Comment agir lorsque votre enfant vous menace de quitter la maison?

Si votre enfant menace de quitter la maison, il est préférable de l'écouter et de ne pas sous-estimer ce qu'il dit.. Voici quelques conseils..
Comment agir lorsque votre enfant vous menace de quitter la maison?
Maria Fátima Seppi Vinuales

Rédigé et vérifié par la psychologue Maria Fátima Seppi Vinuales.

Dernière mise à jour : 16 janvier, 2023

Souvent, lors d’une dispute avec un enfant, les parents le sous-estiment lorsqu’il menace de quitter la maison. Parfois, ils adoptent même un comportement indésirable et le défient “pourquoi tu n’oses pas”, “tu ne vas pas tarder à revenir, si tu as tout ici”. Que cela se matérialise ou non, ces menaces en disent beaucoup plus. Par conséquent, il est important d’essayer de comprendre de quoi il s’agit et comment agir.

Pourquoi mon fils menace-t-il de quitter la maison ?

Si votre enfant menace de quitter la maison, il peut y avoir plusieurs raisons. En d’autres termes, le contexte et la situation particulière dans laquelle cet avertissement est présenté doivent être pris en compte. Effectivement, il est nécessaire de faire une lecture plus large de la situation pour identifier les différents facteurs qui l’influencent.

En revanche, si vous réduisez et arrêtez d’analyser uniquement ce moment où il vous dit “je pars, je ne reste pas ici une minute de plus”, il vous sera difficile d’appréhender le problème dans toute sa complexité. Certaines des raisons les plus fréquentes pour lesquelles les enfants menacent de quitter la maison sont les suivantes :

  • Ils ont un problème et ont peur de la réaction des adultes. Par exemple, dans des situations de grossesse adolescente non intentionnelle, parce qu’ils ont été avertis d’une expulsion de l’école ou parce qu’ils se retrouvent dans une situation qui est devenue incontrôlable avec des amis, entre autres.
  • Ils perçoivent que le climat familial est négatif. Par conséquent, ils ont le sentiment de vivre dans l’hostilité. Puisqu’il y a des disputes continues avec les parents ou la fratrie, entre autres situations.
  • Les parents se séparent, forment une nouvelle famille et ne s’entendent pas avec les nouveaux membres.
  • Ils subissent trop de pression. Par exemple, lorsqu’ils sont obligés d’être les meilleurs à l’école ou dans le sport qu’ils pratiquent et qu’ils n’ont pas atteint les résultats escomptés.
  • Ils sont dans une phase vitale, des comportements de défi et d’opposition peuvent émerger. Dans le cadre du développement de leur identité, les adolescents sont plus enclins à certains comportements rebelles.
Un père et son adolescent qui se disputent.

Ce qu’il faut garder à l’esprit si votre enfant menace de quitter la maison

Certaines des clés pour faire face à ces situations lorsque votre enfant vous menace de quitter la maison sont les suivantes :

Ecouter et être attentif

Ne vous concentrez pas uniquement sur ce qu’il dit, mais aussi sur son comportement en général et son langage non verbal. Essayez de vous éloigner de vos idées reçues (“c’est toujours pareil avec lui”) et de vos étiquettes (“il a toujours été un garçon difficile”) pour essayer de vous mettre à sa place et de comprendre ce qui l’amène à prendre cette décision.

Éviter de sous-estimer la menace et de vous mettre dans une attitude de défi

Des phrases comme “pourquoi tu n’oses pas le faire ?” ne sont pas judicieuses. De plus, il est important que vous l’avertissiez des dangers et des conséquences de cette décision. Le but n’est pas de le faire d’un point de vue intimidant, coercitif ou manipulateur. Au contraire, il faut le faire depuis les limites. Il est nécessaire que le jeune comprenne qu’il peut se perdre, qu’il peut se retrouver dans des situations dangereuses ou inconfortables et qu’il aura besoin d’argent, entre autres.

Éviter certaines phrases

Parfois, des phrases comme “si tu pars, ne reviens pas” ou “pars, ici personne ne s’apercevra que tu manques”, sont prononcées dans le but de cacher la peur que leur perte ou leur départ nous cause. Parfois, vous essayez aussi de cacher le sentiment de frustration et d’inadéquation que vous ressentez en tant que parent. Cependant, de l’autre côté, le message reçu est hostile et désintéressé.

Choisir l’empathie et la compréhension

Éloignez-vous de la violence ou de la confrontation. La situation vous dérange sûrement, mais en tant qu’adulte, vous avez plus de chances de trouver une façon plus intelligente de la gérer et de sympathiser avec votre enfant. Il est préférable de transmettre des messages positifs et d’appréciation.

Une jeune adolescente fâchée à côté de sa maman.

Demander de l’aide

Si vous évaluez que la situation est intenable ou qu’il n’y a pas de solution viable à court terme, vous pouvez demander à un proche (grands-parents ou oncles) de permettre à votre enfant de rester quelques jours à la maison. Cela leur donnera un peu d’espace et apportera un peu de calme à la situation. Parfois, la distance nous permet de repenser les choses différemment. Avant tout, il est important de protéger votre enfant et de veiller à sa sécurité.

Et s’il quitte la maison…

Si votre enfant quitte la maison et revient ensuite, quand il le fait, il est important d’exprimer que vous aimez le revoir. Ce n’est pas le moment de faire des blagues, des réclamations ou des plaintes. Ensuite, vous devriez trouver un moment pour en parler, lui permettre de s’exprimer, lui dire ce que vous avez ressenti et l’inviter à trouver une solution ensemble.

Votre enfant menace de quitter la maison: Apprendre à regarder au-delà…

Les conflits avec les enfants sont souvent la pointe visible de l’iceberg. La plupart du temps, il s’agit de situations élémentaires et le fait que le jeune menace de quitter son domicile peut servir d’indicateur d’alerte qu’il existe d’autres pratiques à revoir. Vos enfants peuvent servir de source d’apprentissage concernant le type de parentalité que vous effectuez.

Enfin, cela peut révéler une peur que vous ressentez d’avoir tort, la peur que vos enfants grandissent. L’essentiel, c’est que vous essayez d’être plus tolérant, de vous adapter, d’accepter que votre enfant ne vous appartienne pas puis de proposer un nouveau mode de relation. Si vous ne savez pas comment faire, laissez votre enfant vous guider. Parlez-lui et, si vous en avez besoin, demandez de l’aide à d’autres parents et professionnels.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment faire face aux critiques des adolescents
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Comment faire face aux critiques des adolescents

Il est important d'accepter que certaines critiques des adolescents peuvent avoir une part de vérité pour les transformer en apprentissage.



  • Gómez Cobos, E., (2008). Adolescencia y familia: revisión de la relación y la comunicación como factores de riesgo o protección. Revista Intercontinental de Psicología y Educación, 10(2),105-122.[fecha de Consulta 1 de Enero de 2023]. ISSN: 0187-7690. Recuperado de: https://www.redalyc.org/articulo.oa?id=80212387006
  • Oliva, A., (2006). Relaciones familiares y desarrollo adolescente. Anuario de Psicología, 37(3),209-223.[fecha de Consulta 1 de Enero de 2023]. ISSN: 0066-5126. Recuperado de: https://www.redalyc.org/articulo.oa?id=97012834001

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.