La maltraitance psychologique des enfants

· 1 novembre 2018
La maltraitance psychologique des enfants entraîne des retards dans le développement de leurs fonctions cérébrales, associés à de nombreux problèmes de développement social. Pourquoi est-il nécessaire de réparer ces relations nocives avec les petits?

La maltraitance psychologique des enfants peut se produire lorsque les parents ou les personnes chargées de s’en occuper commettent des actes qui leur provoquent du stress, de la peur ou un sentiment d’abandon. Tout ceci influence négativement leur bien-être émotionnel.

Bien souvent, la maltraitance psychologique des enfants a des conséquences graves. En effet, elle peut affecter le développement de nombreuses compétences chez les enfants.

Par conséquent, dans tous les pays du monde, il existe des lois consacrées à la protection des enfants. Ces dernières ont pour intérêt de garantir leur protection et leur bien-être.

En tant que parents, vous devez toujours être attentif aux signaux émis par les enfants. Vous devriez également observer leur réponse aux interactions sociales, à la fois à l’école et à la maison.

Il est essentiel d’éviter qu’il existe, par omission ou par ignorance, une maltraitance psychologique qui affecte leur développement intégral en tant qu’individus.

La maltraitance psychologique des enfants et ses conséquences

On appelle maltraitance psychologique des enfants tout acte cruel de la part des parents ou des personnes qui leur sont proches. Ces derniers provoquent ainsi des sentiments d’abandon, de peur et de honte chez l’enfant. Ils peuvent même leur causer des sentiments de terreur, de discrimination, d’humiliation et de ridicule.

Ceci se concrétise à travers des insultes, des cris et des mauvais traitements. Aussi, lorsque l’on s’abstient de se comporter comme il faut avec les enfants.

L’un des aspects les plus dévastateurs de la maltraitance psychologique des enfants est que ce type de violence familiale est, dans la plupart des cas, la répétition d’un modèle dont les parents eux-mêmes étaient victimes.

Cependant, la maltraitance psychologique des enfants ne repose pas entièrement sur les parents. Il y a des cas importants de harcèlement scolaire chez des enfants âgés de 8 à 12 ans. Dans ces cas-là, les enfants se font harceler par leurs pairs, à travers les taquineries et le rejet.

En outre, il est important de noter que les parents peuvent se rééduquer pour briser les cycles de maltraitance et bien éduquer les enfants. Il peuvent consulter un guide psychologique ou demander l’aide d’une organisation au service du bien-être des groupes familiaux.

Le fait de crier constamment sur les enfants peut être une forme de maltraitance psychologique.

Les manifestations de la maltraitance psychologique des enfants

La maltraitance psychologique des enfants peut se faire remarquer de plusieurs façons. Voici certaines des manifestations les plus évidentes :

  • S’isoler à l’école ou refuser d’assister aux cours si la maltraitance vient de ses camarades de classe.
  • Un mauvais comportement qui entraîne la rébellion. Un refus de remplir ses obligations.
  • Avoir des crises de colère.
  • Exprimer qu’il n’aime pas ses parents ou qu’il n’a pas de lien affectif avec eux.
  • Manifester de la peur lorsqu’il rencontre des adultes.
  • Une timidité excessive.
  • De l’anxiété, des cauchemars ou des pleurs constants.
  • Adopter une attitude surprotectrice avec les autres enfants.
  • Montrer des attitudes excessivement puériles.

« La maltraitance psychologique des enfants a des conséquences graves. La plupart d’entre elles affectent le développement de nombreuses compétences chez les enfants. »

Des outils pour lutter contre la maltraitance psychologique des enfants

Il y a des actions très simples qui peuvent aider à réduire la maltraitance psychologique des enfants. Elles favorisent également leur calme émotionnel et leur estime de soi.

Les premiers conseils sont orientés vers l’auto-évaluation des façons dont nous communiquons avec les enfants. 

Il est important de considérer notre niveau de patience au moment de les éduquer. Il nous faut aussi observer la rétro-alimentation de notre communication. Il faut partir du principe que tout ce que nous n’aimons pas qu’on nous fasse, comme nous crier dessus ou nous mépriser, nous ne devrions pas le faire aux enfants.

La maltraitance psychologique des enfants est une autre forme de violence familiale.

Actions à éviter

  • Ignorer l’enfant ou le faire se sentir infirme ou pas important pour le noyau familial.
  • Se moquer de l’enfant quand il pleure ou quand il exprime ses sentiments.
  • Lui crier dessus.
  • Utiliser des surnoms péjoratifs comme «stupide», «vilain», «méchant» ou «bête».
  • L’humilier en public.
  • L’effrayer ou le menacer de l’abandonner s’il ne se comporte pas bien.
  • Lui donner des punitions qui le font souffrir.
  • Ne pas reconnaître ses réalisations et son progrès.

En plus de cela, il est important que nous renforcions l’amour, la compréhension et la solidarité chez les enfants dès leur plus jeune âge.

Enfin, nous devons faire appel aux vitamines émotionnelles et leur exprimer notre soutien de manière constante. Il faut également leur inculquer des valeurs liées au respect des autres, la valeur des différences et la compassion envers les personnes souffrantes.

Tout cela servira de base solide pour renforcer leur estime de soi. De plus, il transmettra ces valeurs aux autres.