Curiosités que vous ignoriez sur les légumineuses

25 août, 2020
Saviez-vous que les petits pois n'étaient pas considérés comme des légumes ? Découvrez cette curiosité et beaucoup d'autres sur les légumineuses !

Les légumineuses sont des aliments d’origine végétale ayant un faible impact environnemental et coût économique. Par ailleurs, il est recommandable d’en consommer à n’importe quelle étape de la vie et au moins trois fois par semaine en raison de leur grande valeur nutritionnelle.

C’est pour cela que nous voulons aujourd’hui vous dévoiler 5 curiosités sur les légumineuses pour vous inciter à les inclure dans votre alimentation quotidienne.

Curiosités que vous ignoriez peut-être sur les légumineuses

1. Elles disposent d’une journée internationale

Depuis 2016, le 10 février a été choisi par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et la Culture (FAO) pour célébrer la journée internationale des légumineuses. L’objectif est de promouvoir leur consommation au sein de la population car les recommandations sont à peine couvertes et la diminution depuis les années 80 a été considérable.

On cherche aussi à conscientiser à propos de leur richesse en nutriments tels que les protéines, les fibres, les hydrates de carbone, le magnésium, le potassium et le calcium. Par ailleurs, on utilise les légumineuses dans le monde entier et on peut les préparer de mille façons différentes.

Différents types de légumineuses.

2. Elles contiennent des protéines à haute valeur biologique

Lorsqu’on dit qu’un aliment a une haute valeur biologique, on fait référence au fait qu’il apporte les nutriments essentiels à l’organisme. Dans ce cas, nous parlons des acides aminés qui forment les chaînes protéiques.

Et même s’il est vrai que les légumineuses sont dépourvues de méthionine et de cystéine, il existe des exceptions comme les pois chiches, les haricots et le soja. En revanche, il est nécessaire de combiner le reste des légumineuses, ensemble ou séparément, avec des céréales comme du riz, du millet, etc.

Ceci implique que la consommation de légumineuses en même temps que de la viande, du poisson ou des œufs dans le même repas est injustifiée. En réalité, s’il y a bien une chose qui nous caractérise, c’est l’ingestion excessive de protéines. Vous aurez difficilement un déficit protéique.

3. Les petits pois sont des légumineuses, en dépit de leur couleur verte

Oui, vous avez bien entendu. Même si les petits pois ressemblent à des légumes et même si c’est ce que peuvent dire les publicités, ce sont des légumineuses. Ce qui marque la différence entre un groupe d’aliments et d’autres est la façon dont on les trouve dans la nature.

Ainsi, d’un côté, une légumineuse est un ensemble de graines sèches stockées dans des cosses qui poussent sous terre. De l’autre, les légumes sont la partie comestible des plantes de couleur verte, comme les feuilles et la tige. Cependant, il peut être bon d’offrir une bonne assiette de petits pois à vos enfants pour déjeuner ou dîner, mais pas pour remplacer les légumes.

4. Les cacahuètes sont aussi des légumineuses

C’est peut-être la curiosité qui vous surprendra le plus car presque personne n’y songe. Tout comme les petits pois, ce sont des graines qui se trouvent dans une cosse fermée. Et, chose encore plus curieuse, lorsque l’on achète n’importe quel mélange de fruits secs au supermarché, on n’en trouve quasiment plus dedans.

Normalement, ils contiennent des cacahuètes, des graines et du maïs grillé, voire des raisins secs. Quoi qu’il en soit, la ration que l’on consomme pour l’apéritif est moindre.

Des bocaux de légumineuses.

5. Elles sont bonnes pour le microbiote en dépit du mal-être qu’elles peuvent parfois provoquer

Pour terminer, il s’agit d’un groupe d’aliments riches en fibres hautement fermentables. En d’autres termes, elles nourrissent nos bactéries intestinales et favorisent l’assimilation de nutriments, ainsi que le bon fonctionnement du système immunitaire.

Par ailleurs, elles contribuent à réduire le risque de constipation, d’obésité et de cancer du côlon, entre autres pathologies.

Ainsi, nous pouvons affirmer qu’inclure les légumineuses dans notre quotidien est recommandable. Elles contiennent malgré tout des galactanes, qui sont responsables des gaz et un gonflement abdominal qui, parfois, nous font nous sentir mal.

Le fait est qu’elles sont fermentées lorsqu’une altération se produit dans ce microbiote ou au niveau de la paroi intestinale, et c’est pour cela que les symptômes mentionnés apparaissent.

Par conséquent, si cela vous arrive souvent, nous vous conseillons d’opter pour les légumineuses pelées (les lentilles rouges le sont déjà, vous gagnerez donc du temps) et concassées après les avoir fait tremper au moins 24 heures avant. Vous pouvez aussi ajouter du cumin ou de l’anis dans l’eau de cuisson.

Comme vous avez pu le voir, les légumineuses peut être incluses dans une alimentation saine, même si l’on néglige leur valeur. Par ailleurs, si vous n’en aimez pas une, essayez-en une autre ou différentes préparations, comme les salades, les ragoûts, les poêlées, les soupes, etc.

  • Naciones Unidas. Día Mundial de las Legumbres. Naciones. [Consultado el 3 de marzo de 2020] Disponible en: https://www.un.org/es/observances/world-pulses-day
  • FEN (Fundación Española de Nutrición) y AECOSAN (Agencia Española de Consumo, Seguridad Alimentaria y Nutrición). Informe sobre legumbres, nutrición y salud.
  • Lucía Martínez Argüelles. Vegetarianos con ciencia. España, 1ªEd 2016. Ed. Arcopress.
  • Boletín Oficial del Estado. Decreto 2484/1967, de 21 de septiembre, por el que se aprueba el texto del Código Alimentario Español.
  • Cañellas, X; Sanchís, J; Aguado, X y Redondo, L. (2017). Alimentación prebiótica: para una microbiota intestinal sana. 1ªed. España: plataforma actual.