Comment éduquer les enfants distraits?

Des instructions claires et brèves aident les enfants distraits à comprendre et à s'organiser. Voici quelques conseils supplémentaires...
Comment éduquer les enfants distraits?
Maria Fátima Seppi Vinuales

Rédigé et vérifié par la psychologue Maria Fátima Seppi Vinuales.

Dernière mise à jour : 11 mars, 2023

Aujourd’hui, consacrer une attention soutenue à un enjeu relève de tout un défi. Nous sommes exposés en permanence à différents stimuli, dont certains sont très percutants. Cela nous arrive à tous, mais c’est peut-être un peu plus complexe dans le cas des enfants lorsqu’ils se concentrent, étudient ou résolvent une activité. Dans les lignes qui suivent, nous vous proposons quelques clés pour éduquer les enfants distraits.

Des clés pour éduquer les enfants distraits

Ci-dessous, vous trouverez quelques-unes des recommandations à prendre en compte pour accompagner l’éducation d’un enfant distrait.

À propos de l’organisation

Voici quelques recommandations sur la façon d’organiser des activités pour les enfants distraits :

  • Établir des routines : Il est important que vous essayiez de garder des horaires et des activités stables. De cette manière, l’enfant pourra acquérir des habitudes et se gérer au sein d’une certaine organisation.
  • Apprendre à identifier les choses auxquelles vous prêtez attention : reconnaissez quels sont les stimuli qui les intéressent. En ce sens, s’ils sont généralement intéressés par les sons, vous pouvez rechercher des stratégies qui les priorisent pour capter l’attention et rendre attrayant ce que vous souhaitez transmettre.
  • Faire des demandes brèves avec des instructions claires : lorsque vous voulez demander quelque chose à votre enfant, vous devez le faire avec des messages précis et concis puis intégrer les informations progressivement.
  • Trouver des moyens d’accompagnement pour qu’ils se souviennent de leurs activités : en fonction de l’âge des enfants, vous pouvez choisir ensemble des moyens qui leur servent de déclencheur. Par exemple, prendre des notes sur un tableau noir, tenir un agenda ou régler des alarmes, entre autres.
  • Prioriser les tâches : Comme leur attention peut être plus dispersée, il est essentiel que les enfants commencent à résoudre des tâches des plus complexes aux plus simples. C’est-à-dire de ce qui demande plus d’efforts à ce qui demande moins d’attention. De cette façon, lorsqu’ils seront distraits, ils auront déjà terminé la chose la plus importante.
Des enfants en classe.

À propos de l’environnement et du repos des enfants distraits

Voici quelques recommandations sur la façon d’organiser l’espace.

  • Fournir un environnement exempt de stimulation constante. Par exemple, si votre enfant doit faire ses devoirs, il est important qu’il puisse le faire dans un endroit sans distractions. Cela devrait être un endroit où il n’y a pas de circulation et pas de télévision ou de jeux vidéo.
  • Essayer de faire des pauses. Entre les devoirs, il est important qu’ils puissent trouver quelques minutes de pause. Soit pour bouger un peu, pour manger ou pour aller aux toilettes, entre autres. C’est une façon de se déconnecter pour se reconnecter ensuite.

Enfin, gardez à l’esprit qu’il peut y avoir une autre situation de fond, comme le trouble déficitaire de l’attention. Dans ce cas, il est bon d’observer le comportement de l’enfant dans le temps puis de consulter un professionnel en cas de doute. Ainsi, vous pouvez également prévoir une intervention en fonction de vos besoins.

Revoir votre propre rôle en tant qu’accompagnateur

En plus d’écrire les recommandations pour accompagner un enfant distrait, il est important que vous puissiez repenser votre rôle d’accompagnateur. D’une part, la prise en charge des enfants dépend de leur âge et de leur maturité. En ce sens, vous devez également être conscient de la complexité des commandes que vous passez auprès d’eux et du type d’attentes que vous avez à leur égard. Parfois, leur distraction est due à leur incapacité à comprendre une demande ou ce que vous signalez.

Tour à tour, vous pouvez observer son comportement et vous poser quelques questions. Est-il toujours distrait, est-ce pareil dans toutes les situations ou seulement dans une certaine classe, est-il possible qu’une situation particulière l’affecte ? Aussi, vous devez éviter d’être la source de distractions. Par exemple, lorsqu’il fait ses devoirs, évitez de lui demander d’aller ranger sa chambre. Même si vous lui dites qu’il peut le faire plus tard, dans sa tête, il y a déjà une distraction.

Enfin, être un bon exemple d’attention et de concentration aide aussi. Si vos enfants vous parlent, alors gardez une écoute proactive et exclusive. Évitez d’utiliser votre mobile ou qu’il ait à vous suivre dans la maison pour vous dire quelque chose, tout en faisant plusieurs tâches simultanément. De cette façon, vous l’aidez également à se concentrer et à résoudre une tâche du début à la fin.

Un enfant qui regarde dans le vague.

La distraction ne doit pas être le centre de l’attention

Souvent, nous commettons l’erreur de trop traiter cette difficulté de l’enfant et nous perdons de vue toutes ses forces. Il s’agit simplement de l’aider à concentrer son attention et à s’adapter à cette façon de travailler.

Aussi, il faut éviter de les surprotéger puis de résoudre leurs problèmes. Prenez plutôt le temps de renforcer leur engagement et leur responsabilité. Enfin, qu’un enfant soit distrait ne veut pas dire qu’il le sera pour toujours. En effet, avec la bonne aide, il pourra s’améliorer. Il faut donc éviter des phrases comme « tu ne le fais pas parce que tu es distrait » ou « je ne te demande pas parce que tu oublies toujours », entre autres.

Cela pourrait vous intéresser ...
Dynamiques de créativité pour les enfants
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Dynamiques de créativité pour les enfants

Comment exploiter la partie la plus créative des enfants? Voici quelques dynamiques de créativité pour y parvenir. A réinventer, créer, etc!


Toutes les sources citées ont été examinées en profondeur par notre équipe pour garantir leur qualité, leur fiabilité, leur actualité et leur validité. La bibliographie de cet article a été considérée comme fiable et précise sur le plan académique ou scientifique


  • Rusca-Jordán, F., & Cortez-Vergara, C. (2020). Trastorno por déficit de atención con hiperactividad (TDAH) en niños y adolescentes. Una revisión clínica. Revista de Neuro-Psiquiatría83(3), 148-156.
  • Balbuena, Paco. (2016). La elevada prevalencia del TDAH: posibles causas y repercusiones socioeducativas. Psicología Educativa. 22. 10.1016/j.pse.2015.12.002.
  • Bilbao, Alvaro (2015) El cerebro del niño explicado a los padres. Plataforma Actual.

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.