016.2012.01277.x
  • Wallace, K., Harris, S., Addison, A., & Bean, C. (2018). HELLP Syndrome: Pathophysiology and Current Therapies. Current pharmaceutical biotechnology19(10), 816–826. doi:10.2174/1389201019666180712115215