Les principaux défis de la préadolescence

La préadolescence est considérée comme une étape particulièrement fragile où les enfants commencent à s'éloigner de leur rôle d'enfants. Cette période implique plusieurs défis.
Les principaux défis de la préadolescence
Sharon Capeluto

Rédigé et vérifié par Sharon Capeluto.

Dernière mise à jour : 03 janvier, 2023

La préadolescence est une étape de transition. On peut aussi la considérer comme un moment ambigu sur le plan physique et psychologique. Ou comme dirait grand-mère, comme une période mi-figue mi-raisin. Qu’entendons-nous par là ? Que les préadolescents ne sont plus des enfants innocents avec de petits corps, mais pas non plus des adolescents rebelles prêts à affronter le système social ou les figures d’autorité.

Qu’est-ce que la préadolescence ?

On pourrait situer la préadolescence, approximativement, entre 9 et 13 ans. Bien sûr, ce n’est pas un stade exclusivement déterminé par l’âge biologique. Cela dépend de différentes variables, telles que le niveau de maturation psychologique, physique et sexuelle de chaque individu, ainsi que de son contexte social et historique.

Une fois que les caractéristiques sexuelles des enfants commencent à apparaître, on dit qu’ils cessent d’être des enfants pour se transformer progressivement en jeunes adolescents.

La préadolescence est la première période du stade de développement de l’adolescence. Comme toute phase de mutation, elle implique une série de défis importants, tant pour les jeunes que pour les adultes.

Voici les principaux défis de la préadolescence

Nous allons ici voir quelles sont les principales batailles des préadolescents pour essayer de mieux les comprendre.

Maturation sexuelle et émotionnelle

C’est l’un des points les plus importants de la préadolescence. Ceux d’entre nous qui ont déjà vécu cette étape savent à quel point il est complexe de constater que des poils poussent à certains endroits où on n’en avait pas auparavant, que les hanches s’élargissent ou que notre voix n’est plus la même. Sans parler des premières règles.

En général, les changements physiques et hormonaux sont perçus comme des éléments perturbateurs qui troublent la stabilité émotionnelle. La maturation psychique est généralement plus lente et plus progressive. D’autre part, les manifestations de la maturation sexuelle sont si abruptes qu’il semble qu’il n’y ait pas de temps logique pour leur élaboration psychique. Par conséquent, les jeunes qui n’étaient jusque là que des enfants n’ont d’autre choix que de s’adapter à leur nouveau corps.

Deuil de l’enfance

De tous points de vue, il s’agit d’une étape particulièrement fragile et vulnérable. Les pertes symboliques y occupent en effet une place centrale. La préadolescence est vécue comme un deuil de l’enfance. En vieillissant, l’innocence et la naïveté des enfants commencent à perdre de leur force.

C’est une zone intermédiaire pleine de contradictions. Ils veulent parfois jouer comme des enfants et, d’autres fois, ils préfèrent faire des activités plus associées à l’adolescence, comme sortir avec des amis le soir et même boire quelques verres d’alcool. Ainsi, il existe au moins trois processus de deuil :

  1. Pour le corps d’enfant.
  2. Pour l’identité d’enfant.
  3. Pour les parents de l’enfance.

« C’est un âge fragile, qui a été défini comme une phase de mutation, en ce que l’adolescent doit laisser derrière lui quelque chose de lui-même, doit traverser un changement qu’il a du mal à assimiler et dont il ne peut rien dire. »

– Correa-Tapia, MA –

Parfois, les préadolescents ont besoin d’un câlin chaleureux de la part de maman ou de papa, tandis que d’autres fois, ils sont gênés par les commentaires que ces derniers font devant leurs amis.

La recherche de l’indépendance

À neuf, dix ou onze ans, il est naturel que les enfants commencent à conquérir des espaces autonomes et à s’éloigner de leur famille. La recherche d’indépendance est généralement très perceptible et génère même beaucoup d’incertitude et d’angoisse chez les parents. C’est à ce moment qu’ils s’inquiètent en constatant le nombre d’heures que leurs enfants adolescents passent enfermés dans leur chambre. Aussi, ils se demandent pourquoi ils ont cessé de participer aux réunions de famille. Il est difficile d’accepter que les enfants ne soient plus de petites créatures.

De leur côté, les préadolescents ont des sentiments ambivalents par rapport à l’émancipation, qui doit se faire progressivement. D’une part, ils cherchent à réaffirmer leur identité subjective, en s’aventurant dans le monde extérieur, loin de leurs parents. Cela leur est utile pour gagner en confiance et acquérir des compétences pour établir des relations avec les autres, ainsi que pour surmonter les conflits par leurs propres moyens.

Cependant, l’exploration exogamique ne se fait pas sans une part d’insécurité. Ainsi, parfois, ils ont également besoin des conseils et de l’approbation de leurs adultes référents.

La préadolescence : une période pleine de changements

Comme on peut le voir, la préadolescence est une période qui se caractérise par la métamorphose. À ce stade, le corps, les intérêts, les préoccupations et les besoins changent. Un intense désir de conquérir des espaces personnels apparaît et le besoin de se déraciner du noyau familial devient fondamental. Lors de cette période, ils commencent à voir leurs parents comme des êtres plus imparfaits et plus humains, et ils peuvent cesser de les idolâtrer.

Bref, les préadolescents sont en train de devenir libres. Et bien que la liberté apporte de grands avantages comme un sentiment d’indépendance et de sécurité, elle apporte également une grande responsabilité.

Cela pourrait vous intéresser ...
Astuces psychologiques pour gérer la préadolescence
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Astuces psychologiques pour gérer la préadolescence

Gérer la préadolescence, c'est aussi se regarder soi-même. Nous sommes dans une nouvelle étape qui nous oblige à accepter le changement.



  • Correa-Tapia, M. A. (2012). Los avatares de la pre-adolescencia: conflictos y propuestas para su transición. Boletín Científico Sapiens Research, 2(1), 31-35.
  • Mancilla Medina, A., Vázquez Arévalo, R., Mancilla Díaz, JM., Amaya Hernández, A., & Álvarez Rayón, g., (2012). Insatisfacción corporal en niños y preadolescentes: Una revisión sistemática. Revista mexicana de trastornos alimentarios3(1), 62-79. Recuperado en 01 de diciembre de 2022, de http://www.scielo.org.mx/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S2007-15232012000100008&lng=es&tlng=es.

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.