Comment la pratique musicale influe-t-elle sur la mémoire et l'attention des enfants ?

La pratique musicale peut améliorer le fonctionnement exécutif des enfants et avoir des bénéfices sur l'apprentissage. Ces bénéfices peuvent durer toute la vie.
Comment la pratique musicale influe-t-elle sur la mémoire et l'attention des enfants ?

Dernière mise à jour : 01 février, 2021

Beaucoup de parents se soucient de donner une éducation musicale à leurs enfants. La raison est liée aux grands bénéfices que l’on attribue au fait d’apprendre à jouer d’un instrument. En ce sens, l’un des bénéfices les plus intéressants de la pratique musicale chez les enfants est lié au développement de la mémoire et de l’attention.

Depuis plusieurs années, de nombreuses études scientifiques ont trouvé des preuves indiquant que la pratique musicale avait de grands bénéfices pour le cerveau des enfants et leurs processus mentaux. Cela fait donc de cette activité artistique une option qui devrait être prise en compte au moment de l’enfance, en tant que complément à la formation académique.

Pratique musicale et amélioration de l’attention et de la mémoire de travail

Une étude de 2020 publiée dans la revue Frontiers of Neuroscience a découvert que la pratique musicale pouvait améliorer l’attention et la mémoire de travail des enfants. Par ailleurs, selon cette étude, les bénéfices cognitifs de la pratique musicale peuvent durer toute la vie.

enfant qui joue de la guitare

Ce travail a permis de révéler que les enfants qui jouaient de la musique présentaient une plus grande activation dans les aires de contrôle cognitif de leur cerveau. Les chercheurs ont également découvert que les enfants qui pratiquaient d’un instrument se débrouillaient mieux avec les tâches de mémoire visuelle et auditive que ceux qui n’avaient pas de formation musicale.

Selon cette même étude, la participation active dans la formation musicale au moment de l’enfance peut avoir de nombreux bénéfices sur la fonction exécutive. Ces bénéfices sont liés à la mémoire de travail et à l’apprentissage socio-émotionnel. Les scientifiques ont aussi trouvé que la pratique musicale pouvait avoir des bénéfices pour les élèves avec des difficultés de développement ou d’apprentissage.

Par ailleurs, un point très important mis en avant par cette étude est que, même si les principaux bénéfices pour le développement se produisent quand la formation musicale commence à un âge précoce, en réalité, il n’est jamais trop tard pour apprendre la musique. En effet, la pratique musicale offrira toujours des bénéfices en matière d’attention et de mémoire de travail.

Amélioration de l’attention

Il faut ici souligner qu’une étude antérieure, publiée en 2019 dans la revue Heliyon, avait déjà découvert que l’entraînement musical améliorait la capacité à se déconnecter des distractions. Qui plus est, selon ce travail, plus il y a de pratique, et plus le contrôle est important.

Les chercheurs signalent ainsi que la pratique musicale engendre des améliorations durables dans le mécanisme cognitif, qui aide les personnes à être plus attentives et moins enclines à être distraites par des stimuli superflus quand elles réalisent des tâches exigeantes.

Pratique musicale et développement cognitif

Beaucoup d’études ont été réalisées sur les bénéfices de la formation musicale, non seulement chez les enfants mais aussi chez les adultes. Par exemple, Frontiers of Neuroscience avait déjà publié, en 2014, une étude sur la façon dont l’entraînement musical affecte le développement cognitif.

Il avait déjà été démontré que la pratique musicale dans l’enfance ne faisait pas qu’améliorer les fonctions cognitives : elle s’accompagnait aussi de changements neuroplastiques dans la structure et la fonction du cerveau.

Les chercheurs ont aussi souligné que, même si cette influence semble être considérablement renforcée quand la pratique musicale se fait pendant des périodes sensibles, en réalité, la plasticité cérébrale produite par la musique a aussi lieu chez les adolescents, et même chez les adultes.

Néanmoins, la première évidence indiquant que la formation musicale affecte le développement du cerveau chez les jeunes enfants a été publiée en 2006 dans la revue Brain.

À ce moment, des chercheurs de l’Université d’Oxford avaient découvert que les jeunes enfants qui prenaient des cours de musique présentaient un développement cérébral différent et une meilleure mémoire, au fil d’une année, que les enfants qui ne recevaient pas de formation musicale.

Un autre travail de 2016 a montré que l’entraînement musical créait de nouvelles connexions cérébrales chez les enfants. Cette étude a ainsi indiqué que les cours de musique augmentaient les connexions des fibres cérébrales chez les enfants. On a aussi découvert que la pratique musicale pouvait être utile pour traiter l’autisme et le trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH).

Une petite fille qui joue du violon.

La musique rend-elle les enfants plus intelligents ?

L’étude des découvertes scientifiques les plus importantes au sujet de l’éducation musicale dans l’enfance peut nous pousser à nous demander : la musique rend-elle les enfants plus intelligents ? En réalité, pas nécessairement.

C’est du moins la conclusion d’une étude de 2020 publiée dans Memory & Cognition, qui signale que la pratique musicale ne rend pas forcément les enfants plus intelligents.

Les chercheurs ont découvert que l’entraînement musical n’avait pas d’impact positif sur les facultés cognitives des enfants. En d’autres termes, qu’il n’avait pas d’influence sur la mémoire, le rendement académique, ou des matières comme les mathématiques, la lecture ou l’écriture.

Pour conclure, nous pouvons recommander une chose aux parents : s’ils souhaitent que leurs enfants apprennent la musique, qu’ils le fassent pour le plaisir de jouer d’un instrument et pour toutes les opportunités que cela entraîne au niveau des expériences de vie. En effet, la musique est déjà merveilleuse en soi.

Cela pourrait vous intéresser ...
La musique influe sur la créativité des enfants
Être parentsLisez-le dans Être parents
La musique influe sur la créativité des enfants

La musique est capable d'activer un grand nombre de zones du développement infantile. Elle aide le corps et l'esprit à travailler ensemble.

 



  • Kausel, L., Zamorano, F., Billeke, P., Sutherland, M., Larrain-Valenzuela, J., & Stecher, X. et al. (2020). Neural Dynamics of Improved Bimodal Attention and Working Memory in Musically Trained Children. Frontiers In Neuroscience14. doi: 10.3389/fnins.2020.554731
  • Medina, D., & Barraza, P. (2019). Efficiency of attentional networks in musicians and non-musicians. Heliyon5(3), e01315. doi: 10.1016/j.heliyon.2019.e01315
  • Miendlarzewska, E., & Trost, W. (2014). How musical training affects cognitive development: rhythm, reward and other modulating variables. Frontiers In Neuroscience7. doi: 10.3389/fnins.2013.00279
  • Oxford University Press. (2006). First Evidence That Musical Training Affects Brain Development In Young Children. ScienceDaily. Disponible en: www.sciencedaily.com/releases/2006/09/060920093024.htm
  • Radiological Society of North America. (2016). Musical training creates new brain connections in children. ScienceDaily. Disponible en www.sciencedaily.com/releases/2016/11/161121180403.htm
  • Sala, G., & Gobet, F. (2020). Cognitive and academic benefits of music training with children: A multilevel meta-analysis. Memory & Cognition. doi: 10.3758/s13421-020-01060-2